Aller au contenu principal
Body

TRIBUNE

Des grèves et de la désobéissance civile 

Les manifestants revendiquent la désobéissance civile comme option de lutte. Crédit photo : Zinedine Zebar. 

Le possible recours à la désobéissance civile semble contrarier Addi Lahouari à un degré inquiétant. Il y a une semaine il a brandi l’épouvantail de l’aile dure du régime que cette option favoriserait et prédit, en faux prophète, que Gaïd Salah sera écarté. 

Par ce tour de passe-passe qui tient de la carotte et le bâton, il pense pouvoir influer sur une décision qui est du ressort du Hirak et lui seul. Par ailleurs, il est tout à fait clair qu’il ne peut y d’aile dure et d’aile modérée dans cette situation. Il est question de survie, du  to be or not to be. Et jusqu’à preuve du contraire le régime en place fait tout pour perdurer. De même que tirer sur la population ne sera pas aussi facile. Il ne s’agit pas d’une petite révolte à calmer mais un rejet massif et surtout justifié au regard de la situation du pays.   

Ayant sans doute réentendu les manifestants scander : "Rahou Djay, rahou djay…", il a reprit sa plume de service (le Matin d’Algérie du 14 août 2019) pour cette fois-ci mettre en garde contre les effets néfastes des grèves. Il remet donc ça  avec une nouvelle approche. Jouant sur les sentiments, il rappelle qu’une grève des CCP pénalisera en premier les pauvres ‘’retraités qui ne pourront pas toucher leurs maigres retraites’’. C’est de la manipulation grossière, car c’est la majorité des salariés et fonctionnaires de l’état qui sera concernée,   pas seulement les retraités. Et pour que cela puisse se produire il faudrait des grèves illimitées. Ensuite il se pose en défenseur de la chose publique.

Ainsi il serait mal venu et “anti économique” de mettre à mal la Sonelgaz, société qui appartient à l’Etat. Oubliant qu’actuellement l’Etat est au service du régime qui l’a accaparé. D’autre part c’est plutôt la mauvaise gestion qui est à l’origine des problèmes de cette société qu’il faut dénoncer et non une hypothétique grève qui ne risque absolument pas d’altérer le pouvoir d’achat des ‘’consommateurs’’. 

Dans sa lancée, il se place en défenseur de ceux qui n’ont pas de voitures et s’inquiète faussement de leur devenir en cas de grève des transports. Une  lapalissade tout simplement irréelle. Ces déclarations sont vraiment dignes des patrons et partis que je ne citerais pas. C’est incroyable, mais il va falloir rappeler que l’action de grève vise à appuyer les revendications sociales des salariés en faisant pression sur  l'employeur (qui peut être l’Etat), par la perte de production que la cessation de travail entraîne. Il s'agit d'une épreuve de force : le gréviste n'est pas rémunéré  alors que l'entreprise ne produit plus et perd de l'argent. Tout le monde y est perdant mais les degrés des pertes et surtout leurs effets ne sont pas les mêmes. Elle peut aussi être utilisée pour des revendications politiques. 

A ce sujet il y a lieu de rappeler à Addi que le FLN n’a pas interdit à la population algérienne de fumer pour nuire à l’économie coloniale mais pour des motifs politiques habillés de considérations religieuses et avait expliqué qu’il était préférable et patriotique de verser l’argent servant à cet achat à la révolution. Il aurait été mieux inspiré (et peut être plus honnête ?) de mentionner la grève des 8 jours (28 janvier-4 février 1957) qui a été, de part ses motifs, sa méthodologie, son caractère général et ses résultats, un appui important à la Révolution et est un indicateur fort du degré de la mobilisation du peuple algérien.

De même qu’il aurait été plus indiqué et prudent de ne pas reprendre les versions du FIS et des terroristes islamistes qui ont mis à feu et à sang le pays durant les années 90. C’est un mélange de genre dangereux. Il est sur qu’un  débat sur ce sujet devra, tôt ou tard, avoir lieu dans la sérénité et surtout l’honnêteté car il semble qu’actuellement il y’a une tentative de déformation inquiétante.

 Pour terminer, j’aimerais rappeler que la désobéissance civile, objet de l’article de Addi, est quelque chose qui diffère complètement des grèves.

En effet la désobéissance civile est le refus assumé et public de se soumettre à une loi, un règlement, une organisation ou un pouvoir jugé inique par ceux qui le contestent, tout en faisant de ce refus une arme de combat pacifique. Il s’agit de défendre un intérêt supérieur à celui de l’individu par moyen de défi. Cette méthode semble avoir donné des résultats au Soudan. 

Depuis le 22 février le hirak a fait preuve d’une maturité extraordinaire. Il lui appartient de choisir ses moyens de luttes. Nul n’est habilité à influer sur ses décisions du dehors. 

Auteur
 A. Aït Yala
 

Commentaires

Permalien

Iben moua je ne suis ni contre ni pour la désobéissance si-vile , bien au contraire ! Ce pendant accuser L Addi qui ontarnous chah fi son qamum pour l'avoir ramené, de mettre sa « plume de service » au service des orfraies qui crient au feu , c'est lui faire un procès d'intention.

Safi thoura on n'a pas le droit de dire qu'on est contre la désobéissance si-vile ?
Iben blarebi que j'va dire que je suis contre ouli ma ihebnich yeddou fi charchoura !

Woullah ya si !

