Aller au contenu principal
Body

COMMENTAIRE

Baadji Abou Alfadel sera désigné SG du parti FLN

Baadji Abou Alfadel sera nommé aujourd'hui samedi, lors de la session extraordinaire du comité central, SG du FLN, nous informe une source très au fait des arrière-cuisines de ce parti. 

Malgré le confinement imposé aux Algériens, le parti FLN tient une réunion de son vénérable comité central à Alger. A l'ordre du jour : la désignation du futur SG. Ce sera sans surprise que manifestement que Baadji Abou Alfadel proche d'Abdelmadjid Tebboune, sera désigné à la tête du parti FLN. Son rival dans la course au poste de SG, Djamel Benhamouda (originaire de Bordj Bou Arréridj), n'est qu'un lièvre pour donner bonne figure à "élection". Il n'a aucune chance devant Baadji Abou Alfadel, nous a confié un jeune cadre du parti. 

Il faut ici souligner aussi que Badji Abou Alfadel est un très proche de l'ancien SG, Amar Saadani, qui se serait installé au Maroc. La composition actuelle du comité central est acquise dans son écrasante majorité à l'ancien défenseur zélé de Bouteflika. Saadani a eu le temps et le pouvoir d'installer ses hommes dans l'appareil du parti, tant et si bien que rien ne se fait sans eux. Fodil Saadeddine, ancien dircab de Saadani, Ahmed Boumehdi, Alloui, tirent les ficelles. Et sont à la manoeuvre.

L'autre homme lige de Saadani est le député de l'émigration (Nord de la France) Djamel Bouras. Désigné directeur de campagne de Bouteflika pour le 5e mandat, Djamel Bouras a gardé des liens puissants avec Amar Saadani. 

"Il n'y a rien à récupérer, le parti ne changera pas, on est toujours dans les mêmes pratiques", s'est désolé vendredi un hiérarque du parti qui espérait, dit-il, voir les moeurs politiques changer pour donner un visage nouveau du parti. 

Baadji Abou Alfadel s'est illustré en février 2019 en déclarant que la désignation de Mouad Bouchareb comme coordinateur "illégale". Actuellement le comité central du FLN est toujours au mains des fidèles d'Amar Saadani qui tirent les ficelles, nous indique-t-on.

Djamel Ould Abbès et Abelkader Djemaï, deux anciens SG par intérim du parti sont placés depuis plusieurs mois en détention provisoire, l'autre ancien SG, Amar Saadani, refuse de rentrer au pays au risque de se faire coffrer. Mais continue d'influer de loin sur les orientations du parti.

Auteur
Yacine K.