Aller au contenu principal
Body

LE COIN DU POETE

Abdelaziz Bouteflika : la chute

Il faut savoir quitter le navire,

Quand il chavire,

Le peuple et son armée,

L’ayant décidé et même exigé,

Le changement en Algérie se fait véritablement au printemps,

Sans affrontement, seulement  par la persuasion et l'argument. 

 

La politique c'est de la prévision,

Et non de la prestidigitation,

C'est la goutte d'eau d'un cinquième mandat,

Ruser avec le dépôt ne se fait pas,

Surtout quand il s'agit de bafouer la loi.

 

La Constitution n'est pas un prêt à porter,

Selon les convenances d'un pouvoir personnel démesuré,

Elle sied après une élection,

Pour de meilleures dispositions, 

Et non pour servir des ambitions.

 

Il y a eu trop de soulèvement et d'indignation,

A son bilan, il y a eu quelques bonnes actions,

Mais qui paraissent infimes devant l'ampleur de la corruption,

Car elle s'est généralisée à tous les niveaux de la hiérarchie et des institutions.

Aussi, sa démission a suscité un grand soulagement.    

Pr.  Nadia Lallali

Sociologue de formation 

Alger, le 2 avril 2019

 

Auteur
Pr. Nadia Lallali
 

Commentaires

Permalien

"...A son bilan, il y a eu quelques bonnes actions...": Lesquelles ?
Personnellement je n'en vois aucune, je ne vois depuis son premier mandat jusqu'au quatrième que trahison et prévarication à grande échelle; cet individu a ruiné le pays et mis en danger la nation et le peuple algériens, cet individu ainsi que tout son clan et ses acolytes devraient être jugés pour haute trahison, pour moi ils méritent tous le châtiment subi par Saddam Hussein, la pendaison !

Permalien

Vous l’avez mille fois meurtri,
Laissé presque sans vie,
Vous l’avez mis à genoux,
Sanglante meute de loups !

En ce 22 février, le peuple s’est remis debout !

Vous avez incarcéré,
Vous avez battu et torturé,
La main lourde à la tâche,
Cruelle bande de lâches !

En ce 22 février, le peuple s’est mis en marche !

Vous avez versé le sang,
De nos jeunes adolescents,
Sans crainte et sans honte,
Criminels que le mort hante !

En ce 22 février, le peuple exige des comptes !

Notre histoire, vous l’avez falsifiée,
Notre Identité, vous l’avez niée ,
Imposé une éducation de déraison,
Vulgaires et incultes bouffons !

En ce 22 février, le peuple hausse le ton et dit non !

Le soleil avait quitté les visages
Le rire avait déserté les plages
Sinistre décennie, votre peste,
Odieux pyromanes funestes !

En ce 22 février, le peuple dans toute l’Algérie manifeste !

Vous avez soudoyé et menti
Vous avez souillé et trahi
Vous suintez le lucre malsain
Insatiables et voraces requins !

En ce 22 février, le peuple, d’un même souffle, siffle la fin !

Pour nos enfants plein d’ambitions,
Qui n’avaient cure de vos sermons,
L’exil ou les tréfonds étaient leurs horizons,
Assassins de rêves, tueurs d’aspirations !

En ce 22 février, le peuple algérien s’est mu en révolution !

Quittez ces lieux, rentrez chez vous !
Avec la peur au ventre, attendez nous !
La justice viendra vous chercher,
Pour répondre de vos forfaits !

Et ce 22 février illuminera la figure du peuple algérien, à jamais !

Ajouter un commentaire