Aller au contenu principal
Body

CRISE

Bras de fer entre magistrats et Belkacem Zeghmati

Entre le ministère de la Justice et les magistrats récalcitrants, c’est désormais le bras de fer par communiqués interposés. Pour le troisième jour consécutif, les juges poursuivent leur mouvement de grève et le ministère avait, dans un communiqué rendu public hier lundi, démenti la rumeur sur le «gel du mouvement annuel».  

Aucune issue à l’horizon. Fort de leur mobilisation, les magistrats maintiennent la pression et le ministère de la Justice campe sur sa position. Hier en fin de journée, le Syndicat national des magistrats (SNM) ayant appelé à cette grève, annonce un taux de suivi de 96% sur le territoire national.  

De son côté, le ministère a démenti, dans un communiqué, l'information contenue dans un présumé communiqué "illégal" rendu public aujourd'hui, selon laquelle les résultats du mouvement annuel des magistrats auraient été gelés.

Selon le ministère, ce communiqué "constitue une violation des dispositions de l'article 17 de la loi organique n 04-12 du 6 septembre 2004 fixant la composition, le fonctionnement et les attributions du Conseil supérieur de la Magistrature (CSM), et qui stipule explicitement que le CSM tient deux sessions ordinaires par an et peut tenir des sessions extraordinaires sur convocation de son président ou de son vice-président.

Auteur
Avec APS
 

Commentaires

Permalien

Et une partie de généraux patriotes bras de fer entre chacun du pouvoir et le reste non identifié des vastes réseaux des ex services algériens...dans tout cela où se situe le pot de fer et le pot de terre?
Ce jour Gaid Salah toujours en mouvement de visites perpétuelles des commandements militaires visites Inutiles sur un plan strictement militaire mais utiles à Gaid Salah qui doit changer de positions fréquemment...que craint il le vieillard ignoble et inculte chef de l'armée actuelle?
Gaid Salah chaoui borné et sectaire est tout et rien en réalité.
Il insulte le peuple et suspecte son armée voilà le quotidien de Gaid Salah.
Ses cinq généraux imposteurs en premier Gaidi de services miliciens de la sécurité et l'autre général major chef de la deuxième région militaire et beau fils de Gaid Salah le nommé Souag dont en réalité les plus virulents.
Madi zerardi aktou le chauve aux moustaches cosaques sont des larbins chaque jour aux portes du bureau de bghal chaouias Pour cirer les bottes et influencer leur chef de bande à cautionner Tebboune...
Bizarre manège avec les autres soutiens galonnés de Benflis devenu Benbliss.
Bensalah le naturalisé Algérien en 1975 par décret d'acquisition de la nationalité Algérienne demeurera éternellrment Marocain de mauvaise souche.et servilement médiocre.
Bizarre que Poutine lui ait prêté l'oreille...
Alors question de calendrier début novembre 12 décembre des militaires rupture totale institutionnelle et inconstitutionnelle posture des militaires des ministres et du dit chef d'état par intérim le Marocain Bensalah.
Une police une gendarmerie et des régions militaires voilà ce que représente le non état d'Algérie actuelle.
Deux mois trois mois mène un nouveau président imposteur désigné par la mascarade électorale de l'armée le fatidique 22 décembre le régime s'effondrera inéluctablement.
Menacer don propre peuple par la force des armes fait perdre toute légitimité à la bande des prédateurs irresponsables du sommet.
La suite une longue guerre civile s'installera et Point final.

Ajouter un commentaire