Aller au contenu principal
Body

POLEMIQUE

Ahmed Ouyahia : le cheval de Troie !

Ahmed Ouyahia s’adresse aux militants de son parti le 12 mars à travers une correspondance dans laquelle il juge qu’il faut répondre dans les meilleurs délais aux revendications exprimées pacifiquement par les algériens.

Le porte-parole du RND, et complice attitré de son chef, Seddik Chihab fait son mea culpa et reconnaît que le soutien apporté au cinquième mandat de Bouteflika par les dirigeants de son parti a été une erreur fatale. Il continue en avouant avoir manqué de  courage pour exprimer ses profondes convictions. Il confirme la maladie du président et son inaptitude à gouverner.

Il fait par ailleurs une déclaration aussi fracassante qu’ahurissante venant du numéro deux d’un parti  qui compte parmi les plus grands en Algérie. Il révèle à l’opinion publique que le pays est géré depuis cinq ou six ans par des forces non constitutionnelles, non structurées et non organisées. Il ajoute que ces forces sont partout et qu’elles dirigent le pays. Ce qui évoque l’univers inventé par Georges Lucas dans son film mythique la guerre des étoiles où les forces du bien affrontent celles du mal, le côté lumineux de la force, l’obscur.

Au lieu d’éclairer le citoyen sur le rôle réel joué par le président dans la gestion des affaires de l’Etat durant cette période, cette confidence faite dans un moment d’émotion selon Ouyahia, accroît son manque de visibilité et ses appréhensions quant  au bon fonctionnement de la chose publique au plus haut niveau. Moins de 24 heures après il est corrigé par son chef qui essaye de rattraper les aveux de son numéro 2.

Pour la grande majorité des observateurs l’ex-premier ministre, pris de panique, inquiet pour son  devenir politique et celui de son parti, se tourne dans la bonne direction, celle du vent. Par opportunisme et ambition, il rejoint la contestation populaire, il rattrape le train.

S’il est vrai que cette explication est la plus triviale, celle qui vient à l’esprit presque instinctivement  de tout un chacun, elle n’en demeure pas moins plus ou moins simpliste. Car ce célèbre nageur en eaux troubles est loin d’être un novice en coups fourrés. Il a survécu à plusieurs bourrasques, de nombreux gouvernements et plusieurs chefs d’Etat. Il est l’hydre à sept têtes.

A peine congédié par la porte il revient par la fenêtre. L’explication donnée par les différents analystes, politologues et journalistes aurait été plausible pour un débutant, un arriviste dans cet univers impitoyable de la politique. Mais s’agissant de notre sexagénaire qui se transforme tel un mutant, selon les hommes et la conjoncture, sans scrupules et sans état d’âme  dur et endurci il paraît plus judicieux de pousser la réflexion plus loin.

Tel un bourreau, il exécute sans hésitation.  Il a matraqué le citoyen à coups de décisions et de mesures coercitives durant plusieurs décennies. Les algériens ont subi  son terrorisme administratif incessant. A tel enseigne qu’il a été la personne la plus désignée du doigt durant les manifestations.

Docteur ès mesures impopulaires et basses besognes depuis toujours, il s’est surpassé après sa dernière nomination au poste de premier ministre en août 2017 : mise en place d’un plan d’austérité, redémarrage de la planche à billets, blocage de projets,  harcèlement administratif, emprisonnement de tous types de contestataires, déclarations provocatrices etc… Il est clair que toutes ces actions et comportements ont grandement contribué au déclenchement de la contestation populaire. Sont-elles uniquement le fruit de maladresses et de l’expression d’une personnalité dont l’analyse serait digne d’être citée comme cas d’école dans un cours de psychanalyse ?

Même si l’évaluation du degré d’intelligence d’un cas d’espèce comme celui-ci reste complexe la ruse, la roublardise, l’endurance, la capacité d’adaptation, la versatilité, la maitrise de la communication, dont il fait preuve sont indiscutables. Il a fait de l’administration une grande prison dont les détenus sont les citoyens et dans laquelle il règne en geôlier. Il s’est établi comme un syndrome de Stockholm entre lui et ses administrés. Il n’est pas homme à ignorer les réactions de cette population qu’il gère depuis plusieurs années. Il n’est pas de ceux qui ne contrôlent pas leurs émotions et la portée de leurs actions. Il a toujours agi en connaissance de cause.

