Aller au contenu principal
Body

Algérie 1914-1918

Les zaouïas appellent à l'enrôlement des Algériens sous le drapeau français

Le patrimoine historique des zaouïas en Algérie n’est pas aussi luisant que l’on veuille bien nous le faire croire. Aux déclenchements des hostilités inters-européennes de la Première Guerre mondiale, ces institutions de la superstructure idéologique ont commis l’irréparable. Elles ont une lourde responsabilité génocidaire à l’encontre de milliers de jeunes paysans algériens.

En décembre 1914, ils étaient une quinzaine de chefferies religieuses à "recommander" la défense "de la Patrie adoptive" qu’est la France, la puissance coloniale menacée par les Empires centraux (Allemagne, Autriche-Hongrie, la Turquie ottomane et la royaliste Bulgarie). L’appel à l’union sacré rejoignait les forces regrouper dans la Triple entente (la France, l’Angleterre et la Russie tsariste). A la tête de cette chefferie féodale, les deux muftis de la colonisation à savoir MM. Ben El-Mouhoub, du rite malékite et Bachtarzi Abdelkrim, du rite hanafite de Constantine, rejoints dans le même communiqué par "des notables de la ville et des personnalités les plus notables de la population".

Les recommandations de ces seigneurs terriens portaient le titre, composé d’une partie d’un verset coranique qui avertit le fidèle de "ne pas se précipiter par soi-même dans la catastrophe".

Le numéro de décembre 1914 de la Revue du Monde Musulman avait publié la teneur et les fac-similés de cette collaboration au génocide d'une partie du peuple algérien. Sur cette population de 4,5 millions d’âmes de déshérités, plus de 17500 seront envoyés aux enfers de France et du Moyen-Orient afin que les notables de la colonie en profitent de la Belle-époque. A l’appel des muftis, s’associeront les cheikhs de la tarîqa Tidjaniya, les sieurs Sidi Mohammed El-Kebir Ben Sidi Mohammed El-Bechir, fils du grand pôle Sidi Ahmed El-Tidjani, de Sidi Mohammed El-Bachir, de la descendance de Sidi Mohammed El-Tidjani, cheikh de la zaouïa de Temasin, qui notera que

"Le gouvernement turc s’est placé lui-même en dehors de la religion musulmane, en accomplissant des actes répréhensibles qui tendent à la perte de l’Islam et des Musulmans".

La tarîqa Chadlya de la zaouïa de Ksar El-Boukhari et par le biais de son chef Sidi Mansour Abderrahmane Benheikh El-Missoum considère que "l’Allemagne est en train de se noyer, et la Turquie va se noyer sûrement avec elle, car celui qui s’accroche à un noyé se noit lui aussi". De la région de Méchria, le mokkadem de la tarîqa des Darkaoua, Sidi El-Hadj Ahmed Ben El-Mekhout, estime que "les Turcs prétendent appartenir à la religion musulmane, mais ils n’ont de l’islam que le nom".

Enfin, pour ce qui est de Sidi Daoudi Ahmed Benmohammed, chef de la zaouïa de Sidi Mansour des Beni Djennad, il sera question d’invoquer Dieu à ce qu’il extermine l’Allemagne et "ceux qui se sont placés dans sa sinistre campagne". Un pieux souhait qui sera vite exhaussé avec 26 000 Algériens morts ou disparus, sur les 80 000 appelés et les quelques 60 000 engagés dans l’armée coloniale française. Ceux qui ont refusé de faire partie de ce génocide programmé, se sont révoltés contre l’enrôlement forcé et béni par ces loges soufies, et l’exemple héroïque st venu des Beni Chougrane de la région de Mascara ou encore ceux des Aurès. La Classe 1917 a pris les armes pour repousser les militaires, les caïds et leurs sbires venus porter à la mort. De fières résistances ont eu lieu devant leurs familles qui gémissaient et récitaient la prière pour les morts, témoigne-t-on à l’époque.

