Aller au contenu principal
Body

DISSIDENCE CITOYENNE

31e vendredi : Alger fermée aux Algériens des autres wilayas !

C'est la dernière décision rendue publique par le vice-ministre de la Défense, Ahmed Gaïd Salah. Au 31e vendredi de la dissidence populaire, le pouvoir arrête à tour de bras les figures de la contestation et décide de passer à un nouveau tour de vis autoritaire pour étouffer la révolte populaire.

Des millions d'Algériens se remettront en marche aujourd'hui. 

Le commandant Lakhdar Bouregaa, Karim Tabou, Fodil Boumala, Samira Messouci, Samir Benlarbi... Comme les arrestations de porteurs de drapeaux amazighs et celles opérées ces derniers jours contre les activistes du hirak ne suffisent plus pour annihiler la contestation, le pouvoir est passé à un niveau qu'aucun Algérien n'aurait pu imaginer : la fermeture des accès à Alger vendredi pour empêcher les habitants des autres wilayas de venir manifester dans la capitale.

L'ordre ne vient pas du président Bensalah mais de l'homme le plus puissant de l'heure, Ahmed Gaïd Salah. Tout le paradoxe du pouvoir est là. En réalité ce n'est pas la première fois que Gaïd Salah met en porte à faux Bensalah. Souvenons-nous des mesures d'apaisement promises par le président par intérim au panel.

Le vice-ministre de la Défense a dit niet à Bensalah et Karim Younès qui, pourtant s'enorgueillait de vouloir imposer ses conditions pour mener le dialogue. Peine perdu, il ne tarda pas à obtempérer au général, comme Bensalah qui se contente d'apparitions épisodiques bien ternes. Quant au premier ministre...

Vendredi 20 septembre, les Algériennes et les Algériens sortiront encore, pour dire leur refus de l'agenda que tente d'imposer le pouvoir. Demain donc, des millions de voix crieront leur volonté de voir le départ du système. Tout le système.

Demain, le peuple sortira braver la peur et les admonestations du puissant de l'heure. Comme il le fit en février pour signifier à Bouteflika à l'époque son refus du 5e mandat. Il eut raison de ce dernier. Comme il réussira des autres.

A la faveur des mesures de fermeture d'Alger, l'affluence y sera scrutée tout particulièrement par les autres wilayas qui, inévitablement, seront au rendez-vous. L'espoir est permis.

Auteur
Yacine K.
 

Commentaires

Permalien

pire que les colons francais! Interdire aux citoyen/nes de se deplacer est un acte anti-constitutionelle ou de type colonial. Choisissez!

Permalien

La trahison du siècle: des mafieux de tous poils qui osent emprisonner de vaillants algériens et algériennes pour ressusciter un système criminel de la pire espèce honni et vomi par les justes mais vénéré par les esclaves-chiens. La réponse du peuple tout aussi vaillant doit être à la mesure de cette trahison du siècle. Par fidélité aux martyrs d'avant et après 1962.

Ajouter un commentaire