Aller au contenu principal
Body

FOOT

CAN 2019: la Tunisie écarte le Ghana et affrontera Madagascar

L’équipe de Tunisie a éliminé celle du Ghana en huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des nations, ce 8 juillet à Ismaïlia (5 tirs au but à 4, 1-1 après prolongations). En quarts de finale, les Tunisiens affronteront Madagascar, le 11 juillet au Caire.

L’incroyable série du Ghana en Coupe d’Afrique des nations a pris fin, ce 8 juillet 2019 à Ismaïlia. Les Ghanéens ne disputeront pas les demi-finales de la compétition pour la septième fois de suite. Les « Black Stars » se sont arrêtés bien plus tôt que d’habitude, durant cette CAN 2019 en Egypte.

Ils se sont heurtés à une sélection tunisienne qui a eu le mérite de croire en ses chances, malgré un première tour très décevant (trois matches nuls) et 45 premières minutes soporifiques, durant ce huitième de finale.

Un but du Ghana injustement invalidé

En première période, une attaque nettement remaniée par rapport à Tunisie-Mauritanie se heurte à une défense ghanéenne impeccable. Dans l’axe, Nuhu Adams est impérial face à l’avant-centre Taha Yassine Khenissi et ses partenaires. A l’autre bout du terrain, le défenseur central en impose également. A la 16e minute, sur un corner venu de la droite, il reprend le ballon de la tête. Celui-ci heurte le montant droit et revient vers André Ayew qui frappe à bout portant. Mais le portier adverse, Mouez Hassen, est sur la trajectoire. L’autre « Black Star » le plus en vue, Thomas Partey, tire au-dessus du cadre, peu après (25e).

Maîtres de leur sujet, les Ghanéens poussent pour ouvrir le score. Ce qu’ils auraient dû faire à la 42e minute. Mais l’arbitre Victor Miguel De Freitas Gomes a sifflé une faute de main (inexistante) de Partey avant une frappe à bout portant d’Ayew. Juste avant Afriyie Acquah avait forcé Hassen à faire une belle parade (41e).

Khazri réveille la Tunisie

Côté « Aigle de Carthage », Youssef Msakni essaie de faire des différences grâce à sa finesse technique. Le capitaine et ses coéquipiers s’appliquent à construire le jeu, à lui donner de la vitesse, dans la plus pure tradition tunisienne. C’est toutefois sur quelques coups de pieds arrêtés – comme un corner repris de la tête par Khenissi (54e) – que les protégés d’Alain Giresse sont vaguement menaçants.

C’est pourquoi, peu après l’heure de jeu, l’entraîneur français fait entrer Wahbi Khazri à la place d’Anice Badri. Le résultat est presqu’immédiat puisque Khazri efface Abdul Rahman Baba d’une superbe feinte avant de servir Khenissi au point de penalty. Le ballon est légèrement touché de la main par Nuhu Adams. Mais aucun penalty n’est sifflé (69e). Sur un des corners qui suit, le défenseur Dylan Bronn fait monter la pression en expédiant la balle sur la barre transversale, d’un coup de boule (71e).

Auteur
RFI
 

Ajouter un commentaire