Aller au contenu principal
Body

DISSIDENCE CITOYENNE

39e mardi : "pas de présidentielle Gaïd Salah" !

Ce mardi est le 39e mardi que les étudiants, rejoints par les citoyens, marchent pour réclamer un autre agenda que celui de la présidentielle imposé par le général-major Gaïd Salah.

Pendant que les cinq candidats poursuivent leurs guignolades suivis par des partisans rameutés par des billets, le peuple, lui, maintient ses marches contestataires. Les manifestants refusent le recyclage des courtisans de Bouteflika, la continuité avec le même personnel politique qui a pillé le pays ces 20 dernières années. Car ce qu'il y a lieu de rappeler c'est que tous ceux qui conduisent encore les affaires du pays sont de fidèles de Bouteflika. Pas seulement.

Face au déni ahurissant des tenants du pouvoir et ses cinq candidats, le mouvement de dissidence populaire demeure inébranlable dans ses revendications : report de la présidentielle, libération des détenus d'opinion, dissolution de l'APN, changement de gouvernement et ouverture d'un dialogue national pour mettre en place une instance de transition consensuelle à même de mener le pays vers un agenda politique qui réponde aux attentes populaires.

Bien sûr le même jour, le chef des armées délivre encore un discours largement retransmis par les médias publics et ses clones. Et qu'on ne dise pas qu'il fait de la politique surtout ! Le vieux soldat donne des ordres à tout un peuple confondant caserne et pays. 

Auteur
La rédaction