Cette brève page de l’histoire des confréries de la colonisation s’ajoute à celle du mouvement Les Jeunes Algériens du féodal Emir Khaled, dont la famille et ses alliées possédaient à l’époque des terres en Syrie et en Palestine, et dans un discours ludique appelaient tous les "civilisés" à barrer la route à la "barbarie" allemande. Pour ce qui est de celle de la France, la mouvance du dignitaire réactionnaire ne voulait rien voir les exécutions sommaires et sous forme de décimation, que des Algériens des 45e, 37e et 38e Divisions d’Infanteries subissaient sur les champs de batailles face à des armées étrangères et sur des terres qui ne sont pas les leurs.

Il y a lieu de rappeler que tous ceux qui ont programmé leur "grande attachement la France" ont exprimé aussi leur foi religieuse de continuer à vivre "sous les plis de son glorieux drapeau" comme il a été sobrement écrit dans l’appel des muftis.

Ne pourrait-on pas ajouter ce geste de la haute et distinguée loyauté de M. SI Kaddour Benghabrit, patron des Habous de l’islam de France, qui en 1916, sera l’émissaire de la patrie adoptive auprès du "turbulent" Hassan Ben Ali du Hedjaz (Arabie) pour apporter le soutien fe Paris à sa "révolte arabe" contre les Ottomans qui ont pillé la Mecque et volé les quelques objets personnels du Prophète des musulmans. Le dignitaire algérien avait préparé le terrain à l’expédition militaire du colonel De Bremond qui entérina le partage du Moyen-Orient entre influence britannique et Française pour un jour sans lendemains, au génocide du peuple palestinien.

Auteur
Mohamed-Karim Assouane, universitaire
 

Commentaires

Permalien

Les Beni-Kawed...de Kateb Yacine ! Les plus fidèles Collabos...ont tous été à leur école ! Ceux qui se sont soulevés en 54...ont fait l'école française...

Permalien

et c'est pour ça que la résistance est le fait des communistes,
les oulémas aussi appellent à l'assimilation des algériens, en invoquant certainement le droit du sang versé pour la france par les algériens soumis à l'endoctrinement des zaouias,
c'est grâce aux zaouis que le colonialisme dura 132 ans,
et c'est naturellement que le zaouias n'ont jamais soutiennent ni boudiaf ni zeroual,
et ce sont ces zaouias qui ont poussés des colonisés(algériens, marocains, tunisiens, maliens, et sénégalais) pour aller combattre les autres colonisés dont les vietnamiens,
et ces zaouias ont une responsabilité énorme dans la création de l'état d'israel et de l'exode des palestiniens,
pour la nouvelle donne mondiale, les islamistes prirent le relais des zaouias pour rétablir l’hégémonie de la france sur l'algérie, l'afrique du nord et une partie du moyen orient,

Permalien

Réhabiliter les zaouiates, c'est réhabiliter les harkis et leur descendance. Il faut que la vérité soit dite aux générations post indépendance. Il faut aussi parler de l'adhésion des musulmans au lll ieme Reish sous la houlette du mufti de Jérusalem.

Permalien

Please someone on this forum explain to me what a ZAOUIA is? I left Algeria 39 years ago, and was 18 and I never heard about such a thing as a ZAOUIA? Help please ? Thank you.

Permalien

Bel article qui doit faire l'objet d'une tres large diffusion afin de débusquer ces zaouias parasites ,ces oulémas ,ces islamistes qui font dans la vile compromission outrancière avec évidemment les tenants du pouvoir du moment.Le fis n'a-t-il pas envoyé à la mort tragique des milliers de jeunes algériens.

Permalien

C’est qui l’auteur de cet article se présentant comme universitaire? C’est un illustre inconnu, s’il était vraiment universitaire, il aurait écrit cet article avec références bibliographiques à l’appui. Du coup le contenu n’est pas fiable. En outre, il décrit le passé avec avec une grille de lecture et des valeurs de 2018. En somme, article sans valeur.

Permalien

Merci M Karim. Soyez plus offensif ,faites publier cet article sur les journaux El watan liberté al khabar...les algeruens ne savent pas.

Permalien

La France, pour asseoir son pouvoir sur l'Algérie, s'est appuyée sur un trépied : zaouias-seigneurs féodales-kouloughlis.
Et ça tout le monde le sait...

