Aller au contenu principal
Body

DISSIDENCE CITOYENNE

13e vendredi de contestation pour un changement radical de régime

Rien, ni la chaleur, ni le ramadhan, ni la forte présence policière n'a entamé la détermination des millions d'Algériens de continuer leur combat pour un changement total et radical du régime politique.

A Alger, la mobilisation est restée forte et la foule paraissait plus dense que lors des manifestations de vendredi dernier. En effet, contrairement à la dernière fois, les Algériens sont sortis encore plus massivement pour rappeler aux tenants du pouvoir qu'il est temps de passer aux choses sérieuses.

Les manifestants ont commencé à affluer vers l'esplanade de la Grande poste, point de ralliement des manifestations, dès les premières heures du matin, et où les forces de l'ordre ont mis en place un important dispositif pour les empêcher d'accéder au parvis de cette bâtisse pour des raisons de sécurité. Les policiers ont tenté vainement d'empêcher les manifestants d'accéder à l'esplanade.

La wilaya d'Alger a fait état de l'apparition de "fissures sur les escaliers de la Grande Poste en raison de surpoids", annonçant des travaux de rénovation prochainement.

Les manifestants regroupés sont rejoints par de nombreux autres citoyens pour sillonner les rues de la capitale en scandant des slogans exigeant le "départ des figures de l'ancien système", et rejetant la tenue de la présidentielle prévue le 4 juillet prochain.

Réitérant leur revendication pour une "justice indépendante", les manifestants ont également appelé à l'"ouverture d'enquêtes et de poursuites judiciaires contre les hommes d'affaires et les anciens responsables politiques 'impliqués' dans des affaires de corruption et de dilapidation de deniers publics".

De nombreux élus locaux venus d'autres wilayas, notamment de Béjaïa, Tizi-Ouzou, Boumerdès et Bouira, ont participé aux manifestations pacifiques pour soutenir les revendications populaires.

 

Commentaires

Permalien

Bravo a ces manifestants qui ont repris la grande poste. Il faut tenir bon, le printemps est pour bientot.

Permalien

Le gras,lent et gros balourd-bidasse,âgé de 79 ans,celui qui est laid avec un gros nez ( car l’air y est fort gratuit),EN COMMETTANT UN COUP D’ÉTAT MILITAIRE,MÉDICO-LÉGAL,se comporte comme UN FRISSON À LA RECHERCHE D’UNE COLONNE VERTÉBRALE.
L’OURAGAN,DE 40 MILLIONS,AURA LE DESSUS.
ON ACHÈVERA TOUS LES CHAOUIS DU CLAN D’OUDJA AINSI QUE CEUX DU BEC DU CANARD.
SOUVIENS-TOI,BIDASSE DE MES DEUX ROUBIGNOLLES,QUE NOUS AVONS ACCÈS AUX COUTEAUX DE BOUCHERS!

Ajouter un commentaire