Aller au contenu principal
Body

REACTION

Aït Hamouda : pas touche au RCD et à Mohcine Bellabas !

L'ancien secrétaire national et membre fondateur du RCD, Noureddine Ait Hamouda, a exprimé son total soutien au Rassemblement pour la culture et la démocratie  ainsi qu'à Mohcine Bellabas, président du parti, cible de multiples attaques du régime.

"Le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie et son président, Mohcine Bellabas, font l'objet d'un acharnement politico-judiciaire des plus abjects.
Comme au temps des goulags, on leur fait payer leur engagement auprès du peuple et leur opposition farouche au pouvoir islamo-affairiste qui a pris l'Algérie en otage et menace ses fondements en tant qu'Etat et Nation.

Tous les alibis sont mobilisés pour faire plier cette pépinière de militantisme qu'est le RCD: mensonges, diffamations,  harcèlement judiciaire et administratif et pressions sur les militants...etc. À voir cet acharnement, on croirait que c'est le collectif militant du RCD qui aurait volé les richesses de ce pays,  détourné sa souveraineté et ruiné l'avenir de ses enfants.

Dernière en date, le refus par l'administration au parti de tenir la session de son conseil national à l'hôtel Erriyad, sous prétexte du Covid-19 avant d'octroyer la même salle pour la tenue du congrès d'un parti inféodé à El Issaba et dont le chef est en prison pour corruption et autres méfaits,  prouve que l'ancien régime est toujours en place et qu'il a choisi le chemin de la dictature face aux démocrates.

Ce n'est pas le RCD qui est, réellement, visé mais tous les démocrates épris de justice et de liberté. 

Également,  la célérité avec laquelle le ministère de la justice et l'APN s'exécutent pour lever l'immunité à Mohcine Belabbas, ayant répondu avec responsabilité aux convocations de la gendarmerie, est désolante et ce à deux mois de la dissolution des assemblées. Je me pose la question de savoir pourquoi n'aurait-on pas levé l'immunité aux repris de justice admis à l'APN en tant que députés,  aux députés du FLN dénoncés par leur collègue Tliba et qui auront payé leur place sur les listes électorales à coups de milliards et surtout la lever aux dizaines de députés de tous bords incriminés dans des affaires de corruption, d'abus de pouvoir et d'autres délits?

J'exprime,  ici, ma solidarité avec le collectif militant du RCD et son président. 

La démocratie, nous l'avions portée comme un viatique du combat émancipateur en Algérie.  Nous vaincrons.

Nordine Ait Hamouda

Auteur
L. M