Permalien

Les traîtres de la guerre d'indépendance se sont joints aux traîtres et autres collaborateurs de la France depuis la prise d'Alger en 1830 à 1962. C'est ainsi qu'un ramassis d'escrocs au nom de l'islam se retrouve élevé à un rang dignitaire au lieu d'être conduits droit à l'échafaud.
Les "révolutionnaires" sans histoire se sont retrouvés à faire l'histoire du pays à leur image en se glorifiant les uns les autres - eux les planqués et les vendus à FAFA.
Le "grand mufti" de Jérusalem a appelé les musulmans à aider HITLER - ce qui a aboutit à la création des "brigades SS musulmanes" et nos muftis ont appelé à soutenir la mère-patrie la France. Comme un grand résistant qui s'est rendu à la France un certain mois de décembre 1847 en est devenu l'ami fidèle et qui est arrivé même à renier son propre fils car venu de DAMAS jusqu'en Tunisie pour tenter de venir en aide au soulèvement des cheikhs EL MOKRANI et AHADDAD de Kabylie de 1871.

Notre indépendance a été confisqué, notre histoire faussée, les fondements de notre société pervertis : l'Algérie est arabe, l'islam nous a arabisé, et j'en passe. Les héros de la révolution archivés comme de vulgaire documents par un monstre qui n'a jamais tiré une seule balle contre l'ennemi extérieur sauf ses "ennemis de l'intérieur c'est-à-dire ses frères" et ceux qui ont fait de lui un semblant d'homme.
Et pour finir notre illustre grand dirigeant actuel qui a fait des zaouïas sa source d'inspiration pour légitimer tous ses dépassements - lui le planqué et le fêtard des boites de nuit marocaines qui se prétend être un "commandant" sans jamais avoir pris part à un quelconque combat ou bataille sauf dans les salons.

Pauvre Algérie: le résultat est illustré par nos enfants qui se jettent dans des embarcations de fortune pour fuir le pays de leurs ancêtres.

Permalien

Et ils n'ont pas changé depuis, aujourd'hui ils continuent dans la même voie, toujours fidèles à leurs principes, être du côté des tyrans et des oppresseurs mais jamais du côté du peuple algérien, ce qui les intéresse c'est les privilèges rien que les privilèges et le titre de seigneur. Rappelons -nous leur position vis à vis du premier Novembre, leur position vis à vis des massacres de la décennie rouge et leur position récente vis à vis de la situation actuelle Où ils se sont transformé en hammam assalihine et en machine à laver les os des voleurs de l'argent du peuple. Ce que le peuple algérien doit savoir, c'est qu'en fait toutes les zaouiyas ne sont que des succursales des puissances étrangères implantées sur le sol algérien sous couvert de l'islam...... en attendant les jours meilleurs et le réveil du peuple algérien de son profond sommeil, un sommeil plus profond que celui des dormeurs de Ahle Alkahfe , et pour calmer mes nerfs et mon esprit je me laisse entraîner par la mélodie qui me rappelle le courage, la sincérité et le patriotisme du peuple algérien. Rouuuh agassabi rouuh..

Permalien

Les notables arabo-musulmans algériens ont toujours été du côté du pouvoir : pouvoir colonial français puis pouvoir dictatorial algérien. Les ben badis et brahimi, qui sont les maîtres à penser des islamistes algériens prônaient l'assimilation et n'ont jamais soutenu le déclenchement de la guerre d'indépendance. Avant eux, Abdelkader s'est rendu avec sa smala au Duc d'Aumale pour finir en résidence dans le Château d'Amboise et ensuite en Syrie.
Les notables religieux kabyles en général, comme Cheikh Aheddad ou Hmed Oulkadi, ont quant à eux lutté contre l'occupant français et ottoman. Suivis par ceux que l'on a appelés les "bandits d'honneur" comme Arezki Lbachir et Hmed Umerri.
Et avec ça, les abrutis islamistes d'aujourd'hui et tous les "maquisards du 19 mars" veulent nous donner des leçons de patriotisme.
L'auteur de cet article très intéressant ne donne pas ses références bibliographiques; c'est dommage.

Permalien

Un gloubiboulga de n’importe quoi avec des raccourci digne d'un analphabète et qui fait de la politique après 3 ou 4 ballons de vins adossé au comptoir...

