Aller au contenu principal
Body

DIPLOMATIE

Abdelkader Bensalah limoge deux ambassadeurs et quatre consuls

Le président par intérim continue ses opérations de limogeages. Après la justice, le département du travail, place aux représentations diplomatiques. 

Dans un décret signé la veille de la fête de l'indépendance nationale, Abdelkader Bensalah, président par intérim a mis fin aux fonctions de deux ambassadeurs, révèle Ennahar tv.

Il s’agit de Abdelhamid Bouzaher en tant que ambassadeur d’Algérie en Libye et Abdelaziz Lahiouel en tant qu'ambassadeur d’Algérie en Australie.

Par ailleurs Bensalah a signé un autre décret mettant fin aux fonctions de deux consuls généraux (Abdelghani Cheriaf en poste à Montréal, Canada, et Bahia Lebcir à Istanbul, Turquie).

Deux autres consuls ont été limogés.Il s’agit de Abdelaziz Ouyedder qui était installé à El Kef (Tunisie) et Rahima Boukadoum à Metz (est de la France), ajoute la même source. 

Le mouvement est certes de très modestes ampleurs, pour autant on ignore les raisons qui ont présidé à ces changements. 

Auteur
La rédaction
 

Commentaires

Permalien

Mr Bensalah, quand allez-vous enfin déposer l'ivrogne qui sert actuellement d'ambassadeur à l'Algérie en Tunisie, celui dont le frère, ministre de la république, a mis, par ruse, les étudiants en vacances pensant les éloigner d'Alger et des manifestations.
Cet individu a fait toute sa carrière diplomatique - 33 ans (de 1986 à ce jour) - à l'étranger et il a 82 ans, vous ne pensez pas qu'il est temps de déposer ce vieillard en l'envoyant à la retraite, je vous rappelle qu'il l'a dépassée d'une vingtaine d'années; il y a nombre de brillants jeunes diplomates algériens pour prendre sa place et redorer le blason de l'Algérie souillé par lui.

Permalien

Il faillit dire Gaid Ghir Salh a limoge 2 ambassadeurs et 4 consults, au lieu d'attribuer ces decisions a un simple excutant.

Permalien

Nous ne devons pas être un peuple qui mérite ce qualificatif si depuis près de 60 ans, nous nous faisons gouverner par des gens étrangers à notre sol et nous nous faisons malmener par des Marocains et des Tunisiens.

Si plus de la moitié de ce peuple manifeste depuis plus de 6 mois sans venir à bout de cette mafia gouvernante, c'est que la méthode usitée n'est pas la bonne.

Ajouter un commentaire