Aller au contenu principal
Body

COMMENTAIRE

Gaïd Salah : feu à volonté !!!

C’est un discours à l’arme lourde contre le mouvement de dissidence populaire qu'a donné Ahmed Gaïd Salah mercredi 10 juillet. Le vice-ministre de la Défense ne s’embarrasse désormais plus de rhétorique pour dénoncer ces millions d’Algériens qui sortent tous les vendredis pour réclamer le changement radical de régime.

Avec machiavélisme pourtant, il continue à soutenir que « l'institution militaire (…) vise fondamentalement à prendre en considération les revendications du peuple et ses aspirations légitimes, lors du processus consistant à trouver les solutions constitutionnelles à cette crise politique ».

Un jour seulement après la fin des 90 jours de l’intérim de Bensalah, Gaïd Salah invoque toujours la Constitution allègement bafouée. A peine croyable !

Dans la foulée de son long discours où l’emphase le dispute à la menace, Ahmed Gaïd Salah fait la part belle à l’institution qu’il dirige. C’est de bonne guerre ! Mais pourquoi la guerre aux opposants si l’on est dans un ordre constitutionnel conforme à la démocratie ? La réponse est dans la question.

"Tous les efforts qu'a consentis l'institution militaire jusque-là, sont des efforts qui respectent essentiellement l'intérêt suprême de la patrie. Cet intérêt suprême qui requiert nécessairement la fédération des efforts de tous les hommes de bonne volonté parmi les enfants de l'Algérie et la mobilisation de leurs déterminations afin de préparer de manière effective et sérieuse la tenue des prochaines élections présidentielles, dans les plus brefs délais, à travers l'adoption de la voie du dialogue national serein et constructif auquel ont fait appel les bonnes initiatives avec leurs contenus réalistes et raisonnables", persiste le patron de l'Armée.

Mieux encore, le général-major qui ne fait pas de politique ira jusqu’à faire des projections en parlant de sa solution d’une élection présidentielle et d’"assises d’un Etat de droit". Sommes-nous tenus de le croire quand on sait qu’un ancien moudjahid de 86 ans est jeté en prison pour avoir donné son avis ? Peu sûr.

Le chef d’Etat-major se répète et insiste sur l’organisation de la présidentielle dans "un délai raisonnable". C'est son mantra.

Droit dans ses bottes de vieux général tout imprégné de concepts de l'ancien monde, Gaïd Salah s’élève contre "ceux qui répugnent le bon déroulement de ce processus constitutionnel judicieux, à l'instar des slogans mensongers, aux intentions et objectifs démasqués comme réclamer un Etat civil et non militaire".

Le militaire ne fait pas de politique. Mais il s’agace de la liberté prise par les Algériens à le brocarder et ne supporte plus les slogans des marches. Après les emblèmes amazighs désormais interdits, Gaïd Salah vient de signifier aux millions d’Algériens de revoir leurs slogans.

Le général-major poursuit avec cette science de cynisme dont il fait preuve depuis que le destin de l’Algérie a basculé à la fin de l’hiver : "Ce sont là des idées empoisonnées qui leur ont été dictées par des cercles hostiles à l'Algérie et à ses institutions constitutionnelles".

Et de pointer ces « maudits » ennemis : «Des cercles qui vouent une haine inavouée envers l'Armée Nationale Populaire, digne héritière de l'Armée de Libération Nationale, et envers son Commandement national qui a prouvé par la parole puis par les actes qu'il demeure au service de la ligne de conduite nationale du peuple algérien et qu'il nourrit un dévouement inébranlable au serment qu'il a fait devant Allah, le peuple et l'histoire".

Le généralissime ne nous dit pas plus sur ces ennemis de l’intérieur, il préfère agiter ses moulins à vent, menacer, mettre en doute la sincérité de toutes ces femmes, ces centaines de milliers de jeunes, de fonctionnaires, d’ouvriers, d’étudiants qui, toutes les semaines crient leur à leur façon leur amour de cette Algérie et leur envie inentamée de faire de cette terre un pays de liberté et d’espoir.

"Tenir cet engagement sincère commence à effrayer les supplétifs et les inféodés de la bande, au point où ils ont commencé à mener des campagnes aux objectifs bien connus, pour remettre en cause toute action qu'entreprend l'institution militaire et son Commandement novembriste, ainsi que tout effort que consent chaque fils dévoué à cette patrie".

