Aller au contenu principal
Body

Diplomatie

Alger déroule le tapis rouge à un second couteau saoudien !!! (vidéo)

Il y a peu de chose à comprendre dans le traitement fait aux hôtes en visite à Alger. Nicolas Maduro, président du Venezuela et ami de l'Algérie, fait deux visites en Algérie sans qu'il ait l'occasion d'être reçu par le président Bouteflika. Cependant, Maduro n'est pas la seule importante personnalité à n'avoir pas eu les grâces de la présidence. Et tout le monde n'est pas logé à la même enseigne. 

Aujourd'hui c'est un second couteau de l'establishment officiel de la monarchie saoudienne auquel on déroule le tapis rouge.

Alors qu'Alger est en pleine tempête avec Riyad, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en personne qui reçoit dans sa résidence médicalisée de Zéralda, le président du Conseil consultatif saoudien de la Choura, Abdallah Ben Mohammad Ben Ibrahim Al-Cheikh, en visite en Algérie. L'homme a déjà été reçu par le Premier ministre en personne pour lui présenter les excuses suite à la banderole antisaoudienne déployée par les supporters de Aïn M'lila.

Pourtant depuis la guerre en Syrie, Alger a eu à affronter Ryad notamment au niveau de la Ligue arabe, où les diplomates algériens se sont retrouvés souvent seuls à s'opposer aux menées saoudiennes. La guerre lancée au Yémen par l'Arabie saoudite à la tête d'une coalition constituée de nombreux pays "arabes" a été une autre occasion pour les diplomates algériens d'opposer leur refus. 

Alors faut-il comprendre qu'une simple visite d'un obscure président du conseil consultatif de la choura va suffire à remettre de l'huile dans les relations entre Alger et Riyad ? Peu sûr.

Auteur
La rédaction