Aller au contenu principal
Body

DISSIDENCE POPULAIRE : Vendredi IX

9ème impressionnante marche à Akbou

En ce jour du 19 avril 2019, la ville d’Akbou a connu une grandiose marche pour le changement et contre le maintien des symboles de la corruption au sommet de l’État.

En effet, la marche a débuté, comme d’habitude, à partir de la trémie de Guendouza où des centaines de citoyens se sont donné rendez-vous arborant les deux drapeaux qui symbolisent respectivement l’appartenance ancestrale de notre pays au nord africain et celui qui marque l’indépendance algérienne de 1962 du joug colonial.

La foule a scandé de différents slogans à l’endroit du régime qui refuse toujours de reconnaître la révolte massive du peuple algérien d’une part et son incessant déni identitaire. Parmi les slogans utilisés lors de cette marche on trouvera celui là : «Corrigez l’histoire, l’Algérie n’est pas arabe » Puis « Bensalah ya Ben Salah le système Rayeh Rayeh ».

Un des participants à la marche, en l’occurrence monsieur M. Ait Hadji ,enseignant de fonction, a déclaré ceci : « après 9 vendredis de contestations et de marches des plus massives, le régime ne veut toujours pas partir, ça constitue une provocation et un mépris à l’égard du peuple algérien qui a décidé de ne pas lâcher prise. »

La marche a atteint la place du colonel Amirouche sise au centre ville d’Akbou où une masse populaire s’est réunie dans un climat d'union et de pacifisme digne des peuples civilisés. Comme, il est important de noter que la marche de vendredi 19 avril a été à la fois une commémoration et un bel hommage à toutes les victimes des événements du 20 avril 1980 et ceux du printemps noir de 2001 tombées sous les balles du régime Bouteflikien.

Auteur
Rachid Chekri
 

Commentaires

Permalien

Ne dit-on pas qu'il n' y a pas plus lâche que celui qui renie sa race?

L'immense majorité de notre peuple l'a fait et en est fière, la haine de soi suinte dans ses gênes. C'est à qui déclarera plus fort et plus haut sa soumission aux bédouins de l'Arabie qui ne nous perçoivent pas d'ailleurs comme des Arabes mais comme des Nord-africains et berbères tout simplement.

Que voulez-vous faire à un peuple qui refuse l'évidence et qui lit quelques pages par an alors que la connaissance de l'histoire, son histoire est fondamental pour forger sa personnalité.

Nous avons tout faux: Nous comptons sur des militaires pour instaurer la démocratie après avoir confisqué par la force l'indépendance du pays, nous comptons sur l'histoire des autres pour installer la nôtre, nous comptons sur nos envahisseurs pour réhabiliter notre culture et notre histoire.

Nous comptons sur des voleurs pour nous mener à bon port en ce début du 21 ème siècle. Nous comptons sur nos geôliers pour nous libérer après nous avoir oublier pendant près de 6 décennies.

Ajouter un commentaire