Aller au contenu principal
Body

JUSTICE

Boudjemaâ Talaï au coeur d'un scandale qui pèse 22 milliards

Boudjemaâ Talaï, ancien ministre des Transports et député FLN, est cité dans une affaire de passation de marchés non-conformes et de détournement de fonds.

Le bureau de l'APN va statuer prochainement sur la levée de l'immunité parlementaire de Boudjemaâ Talaï. Et pour cause. Les soupçons à l'époque où il était PDG de Batimetal. Cette société nationale était chargée avec une entreprise française de la construction de 30 silos au profit de l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC), selon algerie-focus. Montant du marché ?

La modique somme 22 milliards de dinars. Seulement, les 30 silos n'ont jamais été achevés. Toute cette affaire a eu lieu avant que Talaï ne devienne ministre des Transports en 2015 puis député du parti FLN.

Mais les scandales remontent en surface.  Et l'ancien ministre sera amené à répondre aux questions des juges prochainement.

Auteur
La rédaction
 

Commentaires

Permalien

il est question de marchés de gré à gré, une méthode utilisée pour faire avancer les projets, et imposé par les hauts responsables,

Permalien

Les français n'ont rien fait pour le projet de ligne ferroviaire entre la mecque et medine, et les saoudiens se sont fait avoir,
l'OAIC, c''est le cartel des céréales, il doit y avoir à moudre dans cet office qui gère des milliards de dollars et pas seulement des dinars,

Ajouter un commentaire