Là encore, on est prié de croire contre le bon sens que le commandant Lakhdar Bouregaâ, officier de la valeureuse ALN, est un suppôt du colonialisme. Hallucinant scénario !

"Pour ce faire, ils ont adopté la voie des appels directs au rejet de toute action qui peut concourir à résoudre la crise, croyant qu'ils pourront échapper à l'emprise de la justice. Toutefois, nous leur adressons une sérieuse mise en garde, que l'Algérie est plus chère et plus précieuse pour qu'elle soit, elle et son peuple, victimes de ces traîtres qui ont vendu leur âme et conscience et sont devenus des outils manipulables voire dangereux entre les mains de ces cercles hostiles à notre pays." Qui sont les traîtres ? Les manifestants qu'il affirme pourtant accompagner dans leur révolution ? A voir...

Pas plus que ce qu'il serine depuis plusieurs semaines, Ahmed Gaïd Salah ne fait pas de politique ici puisqu’il nous a certifié et a juré sur Allah. Il ordonne, sans plus. Aux bras policiers et à la justice d’exécuter ses oukases.

"Cette mise en garde nous est dictée par la quintessence même des prérogatives qui nous sont dévolues et ce que requiert la nature des nobles missions sensibles, que l'Armée Nationale Populaire a l'honneur d'en porter le fardeau. Ces missions vitales considèrent la sauvegarde de la souveraineté nationale et la préservation de l'intégrité territoriale et l'unité populaire de l'Algérie, ainsi que la pérennité de sa sécurité et sa stabilité, comme étant sa pierre angulaire, et l'Armée Nationale Populaire, digne héritière de l'Armée de Libération Nationale est une forteresse aux fondements solides, fondée sur une base historique saine qui insuffle dans les cœurs qui accordent à l'histoire sa juste valeur tous les motifs de fierté et d'orgueil".

Ahmed Gaïd Salah s’arroge le droit de défendre l’Algérie, grand bien lui fasse. Mais mépriser les Algériens que de croire que ces millions de manifestants ne soient pas prêts aussi, si la nécessité se fait sentir, de se sacrifier pour leur pays. Car, dans le cas où le vice-ministre de la Défense l’oublie, ce sont ces millions d’Algériennes et d’Algériens frondeurs pacifiques qui ont permis de neutraliser la mafia des Bouteflika. Et d’arrêter la prédation du pays. C’est la mobilisation populaire qui a empêché un funeste 5e mandat à l’Algérie.

Puis martial, il lance un ultime mise en garde avant :«Il est certain que c'est l'appareil de la justice qui statuera sur ce qui adviendra de ces traitres et prendra toutes les dispositions équitables, mais dissuasives et rigoureuses au demeurant. Aussi, quiconque a l'audace d'attenter à l'Algérie, à l'avenir de son peuple et la pérennité de son Etat, ne pourra échapper à la sanction et la justice s'occupera de lui tôt ou tard. C'est là le dernier avertissement à l'égard de tous ceux qui marchandent avec l'avenir de la patrie et de son intérêt suprême. »

Le vice-ministre de la Défense a une aversion avérée du drapeau amazigh. Et par-delà sans nul doute la dimension identitaire véhiculée par cet emblème. Il le dit avec ses mots empreints d’invocations de chouhadas et autres ficelles patriotiques.

«Ceux-là qui considèrent le fait de porter atteinte à l'emblème national et manquer de respect au drapeau national, symbole des chouhada et source de fierté de toute la nation algérienne ; je dis que ceux-là mêmes qualifient ceux qui ont failli envers le peuple et la patrie de prisonniers politiques et de prisonniers de l'opinion. Est-ce raisonnable ? Se croient-ils aussi intelligents au point de pouvoir duper le peuple algérien avec ces inepties et ces manigances ? Croient-ils que le peuple algérien permettra à quiconque d'insulter son emblème national ? Ceux-là ne sont pas les enfants de ce peuple et ne savent guère sa vraie valeur, ni ses principes ou le degré de son attachement à son histoire nationale. C'est là la mentalité des corrupteurs, car un esprit impur génère une opinion impure et altérée, un comportement vicié et une attitude immorale. Telle est la nature des choses. »

Mais alors ceux qui portent le drapeau palestinien font-ils aussi de ces ennemis de l’Algérie que notre vice-ministre de la Défense ne supporte plus ?

Jouant sur les concepts, il mélange sciemment "colonialisme" et "corruption". L'intention n'est pas dénuée de calculs. Et glisse même sur la pensée benabiste en parlant de "consciences colonisables".