Pour avoir dirigé du haut de la pyramide à l’aide d’une longue vue il comprend le principe de la cause à effet, de l’action et de la réaction. Comme tout homme politique avisé il sait dissimuler ses convictions profondes. En tacticien émérite il camoufle ses réelles motivations avec aisance. Il sait arriver sans que personne ne l’aperçoive. En poussant les citoyens dans leurs derniers retranchements il a grandement contribué à l’éclatement de la colère populaire. Il en a payé le prix puisque son nom a été traîné dans la boue. C’est son alibi. Il est le dommage collatéral. Mais il n’en a cure. Il se sacrifie. N’est-ce pas ce que font les soldats ? Il est le cheval de Troie. Son ralliement  éclair et inattendu à la protesta, les graves déclarations de son acolyte en sont la preuve.

Auteur
La rédaction
 

Commentaires

Permalien

bouteflika reconnait lui aussi la légitimité des revendications de algériens, et il en acte et promet de répondre favorablement à ces attente du peuple algérien, donc ouyahia et en accord avec bouteflika,
seul bouteflika peut débarrasser l'algérie de ce systéme pourri depuis toujours, depuis 1550, reconduit en 1830, puis re reconduit en 1962, et cette refonte de l'état algérien passe par la disparition de tous les partis politiques, existants, FLN, RND en premier lieu, et la mise à la retraite définitive de tous les protagonistes de ce systéme, et ils sont des millions,

Permalien

Avec la mort non déclarée de Bouteflika ou son absence du pouvoir autre mort politique du président fantôme de l'Algérie des tourments politiques interminables des impostures historiques et du desarroi du pouvoir actuel acculé au départ d'une manière ou d'une autre.
Retournements multiples ridicules du RND au FLN tentative inutile Pour échapper aux rôles de bouc émissaire à sacrifier sur l'autel de leurs divinités : Armée et présidence de la République
Un train rempli de bêtes s"acrificatrices " Pour préserver le président sa famille et son premier cercle des proches et les décideurs des Tagarins de l'armée.
Saïd Bouteflika et Gaid Salah n',ont plus que ce choix ultime pour apaiser la colère du peuple prêt et décidé à détruire le système.
Les voisins en observation pour le moment les USA en option stratégique Pour l'Afrique du Nord flanc sud de la OTAN et vaste repli stratégique avec une profondeur territoriale allant du Soudan ai Sénégal en passant par le Sahel nigérien et malien une aire chasse gardée par" l'Africom.." dans le conflit entre les grandes puissances ou chacune grignote un terrain à l'autre sans état d'âme en plein désordre international.
Les USA et la G B interviendront au moment opportun et peu importe ce que la France dira ou maugreera.
La Russie c'est la Syrie la Turquie et le Venezuela avec Cuba qui dissuadrons par une présence militaire russe ne éventuelle attaque aux frontières occidentales de la Russie Poutinienne par l'Otan et les USA
Dans tout ce charivari mondial notre pays est dans arc stratégique de l'Égypte au Maroc tous alliés militaires des USA y compris la Petite Tunisie...
Le Gros morceau et en position centrale demeure l'Algérie.
Ainsi ce régime actuel se trouve condamné à l'euthanasie urgente exactement comme le laisse présager le décès s'il est encore en vie de Bouteflika.
Autrement l'armée et la présidence sont dans une panique extrême sur leurs devenirs post mortem de Bouteflika.
Deux fronts durs pour cette mafia politico-militaire intérieur du peuple et extérieur mortel des puissances occidentales.
Sur le plan intérieur le choix est d'offrir au peuple ces deux vauriens parasites le FLN comme en octobre 1988 et le RND et ses oligarques et Point final.
Voilà ce qui explique ce retournement ahurissant et stupéfiant vers le mouvement du peuple Pour se fondre Dedans manlpuler et reprendre la direction aux seules fins d'opposer le peuple en dissuasion face à l'armée et le clan Bouteflika familial.
Autrement les parodies clownesques de soutien au mouvement populaire est un grossière erreur des caciques et indu-occuppants des deux partis corrompus et imposteurs du FLN et du RND
Qui sacrifier ou faire sauter en fusible collectif ...?
Gaid Salah et ses généraux doivent sauver leurs peaux et la sipprematie du militaire sur le politique.
Les autres voyous des deux partis présidentiels pressente le piège final quand à l'opposition ça sera un autre spectacle délirant.
Machiavel. ou fils de satan seul le lance flamme des puissances de ce Monde cauterisera ce régime "assystemique "du clan d'Oujda et ses harkis du terroir.
Que répondrons ce vendredi les Algériens à ces lâches imposteurs du FLN toutes tendances ils sont tous à fusiller et aux proxénètes du RND
Ce sont tous le. Système avec le clan Bouteflika et une fraction. Des généraux de l'armée.
Que le diable les emporté tous car l'Algérie risque a moyen terme une dislocation intervention étrangère.
Gaid Salah sera pardonner scolaire les met tous en prison où sous terre et qui sait ce que demain réserve.
Une bande de lèches bottes voilà ces FLN Et RND à détruire ou a bannir le peuple n 'est pas dupe.