On vous dit qu'on est contre la désobéissance civile 3lakhatar elle est difficile à organiser. Ardjaw d'abord que cette populace puisse empêcher les élections après on va voir.

Nagh vous croyez que parce que ce peuple sort tous les vendredis pour manifester et vociférer des slogans , il peut aller à la désobéissance civile facilement ?

Ipi , nos intellos de pacotille font comme si le Système n'attend que l'occasion de céder le pouvoir à la populace il suffit kane de l'aider chouiya.

Prenons l'autre branche de l'alternative . Et supposons qu'il ne cédera pas quoi qu'il lui en coûte ,pour qu'il ne lui arrive pas ce qui et arrivé au clan des Boutefs qui risquent de revenir à l'occasion pour se venger.

Retirez votre argent des banques , il suffira à Gaid Salah de menacer , ih menacer seulement de changer les billets de banques et vous allez voir. Woullah que vous allez vous bous-culer pour faire l chemin inverse.

Ipi chacune des actions doit être massive et illimitées pour qu'elle ait la chance d'influencer les décisions de Larmi.

Larmi raisonne comme des militaires s'ils ont pour mission de résister ils résisteront comme un seul homme . Est-ce la cas de cet amalgame d'instincts tribaux appellé Hirak ?

Permalien

une désobéissance civile doit etre orientée, organisée et encadrée mais lorsque le hirak n'a pas de tété c'est comme un cobra san tete qui se bat pour survivre mais en fin de compte il abdiquera quand à une sésobeissance non encadrée elle menera directement à la confrontatio et le seul perdant sera le peuple car pour sortir de cet étau il n'y aura qu'une solution c'est décrété l"état d'urgence et tous les effort fourni par le HIRAK seront vaine et sans résultats et ainsi nous retomberons directement dans le problème de 1988. Je pense qu'il sear plus urgent d'élire un Président et puis organiser une conférence nationale pour élire une feuille de route qui concernera tous les problèmes touchant à la vie de la population car ceux qui appelle à cette désobéissance veulent en tirer profit particulièrement les séparatistes kabyles qui ne guettent comme des vautours qu'à ce que l'Algérie tombe dans le Spiège de celle ci pour faire appelle aux armées étrangères comme en Irak,en Syrie ou en Libye.

Permalien

Comme l’a dit Lénine: il ne saurait pas y avoir de révolution sans théorie révolutionnaire. Les cas d’insurrection ou de révolte ayant abouti sans direction ni stratégie sont franchement inexistants. Même si les expressions de cette dynamique citoyenne sont claires et reluisantes et même si l’exaspération du peuple est incontestable, la belle est loin d'être acquise. Parce que dans toute cette partie, la solution est grandement dans ce peuple justement.

Permalien

L'état mental du sieur ADDI inquiète au plus point et c'est peut-être dû à l'âge si ce n'est un retournement de veste mais à quel profit?

Permalien

Ce n'est pas d'aujourd'hui, n'est-ce pas, que le pouvoir à travers ses partis de la coalition gouvernementale ainsi que ses organisations satellitaires essaie de se recomposer en squattant ce qu'il semble proposer pour une sortie de crise oubliant - en mauvais élève qu'il est - que les manifestants sortant par dizaines de millions tous les vendredis et mardis lui demande de faire : déguerpir et au plus vite.
Vous avez usurpé notre indépendance que vous avez transformé en indépendance territoriale, vous avez introduit les traîtres comme vous et les harkis et fils de harkis dans les institutions de l'état avec lesquels vous vous êtes constitué une clientèle qui mange à la mangeoire - hier à celle du colonisateur et aujourd'hui à celle du trésor public algérien arrosé par le sang de nos martyrs qui ne cessent de se retourner dans leurs tombes tous les jours que le bon dieu fait en sachant que ce pour quoi ils se sont sacrifiés a échu entre les mains de leurs ennemis d'hier.

On nous sort un disciple de ALI BENFLIS du FLN comme délégué général du PANEL que personne n'a élu, ni désigné et il est en train d'appliquer la feuille de route du caporal de l'armée des frontières qui veut se faire passer pour un héros national alors qu'il est englué jusqu'au cou dans les affaires sales et qui a sa place à la prison et non à l'état-major.
Que sont donc ces traîtres pour imposer à tout un peuple leur dictat? De simples escrocs, de simples usurpateurs, de simples voyous qui doivent avoir peur du peuple tout simplement.

Permalien

Merci Monsieur Aït Yala d'avoir rétabli les impérities de Monsieur ADDI qui a fait preuve d'une méconnaissance totale de ce qu'est la cet acte PACIFIQUE semant presque le doute sur celles initiées par GHANDI, MANDELA, MARTHIN LUTHER KING ! mais au fait : que propose Monsieur ADDI ?

Permalien

tu xi-gires un peu camime dans ton réquisitoire! Le troupeau grégaire et tube-digistif que tu fustiges montre un visage différent des temps de (7baa snine barakat) desannées swassate et de ceux des "alyha yahya, etc.." des années 80-90 et ça, tu ne peux pas le balayer d'un revers de plume! Et pi, pour la désobéissasse que tu semble maîtriser à la perfection, je te donne un exempe! décider d'un commun accord toute-suite! de renvoyer "avec accusé de réception, touts nos cartes d'électeurs! ça f'rait pas, yaani, à tonavi un acte de désobéissance civile? comme dit la pub : si facile, si pas cher, et ça peut raporter gros! nagh kahti, thouggeedh?

Permalien

Sa plume est aux ordres.

Ajouter un commentaire