Pour finir, Gaïd Salah revient sur ce qu’il appelle la bande sans préciser clairement ses pensées (comme toujours) et lance un dernier avertissement sur sa volonté d’encadrer les marches « La bande, dont les abjections inavouées ont été démasquées, possède encore des inféodés et des mandataires dans la société et elle œuvre encore de façon encore plus claire à infiltrer les rangs des marches populaires et impacter la nature des revendications populaires légitimes, voire, tenter d'orienter ces revendications selon les intentions abjectes de cette bande, ce qui requiert, et je le répète encore une fois, plus de vigilance et de prudence concernant l'encadrement de ces marches".

Le message est sans nuance, le chef d’Etat-major ne se contentera plus d’interdire l’emblème amazigh, il ne supporte plus qu’on le dénonce dans les marches. C’est un nouveau cran dans la série qui se prépare. Car il est manifeste que Bensalah très malade, l’institution militaire est décidée à organiser une présidentielle avant la fin 2019. Mais le peut-elle seulement sans la volonté de ces millions d’Algériens qui s’expriment toutes les semaines ?
 

Auteur
Yacine K.
 

Commentaires

Permalien

Je suis écœurée par ce qui se passe en ce moment en Algérie, le pourrissement est poussé à son paroxysme et on continue à insulter le peuple et à ignorer ses revendications tant légitimes et si nécessaires! il est temps d'écouter et de laisser le peuple tranquille d'arrêter ce gouvernement illégitime et illégal et de redémarrer l'économie!!!

Permalien

Gaid Saliha ne sera crédible que quand il se revêtira d'une robe tradionnelle amazigh et nous chantera avava inouva sur l'air de l'Arlésienne de Bizet.

Permalien

Je propose:

Vive le vieux dictateur
Longue vie aux voleurs
Laissons les militaires rafler la rente
Sa majesté Gaïd est beau
Fakhamatouhou Gaïd est intelligent
Non à la démocratie si elle appauvrit les militaires et les amis de Gaïd

Permalien

en 2001 il eut 130 jeunes kabyles assassinés, et des milliers de blessés lourdement handicapés, les kabyles il en fait une fixation, il en veut aux kabyles qui seraient derrière les slogans qu'il n'aime pas, il se dit que sans les kabyles il peut devenir, roi ou empereur,
mais c'est la faute aux kabyles qui sont incorrigibles, malgré tout ce qui leur tombe dessus depuis l'an 1050 et l'arrivée des banou hilal, que les kabyles se retirent et ne sortent plus ni en kabylie ni ailleurs, ni le vendredi ni le mardi ni un autre jour, il y va de leur vies, et de leur existence,
de 1830 à 1962, les kabyles ont pris part à toutes les guerres de libération quelques les régions où elles ont eut lieu et quelques soit leurs chefs, et en 1954 ce sont les kabyles qui sont allés en plus grand nombre en découdre avec les armés françaises, en algérie comme en france, et c'est ce qui est reproché aux kabyles auxquels on veut et on va faire payer leur nationalisme et patriotisme,
les faux moudjahidines() qui ne sont que des lâches qui n'ont jamais eut le moindre courage pour combattre les armées françaises sont allés se terrés aux frontières de l'est et de l'ouest pour se préparer à combattre le peuple algérien par tous les moyens, afin de la maintenir en état de colonisation éternelle,
En réalité, tout ce qu'ils reprochent aux kabyles, c'est :
- l'étoile nord africaine,
- le PPA,
- le MTLD
- l'OS,
- l'appel du premier novembre 1954,
- le drapeau algérien,
- l'hymne national algérien,
- le rassemblement de tous les algériens sous la baniére du FLN et de l'ALN,
- l'organisation du FLN et de l'ALN
- l’organisation de la fédération de france qui mena le combat sur le territoire français,
- l'UGTA, l'UGEMA
- le refus du partage de l'algérie durant les négociations d'evian,
- le nombre élevé de martyrs kabyles martyrs de la guerre de libération de 1954, pour l'indépendance de l'algérie, et le sens de sacrifice qu'ont les kabyles pour l'algérie,
et pour ça et selon leurs raisonnement;, les kabyles méritent un génocide, qui serait pas une simple imagination,
le créateur leur fera payer cherement leur intentions criminelles,

