Aller au contenu principal
Body

DISPARITION

Ribert Mugabe, ex-président du Zimbabwe, est finalement mort

Malade, l’ancien président du Zimbabwe était hospitalisé à Singapour depuis cinq mois. Au pouvoir depuis l’indépendance du Zimbabwe, en 1980, Robert Mugabe avait été contraint à la démission en novembre 2017 par un coup de force de l’armée et de son parti, la ZANU-PF. Il a été remplacé par son ancien vice-président, Emmerson Mnangagwa, réélu à la présidence en juillet 2018.

L'ancien dictateur Robert Mugabe est mort à l'âge canonique de 95 ans. Dont un tiers au pouvoir. L"homme  ruiné son pays et a failli placé sa femme à la présidence.

Début août, son successeur à la tête du pays africain, Emmerson Mnangagwa, avait affirmé que l'ancien chef d'État réagissait « bien au traitement », sans préciser de quelle maladie il souffrait. Lorsque le gouvernement avait annoncé en avril que Mugabe avait gagné Singapour pour y être soigné, il avait précisé qu'il était censé rentrer dans le pays mi-mai. Les services de santé publique du Zimbabwe se sont pratiquement effondrés et ceux qui en ont les moyens partent se faire soigner en Afrique du Sud, voire plus loin à l'étranger.

Auteur
Avec Agences
 

Commentaires

Permalien

Quoi qu'on puisse penser de Mugabé, votre titre est indigne et lamentable.

Permalien

Heureusement que la mort existe et que l'être humain ne vive pas quelques centaines d'années, le monde serait invivable et les gens deviendraient des criminels en puissance pour lutter contre ceux qui s'obstinent à garder le pouvoir à vie comme certains chefs d'état !!
La raison semble s'en aller en ces temps de troubles et de désordres.
Pourquoi les compétences physiques et intellectuelles sont repoussées ?
Pourquoi la force prime sur le droit et les droits ?
Où se trouve cet arbitre fort incorruptible et juste pour imposer l'ordre d'une vraie démocratie ?

Ajouter un commentaire