Permalien

Ne cherchez pas loin ,les zaouia ne sont que des sectes

Permalien

Dire la verite aux Arabophones Algeriens c'est comme qui dancerais a un aveugle un peu comme le dit l'expression Kabyle. Vous aurez du ajouter que le Si Kaddour Benghabrit n'est autre que le grand pere que l'actuel ministre de l'education! Le cauchemar continue!

Permalien

Avant l'arrivée au pouvoir de Boutef on d’entendu pas parler des ces structures féodales, mais maintenant sont mises au devant de la scène par le régime, quelle régression.

Permalien

J'ai l'impression que certains auteurs d'articles paraissant dans votre journal ne s'embarrassent pas de pratiquer d'abuser du "copier-coller" depuis des sources externes, soit! Mais, bon dieu, qu'ils fassent au moins vérifier leurs écrits avant publication!!! C'est dommage, car à force, cela donne de moins en moins envie de lier ce journal!

Permalien

opportunistes hier,opportunistes aujourd'hui,opportunistes demain telle est la devise des zaouias,des islamistes et autres ulémas qui nous empoisonnent l'existence et mettent un frein au développement.Ils ont toujours constitué une arme de destruction massive aux mains des plus forts pour asservir les plus faibles

Permalien

Les zaouïas appellent à l'enrôlement des Algériens sous le drapeau français, c'est le titre que tu veux donner pour tronquer l'histoire, les premiers à avoir attaqué les Zawyas ce sont les communistes après 1830, tous les manuscrits ont été brulé ou dechiré, tel qu'il s'est deroulé à la Zawya de Bouamama, après cela les communiste algériens ainsi que les salafiste de la branche des oulémas durant le mouvement nationale.

Permalien

dores et déjà d'un colonisateur s'est toujours soumis à ses détracteurs alors quoi de neuf quand le peuple algérien qui a donné vie et corps à ce pays est toujours et jusqu'à ce jour colonisé par d'autre colons qui plus pire encore portent le burnous et vont à la mosquée et en plus sont des Algériens qui avalent tout à leur passage semant corruption, détournement, destruction totale de notre enseignement, bafouant la religion et nos coutumes......alors qu'en reste-t-il au fait si ce n'est nous soumettre à leurs caprices en disant pour la cinquième fois " Vive le Roi " qui est toujours Roi." avec les applaudissement des Zaouias et de sa suite qui y tient toujours à commander ce pays par le force "

Permalien

Monsieur,
vous ne pensez pas que vous êtes tout simplement entrain de salir la Mémoire de grands Théologiens qui ne recherchaient que la paix . Dignitaires ou pas, la France aurait envoyé au front les Algériens car nous étions colonisée par celle-ci . Ces Dignitaires n'auraient rien pu faire sous le joud de la France .Je pense que ces Hommes voulaient tout simplement qu'il n'y ai pas de vengeance de la France vis à vis des PAUVRES du Peule Algérien, donc ils temporisaient.

Permalien

Vous avez sensuré mon commentaire. Pourquoi SVP ?

Permalien

Pourquoi nous blesse -t-elle , mais pas du tout dans toutes les guerre il y a des pour et des contre surtout lorsqu'un peuple est colonisé sans oublier que ces gents sont plus illettrés que lettrés et leur seul souci c'est le Coran et la Charia mais pas de politique surtout durant cette période de colonisation. Mais je demanderais plus qu'avaient fait les Kabyles qui se disent etre les autochtones de ce pays alors qu'ils ont été colonisés plus par plus de dix pays ? mais j'en déduit que sans ces arabophone et le couteau qui en avait fait des milliers de vos pairs vous n'auriez jamais eu cette indépendance sans oublier que cette région en compte des milliers de harkis qui défilent chaque année le 14 juillet à Paris avec les parachutistes, vous comptez toujours vos moudjahidines et vos colonels mais vous n'en parlez jamais de vos traitres d'ici et de la-bas ceux qui y avaient assassiné des centaines du FLN en France. alors comparant nos valeureux et qui ne sont arrivé qu'ils n'y a que 14 siècles et les votre qui n'avaient jamais chassé aucun colonialiste et vous avez été toujours sous les semelles et vous perdurez encore et encore et une seule femme arabophone vous a mis à elle seule les mord pour qu vous ne parliez plus de votre kabylité. N'est ce pas la un grand honneur ?