Permalien

Monsieur GAID s'emporte contre cette revolution car celle ci le met au pied du mur .Son ton se veut menaçant car dans la logique constitutionnelle son art 102 à pris fin le 9 de ce mois de juillet et la logique ou même le droit ( si ils avaient un peu de respect pour la constitution) ui dictait de s'en remettre à l'art 7 et suivant et de prendre acte de la vacance du poste de président et de celle du 1 er ministre et compagnie .Lui et ses conseils commettent l'ultime passage en force ui consiste à reconduire Monsieur BENSALAH sur la base d'une FETWA .En agissant de la sorte il se tire une énième balle dans le pied et devient aujourd'hui un éjectable en puissance d'où le ton qui se veut menaçant .Mais attention ses discours répétitifs et de plus en plus agressifs doivent être écoutés et analysés avec soin car ne serait il pas en même temps sur ses gardes ? Ne s'adresse t il pas aussi à ses officiers et sous officiers qui n'en pensent pas moins dont il redoute le retour de manivelle Car attention parmis ces jeunes et beaucoups d'entre eux sont conscient de la situation catastrophique vers laquelle une bande de rentiers sont en train de plonger notre pays .Des hommes honnêtes et nationalistes existent dans notre institution populaire et heureusement !
Toufik KLOUL
pour une Algérie Algérienne

Permalien

Le bonhomme ne fait que lire le discours que quelqu´un d'autres a écrit. C'est comme les lettres de Bouteflika. "ils" cherchent toujours à gagner du temps et espèrent l'essoufflement du mouvement. Aux yeux du monde, ils paraissent sincères et offrent au peuple une solution que beaucoup peuvent trouver raisonnable: ils invitent à l'organisation des élections sans la participation de l'armée et du gouvernement. Il faut vraiment être naïf pour y croire quand on connaît de quoi ce système est capable. Je doute qu'il puisse se reformer. Même les discours sont les mêmes que du temps du Parti unique.

Permalien

Je meurre de rire quand les gens qui n'ont rien a faire dans la vie se referrent tout le temps a "Allah" comme le fait ce kaid. Qu'ils nous font rire !

Permalien

Par le caporal de ghardimaou de l'ex armée des frontières aujourd'hui Bghal de corps d', armée corrompu amoral pervers et inculte.
Il va parrainer Brnflis ou Rahabi de ses tribulations Chaouias Pour un poste de président et l'autre premier ministre des généraux du clan militaire des Chaouias.
La pilule est trop grosse Pour l'avaler malheureusement c'est le plan de gsid Salah et son armée.
D'ailleurs bédoui aurait été remplacé par Rahabi cette semaine si ce n'était la réserve de bensalah qui ne peut nommer un. Premier ministre en tant que chef d'État par intérim.
Et oui il n'est pas président de la République aux prérogatives limitées par le constitution
Rahabi se léchait les babines dommage bensalah à bloqué le. Verrouillage du nouveau gouvernement désiré par gsid Salah le malade mental.
Réécouter le Passage de Rahabi z la.radoo algérienne et son louvoiement malaisé après le zéro reçu à sa théâtrale conference ou tantôt il qualifié bensalah de président et tantôt chef d'État.
Le projet du Bghal en chef actuel est la seule alternative de son armée puisque c'est devenu un patrimoine des généraux de l'etat major...
Wa Chaab ou peuple ou hirak rouh yakawed.
Gare aux répressions renforcée ce vendredi demain.
La particularité de ce pays est la malédiction des Martyrs trahis par ceux des pouvoirs.
Ça durera ce Que ça durera un momen avec la dislocation au départ des régions du pays dû à ce tribalisme sectarisme chaoui reemergent ensuite les interventions étrangères soyez certains car les puissants du monde ont leurs intérêts régionaux et ce n'est ni gsid Salah ou son armée qui vont les fidwuzfery.
En finale désintégration et formatage territorial.
S'il survit gsid Salah pourra être président des régions. Chaouias.

Permalien

Les prisonniers d'opinion seront utilises comme monnaie de change, si les democrates acceptent de participer a l'election presidentielle telle voulue par Gaid GHIR Salah, ils seront liberes sinon ils resteront des otages. Il y a meme des chiyatines qui nous ont explique que la constitution ne permet pas a Gaid Salah de decide l'amnistie des prisonniers a l'occasion de la fete du 5 juillet. cette tache d'apres lles chiyatines revient au president elu.Autrement dit, si vous voulez que les detenus politique soient liberer, il faut accepter le choix de Gaid Salah dicte par le lobby islamo-baathiste. Mais, est-ce que la constitution lui permet de donner l'ordre a lla police de faire la chasse aux porteur de drapeau Amazigh ? Est-ce que la constitution lui permet de mettre la justice sous ses ordres ?.

