Aller au contenu principal
Body

AFFAIRE TAHKOUT

Tribunal de Sidi M'hamed : quid des Premiers ministres et ministres ?

Le procureur de la République près le tribunal de Sidi M'hamed (Cour d'Alger) a ordonné l'ouverture d'une information judiciaire à l'encontre de 45 personnes physiques impliquées dans l'affaire de l'homme d'affaires, Mahieddine Tahkout, a indiqué un communiqué du procureur de la République qui précise que le juge d'instruction a décidé de placer 19 personnes en détention provisoire.

Les personnes poursuivies pénalement sont: Tahkout Mahieddine, son fils et deux de ses frères, en sus de 38 fonctionnaires de différentes administrations publiques et services ministériels et 03 salariés d'entreprises appartenant à Tahkout, a fait savoir la même source.

Six personnes morales ont été également accusées, poursuit-t-on de même source, relevant qu'il s'agit d'entreprises en lien avec les activités du principal suspect.

Notifié du dossier de l'affaire, le juge d'instruction a décidé de placer 19 suspects en détention provisoire, 07 individus sous contrôle judiciaire et de remettre 19 suspects en liberté, a ajouté la même source.

Pour ce qui est des 09 personnes restantes et au vu de leurs fonctions à la date des faits, il a été décidé de transmettre le volet de leur dossier au Procureur général près la cour d'Alger pour prendre les mesures nécessaires à leur encontre, il s'agit d'un ancien Premier-ministre, deux anciens ministres, un ministre en exercice, 05 anciens walis et deux walis en exercice.

Les charges retenues contre ces personnes sont, blanchiment d'argent, transfert de biens obtenus par des faits de corruption à l'effet d'en dissimuler la source illicite dans le cadre d'un groupe criminel, dilapidation de deniers publics, abus de pouvoir volontaire à l'effet d'accorder d'indus privilèges .... 

Le procureur de la République avait entendu depuis dimanche dernier 56 personnes dans le cadre de cette affaires, conclut le communiqué.

Auteur
APS
 

Commentaires

Permalien

Le laissez aller de ces dix dernieres années de gérance est incroyable à constater. Nos différents responsables au niveau de l etat etaient au courant du pilage et ils ont laissés faire.

Permalien

Mettre tous ses mafieux en prison est une très bonne chose , mais le principal parrain et ses sbirs sont libres et hors du pays ?: khalil, bouchouareb, bédjaoui et es neveux ?. Et bien d'autres malfrats ?.
chlagheme el kelbe en carluche est un bonheur pour notre peuple qui c'est traité de chien : djouae el kelb i tabaek ?.

Ajouter un commentaire