Aller au contenu principal
Body

PANDEMIE

Covid-19 : pas de fermeture des écoles, assure Djerad

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a affirmé, samedi depuis Tipasa, que la fermeture des écoles en raison de la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus "n'est pas à l'ordre du jour actuellement", relevant que des contacts sont en cours avec des laboratoires étrangers pour l'acquisition du vaccin contre la Covid-19.

"Dans l'éventualité où des cas positifs sont enregistrés dans les écoles, chaque cas sera traité séparément. Toutefois, la fermeture des écoles n'est pas à l'ordre du jour actuellement", a précisé M. Djerad dans une déclaration à la presse, lors du coup d'envoi, à partir du barrage Boukerdane (Tipasa), de la campagne nationale de reboisement à l'occasion de la journée nationale de l'arbre, soulignant que "l'Etat s'acquitte de ses devoirs et continuera à le faire envers ses citoyens".

Toutes les décisions prises précédemment dans le cadre de la gestion de la crise de la Covid-19 interviennent "après  consultation du Comité scientifique, des spécialistes et des scientifiques algériens qui œuvrent selon une approche pratique, précise et objective, tant en Algérie qu'à l'étranger", a poursuivi le ministre, affirmant que "les décisions et les mesures sont prises graduellement et au moment opportun".

Mille dix-neuf (1019) nouveaux cas confirmés de Coronavirus ont été déclarés ces dernières 24h.

Djerad a appelé, en outre, à l'impératif "de respecter les avis des scientifiques, des médecins et des spécialistes, loin de tout débat byzantin", en évitant "toute précipitation dans la prise de décisions".

"Y a-t-il des systèmes dans le monde qui ont fermé leurs écoles", s'est-il interrogé. Eh bien oui, il y a bien des pays qui ont fermé leurs écoles. Comme dans certaines régions d'Espagne qui ont été confinées.

Les statistiques "ne sont pas alarmantes pour aller jusqu'à la fermeture des écoles", a-t-il soutenu, réitérant son appel à la famille éducative, aux parents d'élèves et aux syndicats à l'impérative mobilisation pour le strict respect des mesures de prévention contre la Covid-19.

Et d'ajouter: "à l'instar des autres pays du monde, nous sommes en pleine guerre et le respect strict du protocole de prévention est l'unique solution à même de faire face à la Covid-19 et de juguler sa propagation".

Abdelaziz Djerad a tenu à rappeler que "l’Algérie établissait actuellement des contacts avec plusieurs laboratoires pour acquérir le vaccin attendu contre le nouveau coronavirus", rappelant que "tous les scientifiques, les médecins et les compétences algériennes reconnues à l’échelle mondiale sont associés à ces négociations pour s'assurer que l’utilisation de ce vaccin n’engendrera aucune complication" sur la santé.

Le premier ministre ne souffle plus un mot sur la chloroquine que son gouvernement a validée comme médicament contre le Covid-19.

 

Auteur
Avec APS