Permalien

Denoncer c'est rapporter du faux, un mensonge ou un faux etat de quelque chose - MAIS surtout le faire aupres / a QUELQU'UN. A qui denoncer en ce cas de figure???? Autres pays, institutions internationales???

Comme je l'ai ecrit avant, puis CENSURE par le JOURNALISME DE NUIT OU DU TELEPHONE, je rappele ici et espere la voir se propager, cette notion de DEMOCRATIE tans reclame'e. Son ingredient de base est la LIBERTE, sous se multiples formes dites "Les Liberte's Individuelles", puis leur organisation, cadres et methodes d'action qui en font la CITOYENNETE'. La democratie et son corrollaire Citoyennete', ne se pratiquent pas dans le vide/void, mais dans l'espace. Le 1er espace a considerer est donc l'espace prive' et ce qu'y se fait. De ses liberte's donc, celles de pense'e et de conscience citoyenne (et non-religieuse), qui se retrouve sans sense sans l'action. Parmis le lot d'ACTION, celle d'association. Ca ne sert a rien de courir, il faut partir a point. Vous voyez ou je veux aller. Tout ceci doit retourner aux Villes, Douars et Villages PARTOUT. Ces regroupements Hebdomadaires sont certes magnifiques, mais je pense qu'il est temps que les Algeriens qui demandent une CONSTITUANTES commence a LA REALISER, DANS LEUR PROPRE ESPACE. Les porte-paroles, reprsentants, delegue's etc. emergeront naturellement. Mieux encore, cette delegation, reprsentation, etc. n'est qu'aupres des SIENS, c.a.d. Espace Immediat, comme 1ere Destination, les APCs. Des APCs, vers les Wilayas et peut-etre des Etats. Il ne suffit plus alors que d'un Congre', de gens qui ne peuvent etre illegitimes, des lors que la base d'ou ils proviennent est SOLIDE, REELLE ET LEGITIME(aupres du Peuple-meme). Voila donc la seule Institution capable de designer un Groupe de pas plus de 5 Personnes, pour emmettre un DERNIER APPEL(direct) a Salah et Co. de se rendre, ou de devoir DESORMAIS NEGOTIER CETTE RENDITION A TRAVERS DES INSTITUTIONS INTERNATIONALES, a commencer par l'ONU - Au dela, ils ne reprensenteront ou auront aucune pretention a la SOUVERAINETE' POPULAIRE. Ils seront un ISIS/DAECH Arme' et dangereux, duquel appel sera fait d'en proteger les Populations civiles.

Enfin, les Algeriens se doivent maintenant, de se demontrer les uns envers les autres, leur capacite' a exercer la Citoyennete' !

Vous aurez alors, vos permis de conduire.

Permalien

Mais pas celle des larbins magistrats QU'IL A PLACÉ aux tribunaux d'Alger et du procureur général de la cour d'Alger un revanchard médiocre sans oublier ceux de la cour suprême travestis en cirreurs des bottes de l'armée.
A chacun son tour Quand aux forces étrangères on ne vois que les Emirats Arabes Unis de gaid Salah et les 100 milliards de dollars dans leurs banques volés par les généraux de gaid Salah.
Quand aux forces étrangères militaires gaid Salah se fera enlever la pantalon avec ses généraux arrivistes.
Chaque chose en son temps ya gaid Salah au vu de votre insolente fanfaronnade des mardis.
Wallah vous serez la cible de tout le monde ya bghal chaouia.
La fin des temps des ânes de ton espèce de croient au suppreme pouvoir ya chiyatte Bouteflika.
Tu recevras ta punition avrc tes enfants tes amis émiratis tes larbins civils et militaires tu ne, échappera pas.
Point final ton sort est scellé sur terre et en enfer ailleurs ta khamadj.
L'armée des affaires et des corruptions avec laquelle vous menacée tout le monde y compris les pays voisins risque un triste et humiliant sort ya himar.
Une armée sans son peuple sera facilement détruite par les généraux que vous dirigez en bande organisée de malfaiteurs
Anya rokhss tu te cache derrière la justice dans tes menaces .
Gaid Salah cabran caporal planqué à ghardimaou tu te crois rab dzair la fin tu la connais de Toufik ...
Bye bye gaid Salah ta fin sera tragique hachahalek Bouteflika lui partit et toi dans le plus Grand merdier ya Bghal en chef

Ajouter un commentaire