Aller au contenu principal
Body

TIARET

Affaire Aïn-Dzarit : 40 individus arrêtés et plusieurs armes à feu récupérées

Ce qui, à première vue, semblait être une simple altercation entre deux familles sur une parcelle de terre agricole en litige depuis plusieurs années déjà, fait l’objet d’une requête en justice. 40 personnes interpellées depuis hier.

Les deux antagonistes qui, jusque-là, se tenaient à carreau, ont fini par s’affronter et les choses se sont envenimées lorsqu’un membre de l’une des familles a décidé de labourer ladite parcelle.

L'affaire a malheureusement pris une grave tournure lorsque les "indus-occupants" ont fait usage à des armes à feu, tuant une personne et en blessant 18 autres comme nous l'avons rapporté hier.

Les blessés ont été immédiatement transportées par les éléments de la Protection civile aux urgences de l’hôpital de Tiaret, Mahdia et vers celui de Sougueur, l'un d'eux, grièvement blessés, a été transféré au CHU d'Oran.

Au même moment, les autorités compétentes ont ouvert une enquête afin de connaître les tenants et les aboutissants de cette affaire. L’on signale aussi l’interpellation de 40 individus dont 28 des indus-occupants par la Gendarmerie nationale. L'intervention de la gendarmerie nationale a permis aussi à récupérer plusieurs fusils de chasse, des fusils à pompe ainsi que des armes blanches, selon une source bien informée.

Par ailleurs, la commission de sécurité présidé par le wali de Tiaret, Mohamed Amine Dramchi, a rendu visite au domicile parental du défunt Hamitouch Ferhat (à Sougueur) et ce afin de présenter ses condoléances à sa famille.

La bagarre d'hier mercredi n’est pas la première du genre ni un acte isolé dans la région de Tiaret.

Durant le mois d'octobre 2020, dans la commune de Mellakou, une bagarre rangée entre deux clans qui a eu lieu dans une fête de mariage, qui ont fait recours aux pierres et les échanges de coups de pierres ont fait 3 blessés et un mort.

Auteur
L. M.