Aller au contenu principal
Body

REGARD

Conseil constitutionnel : qui va valider la candidature de Bouteflika à la présidentielle ?

Mourad Medelci qui a validé la candidature pour le quatrième mandat de Bouteflika a été enterré ce lundi. En président du Conseil constitutionnel, il avait reçu Abdelaziz Bouteflika et accepté sa candidature en dépit de son état de santé en février 2014.

Aujourd'hui, à moins de deux mois de cette élection, le clan au pouvoir lui a sans doute déjà trouvé un remplaçant. Pas n'importe qui. Une personne dont il faut inévitablement assuré la fidélité sans faille au clan pour donner l'onction légale à la candidature de Bouteflika.

Certaines sources évoquent déjà Tayeb Louh, actuel ministre de la Justice. Un autre nom est revenu : celui de Tayeb Belaïz. Depuis 2015, le conseiller spécial de Bouteflika se fait rare. Sa dernière apparition remonte au 5 juillet dernier quand les Algériens l'ont vu en compagnie du président Bouteflika au cimetière d'El Alia. C'est dire qu'il est toujours dans le précarré qui assure la continuité des affaires du pouvoir. Ce natif de Maghnia a les faveurs de Bouteflika, comme au demeurant Tayeb Louh. 

Deux inconnues demeurent à la veille de la présidentielle : la santé critique d'Abdelkader Bensalah (président du conseil de la nation (deuxième homme d'Etat) et celle du président Bouteflika. 

Ce dernier, contrairement à toutes les rumeurs lancées par le pouvoir pour déstabiliser l'opinion, se présentera bien pour briguer un 5 mandat. Il attendra la dernière semaine de février pour déposer sa candidature. Et sera certainement acceptée par le remplaçant de Mourad Medelci.

 

Auteur
Yacine K.