Aller au contenu principal
Body

SANCTION

Cherif Mellal (JSK) et Tarek Arama (CSC) suspendus deux ans par la LFP

Les présidents du CS Constantine Arama Tarek et de la JS Kabylie Mellal Cherif ont écopé de deux (02) ans de suspension fermes de toute fonction officielle et/ou activités en relation avec le football avec proposition de radiation a vie de toutes compétitions ou activités sportives, a indiqué la Ligue de football professionnel (LFP) sur son site officiel.

La commission de discipline a décidé également de défalquer trois points aux deux équipes appliquée la saison prochaine suite aux déclarations aux médias des présidents du CS Constantine et et JS Kabylie à l'issue de la dernière journée de la saison 2018-2019.

Outre les trois points défalqués aux deux équipes, la commission de discipline  a donné match perdu pour le CSC et la JSK de la 30e journée du championnat saison 2018-2019 sans attribuer les points à l'équipe adverse.

La JS Kabylie et le CS Constantine devront en outre s'acquitter d'une amende d'un million de dinars chacun.

Tout a commencé à l'issue du match JS Kabylie - CABB Arréridj (2-0), disputé le 26 mai et comptant pour la 30e et dernière journée de Ligue 1 de football. Le président kabyle avait jeté un pavé dans la mare en accusant le directeur général du CSC, Tarek Arama, de vouloir exiger la somme de 2,5 milliards de centimes pour battre l'USMA et offrir le titre à la JSK, chose que le dirigeant constantinois a niée en bloc. La JSK comptait sur une défaite ou un match nul de l'USMA à Constantine pour remporter le titre, revenu finalement aux Algérois, vainqueurs (3-1).

Quelques jours plus tard, Mellal a diffusé un enregistrement téléphonique avec Arama dans lequel ce dernier a accusé l'USMA de tentative de corruption, tout en incitant Mellal à verser aux joueurs constantinois une prime exceptionnelle pour les motiver à battre le club algérois.

Dans un communiqué publié récemment, l'USMA a rejeté toute tentative d'arranger le match : "Monsieur Arama devra répondre à la justice de notre pays pour ces graves accusations. La direction de l’USMA compte faire-valoir ses droits et poursuivre en justice toute partie qui a accusé le club sans apporter de preuves"

Auteur
APS
 

Commentaires

Permalien

la LPF est illegale car placee par un ministre des sports illegal. Donc cette decison prise par des juges illegaux , places par un ministre de la justice illegal est aussi illegale. CQFD!

Permalien

le président du csc accuse les dirigeants de l'usma de tentative de corruption en disant au début : "les dirigeants de l'usma pleurent au téléphone pour que je leur donne le match" et il répète la même chose au début,
donc il y a tentative de corruption de la part et de la jsk, et de l'usma, mais comme le résultat était en faveur de l'usma,, alors que le président du csc jurait que ses joueurs gagneront le match, il est probable que le président du csc arrangea le match en faveur de l'usma,
et logiquement les dirigeants de l'usma et l'usma devront être sanctionnés comme la jsk et l'usma, sur le base des dires du président du csc,
et si le président du csc dit que ces dires dur l'usma sont des mensonges, l'usma les poursuivra pour diffamation et au final c'est seulement le président du csc qui devra être sanctionné puisque il donne une fausse info pour pousser le prsident de la jsk à une réaction
mais il est clair que mellal est un novice, puisqu'il aurait mieux d’arrêter la conversation quand le président du csc lui parle de la tentative des usmisteS d'arranger le match, et d'utiliser ça contre eux,
la sanction ne tient pas la route,

Ajouter un commentaire