Aller au contenu principal
Body

Son PDG, Bekhouche Alleche, tire la sonnette d'alarme

Air Algérie au bord de la faillite

Le PDG d’Air Algérie, Bekhouche Alleche, vient de jeter un véritable pavé dans la marre en agitant le spectre d’une possible faillite de la compagnie aérienne de l’État. Le PDG parle explicitement de « situation des plus délicates » et  « de lourd endettement ».

« Notre compagnie est aujourd’hui confrontée à une situation des plus délicate, marquée par des résultats opérationnels négatifs, eux-mêmes, générés par des coûts en constante augmentation, une concurrence directe et indirecte, qui pèse sur nos revenus, un sureffectifs dans les fonctions non productives, des sujétions de service public onéreuses et un lourd endettement », écrit le PDG dans une lettre interne, adressée le 19 novembre dernier aux employés de la compagnie aérienne.

M. Alleche explique que « tout cela contribue à l’affaiblissement de notre compétitivité et de la profitabilité globale de la compagnie. Ce qui a pour conséquence directe une sérieuse dégradation de la trésorerie et de notre capacité à investir », pouvait-on lire.

Le PDG se voulait néanmoins rassurant quant au maintien des effectifs tout en appelant à faire des économies. « Dans ce contexte, et soucieux de la préservation des emplois et de la pérennité du pavillon national marchand. J’en appelle à la conscience et à la responsabilité de tous pour une mobilisation effective en direction de la maîtrise des coûts au quotidien. Aucune économie, aussi petite soit-elle, se saurait être négligée. La masse salariale, étant une composante majeure de nos charges d’exploitation, son maintien au niveau actuel me paraît une nécessité absolue pour tenter de freiner nos dépenses et la baisse des nos résultats d’exploitation»  a mentionné le PDG d’Air Algérie.

Par ailleurs, le syndicat UGTA de la compagnie explique dans un communiqué publié sur TSA que les dernières informations émanant du PDG d’Air Algérie « ont fait naître des inquiétudes au sein des employés », avant de se demander s’il y avait un quelconque intérêt derrière ces révélations. « Quel est le but escompté par tout ce tumulte, si ce n’est de déstabiliser l’entreprise et servir les intérêts de la concurrence ? Cette levée de boucliers ne cache-t-elle pas des desseins occultes ? », renchérie le syndicat.

Auteur
B. Karima
 

Commentaires

Permalien

commence d abord par nettoyer la gangrène (fils de.... fille de....femme de...etc

Permalien

ça existe toujours Air Algérie ?...Je ne me souviens plus de la dernière fois où j'ai eu la malchance d'être obligé de prendre un vol Paris Alger avec cette compagnie….1999? 2000 ?...Déjà à l'époque, le personnel rechignait à vous servir un p’tit verre de vin... Ne parlons pas de tous ces barbus patibulaires qui vous regardent de travers quand vous avalez vos petites gorgées tranquillement et que ça secoue en l'air ! L'air de dire : C'est à cause de toi ya Kafer qu'Allah nous secoue ainsi !
Que ça soit Air Algérie, Sonatrach, Sona-trucmuche ou truc-machin, le pays est à l’image de son moribond président ! Faut pas chercher midi à quatorze heure !
Cette bande de tarés au sommet a passé des décennies à expulser la moindre trace de bonne volonté du pays pour tout confier à une clientèle encore plus tarée qu’elle ! Le résultat, le voilà ! Et ça ne fait que commencer !

Permalien

FERMER CETTE COMPAGNIE.QUI NE SERT À RIEN.
MAUVAISE GESTION.SUR EFFECTIF.PERSONNELLE AROGANT.BON DEBARRAS SI YA FALLITE.

Permalien

ils ont que a viré les 6000 employés en plus sa va sa ranger la compagnie a besoin du 300 employé il y a 10000 employé qui travaille chez eu si normal que sa marche pas

Permalien

Sans aucune concurrence nationale, sans "open sky", avec les prix des billets les plus forts au monde,avec des subventions de l'état à longueur d'année, dans un pays producteur de pétrole, avec le copinage d'"Aigle Azur", ils ont coulé la Compagnie Nationale, cela mérite le prix Nobel de "L'INCOMPETENCE"!...A MOINS QUE CELA NE SOIT ENCORE UNE MANIGANCE POUR PASSER LE PAVILLON EN CATIMINI AUX GROS ET GRANDS NOUVEAUX RICHES!....

Permalien

Super quelle honte cette compagnie surtout le prix encore plus chère que de partir en Australie et vive les compagnies comme transavia aigle azur et vivement d'autre compagnie et surtout pas des compagnies gérées par des algériens

Permalien

Suivez les conseils du ministre Messahel faite comme la royal air Maroc ne transporter pas seulement les personnes vous allez voir les résultats

Permalien

Air Algérie
Taille de la flotte : 59
Nombre de destinations : 75
Effectif : 9589

Royal Air Maroc
Taille de la flotte : 58
Nombre de destinations : 105
Effectif : 3220

Permalien

Je voyage souvent avec Air Algerie et avec Royale Air Maroc . Je trouve le niveau de service et de confort le meme chez ces deux compagnies et j'en suis satisfait ..
Ce que je ne comprend pas :
Pour un nombre egal d avions (60)
Pour une soixantaine de lignes exploites par R.A et une centaine servie par R.A.M
POURQUOI AIR ALGERIE A BESOIN DE PRESQUE 10.000 EMPLOYES .alors que
la RAM s'en sort avec 4000.

Permalien

@Air couscous
Seksu, ou couscous en français, n'a rien à voir avec cette "compagnie aérienne".
Seksu est un plat inventé par les Amazighs il y a des millénaires et qui est devenu au 21ème siècle un plat connu et consommé mondialement. On peut dire que c'est maintenant un produit d'exportation qui a connu un succès fulgurant dans le monde.

Permalien

l algerie est et reste pour le peuple sous le regime de la dictature. en ce qui concerne air algerie qui connecte les elites et leurs familles dans le sens d offrir des postes de travail a l etranger au membre de la famille .....meme si demain air algerie est déclaré en faillite il y aura une autre maniere de soutirer de l argent aux deja pauvres peuple algerien....

Ajouter un commentaire