Aller au contenu principal
Body

EXPRESS

Annexions en Cisjordanie par Israël : les Européens pourraient riposter

Plusieurs pays européens, dont la France, l'Allemagne et l'Italie, préparent une "action commune" pour tenter de relancer des "négociations" entre Israéliens et Palestiniens. Ils n'excluent pas une "riposte" en cas d'annexion de certains territoires en Cisjordanie, a annoncé, mercredi 20 mai, le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian.

La France travaille en effet avec d'autres pays européens pour définir une position voire une riposte communes en cas d'annexion par Israël des colonies juives de Cisjordanie, a déclaré mercredi le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

"Nous avons depuis quelques jours organisé de nombreuses rencontres par visioconférence (...) avec plusieurs de nos collègues européens (...) pour aboutir à une action commune de prévention et éventuellement de riposte si cette décision était prise", a-t-il déclaré lors d'une audition par la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale.

Jean-Yves Le Drian a notamment cité l'Italie, l'Allemagne, l'Espagne, ou encore le Luxembourg et l'Irlande. L'objectif est de faire revenir "tout le monde à la table des négociations", a précisé le ministre des Affaires étrangères, précisant qu'il s'entretiendrait "dans quelques jours" avec son nouvel homologue israélien.

"L'annexion partielle de la Cisjordanie par Israël serait pour nous une violation grave (...) ça permettrait une occupation par la force, ce qui n'est pas acceptable et ça remettrait en cause de manière irréversible la solution à deux Etats et la recherche d'une paix durable", a-t-il estimé.

Auteur
Avec agences