Permalien

Quelle saloperie d indigne versatilité ce kabyle harki systémique ,ce vil éxécuteur des plus sales besognes de la néo coloniale franco-ouroubi ,en est à ce point capable !!!
La réalité de cette indignité COMPORTEMENTALE de ce traître dépasse toutes les plus nauséabondes fictions comportementales dont sont capables les collabos -harkis de l'araberie fln o militaro néo coloniale qui a exercé une "hogra" génocidaire sur l'algérie algérienne depuis 1962
Ce spécimen de kabyle harki au service de l araberie néo-coloniale fait passer historiquement les harkis collabos des différentes colonisations ,bocchus,pour la romaine,les dynasties harkis elmohades et elmoravides,les belhaj,madani,mezrag et autres suppots ,pour toujours la coloniale arabomusulmane en tamazgha,les vils bachagas boualem et consort ,pour l apartheid colonial français .....pour du menu fretin...
Les vautours,les charognards,les hyènes ...ont plus de dignité comportementale que ce nauséabond "oesophagien" serviteur éxécuteur de sales besognes au service du plus fort du moment!
Il revient à la kabylie et aux kabyles et pas aux autres citoyens algériens de cette commune terre de TAMAZGHA ,l algérie algérienne, de le poursuivre et lui demander des comptes pour tout le mal qu il a fait à la réputation de l honneur de la kabylie dont il a souillé la dignité
On se bouche le nez !tellement que ça pue le nauséabond versatile kabyle de service de l 'araberie néo coloniale...!

Permalien

Quelle saloperie d indigne versatilité ce kabyle harki systémique ,ce vil éxécuteur des plus sales besognes de la néo coloniale franco-ouroubi ,en est à ce point capable !!!
La réalité de cette indignité COMPORTEMENTALE de ce traître dépasse toutes les plus nauséabondes fictions comportementales dont sont capables les collabos -harkis de l'araberie fln o militaro néo coloniale qui a exercé une "hogra" génocidaire sur l'algérie algérienne depuis 1962
Ce spécimen de kabyle harki au service de l araberie néo-coloniale fait passer historiquement les harkis collabos des différentes colonisations ,bocchus,pour la romaine,les dynasties harkis elmohades et elmoravides,les belhaj,madani,mezrag et autres suppots ,pour toujours la coloniale arabomusulmane en tamazgha,les vils bachagas boualem et consort ,pour l apartheid colonial français .....pour du menu fretin...
Les vautours,les charognards,les hyènes ...ont plus de dignité comportementale que ce nauséabond "oesophagien" serviteur éxécuteur de sales besognes au service du plus fort du moment!
Il revient à la kabylie et aux kabyles et pas aux autres citoyens algériens de cette commune terre de TAMAZGHA ,l algérie algérienne, de le poursuivre et lui demander des comptes pour tout le mal qu il a fait à la réputation de l honneur de la kabylie dont il a souillé la dignité
On se bouche le nez !tellement que ça pue le nauséabond versatile kabyle de service de l 'araberie néo coloniale...!

Permalien

Les deux partis qui imposent depuis vingt ans leurs politiques dans l'enceinte législative, préparent leur contre-révolution en voulant rejoindre la rue.
Cela en préparation de la conférence nationale voulue par les tenants de la 5e flibusterie, ils veulent rejoindre le hirak pour - le moment voulu - torpiller les objectifs de ce hirak et se recycler.
Les constitutionalistes doivent trouver la parade légale pour éviter le vide constitutionnel en créant un organe ou une institution à même de permettre la continuité des institutions.

Ajouter un commentaire