Aller au contenu principal
Body

URGENT

Rafle d'une centaine de manifestants par la police à Alger

Aujourd'hui 5 octobre, une centaine de personnes ont été violemment embarquées par les forces de sécurité à la place des Martyrs à Alger.

Un rassemblement devait se tenir ce matin sur la place des Martyrs pour commémorer le 5 octobre 1988. Mais les autorités ont déployé un impressionnant cordon sécuritaire autour des lieux, selon Maghreb Emergent qui rapporte l'information. Les citoyens qui ont tenté de tenir un sit-in en souvenir de cette journée où l'armée a tiré sur la population, ont vite été embastillés et embarqués. Des sources médiatiques parlent d'une centaine de personnes arrêtés. Les forces de sécurité sont intervenues deux fois : le matin et à midi.

Des journalistes, des hommes politiques figurent parmi les personnes arrêtées. Certaines ont été toutefois relâchées au cours de la journée. D'autres demeurent encore entre les mains de la police.

Vendredi soir ce sont cinq militant du Rassemblement action jeunesse qui ont été arrêtés après les manifestations. 

Auteur
La rédaction
 

Commentaires

Permalien

Dites le donc a Ali Mebroukine, cette personne qui a maintes reprises a essaye d'induire en erreur, les lecteurs du matin.

Permalien

Une nouvelle force neocolonialiste s'installe dans notre pays , des centaines d'algeriens
arbitrairement jettes en prison et tout le peuple vit dans l'incertitude, la peur ,la frayeur ,
terrorisé par la violence et la repression du pouvoir militaire dirigé et incané par G.S.
ou sont les intelectuels, les opposants, les journalistes, les elites algeriens ?
pourquoi se taisent ils ?

Permalien

Ces arrestations bon concerné qu'une partie de kabyles du MAK des séparatistes qui veulent créer une tension et dont aucun algérien ne s'en soucie. ' El Assa limen Assa. à ses voyous qui pensent etre invincible et plus téméraires.

Permalien

Quoique vous fassiez: emprisonner les manifestants, les bastonner, organiser pour eux de faux procès, plus rien désormais n'arrêtera un peuple uni et en quête de sa liberté! Toutes vos manœuvres sont désormais vaines et nul ne peut dévier le cours de l'histoire. L'Algérie libre et démocratique sera, ce n'est qu'une question de quelques semaines! La peur a changé de camp. Seul le peuple combat pour sauver l'Algérie.

Permalien

Encore ce deradji nair ,revient , ce haineux raciste notoire , un koreiche sarazin qui
appartient a la corne des chayatines de NEJD .il crache du venin de son c.. bouche.
que dieu te maudit .

Ajouter un commentaire