Permalien

Vous n'avez pas publier mon commentaire. Donnez-moi les raisons? Merci de me répondre.

Permalien

Monsieur l'Universitaire qui avait publié cet article , il serait de votre devoir de donner la preuve de !!vos dires !! au jeune peuple Algérien .Nous n'avons pas du tout les mêmes infos . Il y'a des Oeuvres à lire , datant des Années 1914,1918 concernant ce passé détestable .Ne faites pas porter toutes les saloperies passées pendant les guerres de colonisation à tous les Religieux de cette époque, ne citez pas les nom à tord et à travers sans avoir la vérité exacte . Il est détestable également de citer le nom de la Ministre de l'éducation nationale qui n'est pour rien dans ce passé coloniale . Vous n'acceptez peut-être pas qu'une Femme soit aux affaires de l'EtAT .Cesser de diffuser votre haine entre MUSULMANS. Merci .Et quant aux commentaires de certains , informez-vous avant d'insulter et dénigrer ,tant que vous n'avez aucune preuve.
Merci de mentionner mon commentaire , j'ai remarqué que certains ne passaient pas .A , savoir pourquoi????

Permalien

les islamistes sont l'instrument favori des colonialistes, que ce soit les anglais, les français et spécialement les israéliens pour la palestine, c'est grâce aux islamistes qu'il eut tentative de détruire l'algérie, c'est avec les islamistes que l'irak, la syrie, le mali, la libye, le yemen,le nigeria sont des proies aux chaos, l'association de ibn badis et ses ouméas ont bel et bien demander l’assimilation, ce qui est une négation de la nation algérienne, et selon benbella, bacchir elibrahim est venu le voir au caire après le 1 er novembre 1954, pour l'informer qu'ils(les ouméas) avaient proposés un plan à la france pour la décolonisation de l'algérie vers l'an 2034, c'était en 1954, et ce sont les islamistes (fils des ouméas) qui dirigent l'algérie pour le compte de la france jusqu'en 2034,
ce sont les zaouias qui ont manipulés les algériens pour aller mourir pour la france en 1914 et 1939,
y a pas plus simple qu'une fetwa ou la parole d'un imam pour envoyer quelqu'un à la mort pour rien,
en 1954 les zaouias mobilisaient les algériens avec la france contre le FLN de boudiaf et benmehidi, les bachaghas et autres caids avaient la bénédiction des zaouias et parlaient au nom des zaouias,
les zaouias sont le soutien le plus inconditionnel du colonialisme et des dictatures,
la preuve c'est que les zaouias étaient et sont contre boudiaf et zeroual, c'est suffisant normalement pour comprendre,

Permalien

la rahmania a été la seule a demeurer ennemi de la france depuis 1871 à ce jour!!et c'est de la kabylie qu'est née la wilaya 3

Permalien

cheikhs EL MOKRANI et AHADDAD des collabos à l'origine qui ont aidé la France coloniale à s'emparer de Constantine en 1837

Permalien

a partir du moment que le mot 'islamistes' est utilise et une liste d accusations suit . c est le travail de juifs sionistes qui essayent de nuire/manipuler l information. justement pour prouver que les islamistes/les arabes sont un danger et que grace/a cause d eux nous sommes la ou nous sommes ect...
svp faites attention de ne pas vous laissez entrainer dans ce denigrement de notre propre identité et notre histoire ...

Permalien

le contenu de cet article et loin d’être instructif, il vise a semer la haine et le désordre, par la je comprend bien qui est le collaborateur des néo-colons.

Permalien

On pourrait presque dire qu'il s'agit d'une propagande Salafiste. Modulo une idéologie, le même discours est brandir chez les salafistes. Aussi paradoxale que cela puisse paraître, vous faites le lit de l'integrisme salafiste.

Permalien

Fake news. Si tu as une gramme de verite donnes nous des references de l'epoque. une coupure de journal ou un texte de de l epoque. Votre haine des Kabyles vous fait ecrire des cochoneries envers les grands hommes et femmes que la Kabylie a genere. Ces deux patriotes qui se sont souleves en 1871 contre la France ne pourraient etre ceux dont tu parles.

Ajouter un commentaire