Aller au contenu principal
Body

Présidentielle

Ali Haddad et le Forum des chefs d'entreprises appellent à un 5e mandat pour Bouteflika

La principale organisation patronale  (FCE), réputée proche du pouvoir, a appelé le président Abdelaziz Bouteflika, à briguer un cinquième mandat lors de la présidentielle prévue en avril 2019, selon un communiqué reçu jeudi par l'AFP.

La question d'une nouvelle candidature du chef de l'Etat, au pouvoir depuis 1999 et détenteur du record de longévité à la tête de l'Algérie, fait l'objet de nombreuses spéculations dans le pays, à moins de huit mois de l'élection présidentielle.
 

Agé de 81 ans et affaibli par les séquelles d'un accident vasculaire-cérébral remontant à 2013 qui ont affecté son élocution et sa motricité, M. Bouteflika n'a pas fait part de ses intentions. Pour autant, ses soutiens s'agitent depuis plusieurs mois pour maintenir le statu-quo actuel.

"Le Forum des chefs d'entreprise (FCE) appelle avec sincérité, respect et déférence notre président à poursuivre son oeuvre en se présentant à l'élection présidentielle de 2019", indique l'organisation patronale algérienne dans un communiqué publié à l'issue de son Conseil exécutif tenu mercredi.

Le FCE "en appelle" aux "hautes valeurs d'engagement, de patriotisme et de sacrifice envers l'Algérie" de M. Bouteflika. Le communiqué ampoulé et laudateur en dit long sur cette organisation censée être apolitique mais qui a choisi de mettre son pouvoir d'influence au service du clan au pouvoir.

L'organisation que dirige Ali Haddad "s'engage à tout mettre en oeuvre pour réussir, sous la haute gouvernance de M. Abdelaziz Bouteflika, le pari d'un développement national solidaire pour le progrès et la prospérité, porteur de richesses et de paix".

Les appels du camp présidentiel à une nouvelle candidature de M. Bouteflika se multiplient depuis avril.

Après son parti, le Front de libération nationale (FLN, ex-parti unique), et son principal allié, le Rassemblement national démocratique (RND), les islamistes du Rassemblement de l'Espoir de l'Algérie (TAJ), autres alliés, ou la centrale syndicale UGTA, l'ancien syndicat unique, ont plaidé en ce sens.

En face, les opposants à un nouveau mandat de M. Bouteflika sont pour l'heure peu audibles.

S'il est candidat, même diminué, la victoire ne devrait pas échapper à celui qui est considéré comme l'artisan de la réconciliation nationale post-guerre civile (1992-2002) et qui a été réélu avec plus de 81% des voix au 1er tour en 2014.

Son 4e mandat (2014-2019) a toutefois été marqué par des difficultés économiques et sociales notamment liées à la chute des prix du pétrole, dont l'Algérie tire 60% de ses recettes budgétaires.

Auteur
La rédaction avec AFP
 

Commentaires

Permalien

Haddad, du bidonville au palais, grace a qui ? Il ne peut trahir son maitre.

Permalien

Le Matin d'Algérie, nous obligerait à nous éviter certaines figures à l'origine de la faillite du pays.
Ils ont puisé à satiété dans les tiroirs de la nation pour s'enrichir au détriment du pays qui leur a tout donné. Impardonnable ! À moins qu'ils remboursent tous leurs emprunts indus. Et tous !
Si nous avions de véritables managers nous n'en serions pas là à scruter la ligne ascendante ou descendante des prix de l'or noir. Et là on confie encore le poumon du pays à une personne qui a eu affaire à la justice. Y a de quoi se poser des question sur certaines légèretés propres aux joueurs de casinos ou adeptes des paradis artificiels.

Permalien

Chaque grosse pointure est un prete-nom de general! Sinon on aura une liste des des comptes ou' finissent les centaines de milliards voles

Permalien

La mafia appelle à la continuité du système.

Permalien

Têtes d'enterrement et ambiance de joie comme dans un ... cimetière. Y'a pas la joie, on dirait.

Permalien

au pays des sous hommes (j'entends la nomenklatura)! c'est terrible. Même l'AFP, organe néo-colonialiste, y va de son tartinage à la sauce hollande très riche en "alacrité"! Je ne donne pas cher de ce pays! citoyens! aux abris!

Permalien

Un 5ème mandat pourquoi faire?
Pour 2 chose
La première et de finir la grande mosquée et rentrer dans l histoire.
La deuxième c est mourir au pouvoir et lui offrir des funérailles avec tout le tralala devant le monde entier et il sera le deuxième homme dans l histoire de l Algérie et c est normal et facile Ya le FLN et RND .
A VOUS DE VOIR.
ET VIVE L ALGÉRIE SANS FLN ET RND

Permalien

Que vous inspire cette photo? Rien de bon. Tels des oiseaux de mauvais augure. Ou djouh echaar, bien qu'ils soient pleins aux as. Ces soi-disant hommes d'affaires n'ont rien d'hommes. De véritables invertébrés qui ont toujours excellé dans l'art de manier la serpillère et la brosse. Toujours prêts à se mettre à plat ventre et à ramper aux pieds de leurs maîtres pour les besoins de la cause. Leur cause. Au diable l'honneur et la dignité. Ce n'est pas avec de telles valeurs qu'ils alimentent leurs comptes bancaires algériens et étrangers. C'est en appelant, toute honte bue, à un 5e mandat qu'ils comptent préserver leurs intérêts mal acquis. Regardez-les bien. Pensez-vous que ces suceurs de sang pensent le moindrement à l'avenir de l'Algérie? Poser la question c'est y répondre. Et demain, si le roi venait à mourir, alors ... Vive le ROI. One, two, three .....!

Ajouter un commentaire