Aller au contenu principal
Body

CHANSON

Dans la famille Arhab, demandez Taous, l’étoile montante d’At Yiraten !

Un million de vues sur YouTube en moins de deux semaines, c’est le record que vient d’établir la jeune Taous Arhab avec son nouveau clip « Imuɣas » (littéralement les vacances). 

Un clip haut en couleurs (mis en ligne à l’occasion de Yenayer 2971), qui vous transporte sur des rythmes entraînants du terroir le long d’une visite guidée et une atmosphère de grande fête, vous ramenant joyeusement aux racines chatoyantes de votre enfance.

Et c’est peut-être bien là que réside le succès grandissant des Samy, Hassiba Amrouche, Célia Ould Mohand, et Taous Arhab, pour ne citer que ces quatre. Cela s’explique aussi par le fait qu’à des milliers de kms, nous, les émigrés aux quatre coins de la planète, sommes demandeurs de tout ce qui nous ramène, ne serait-ce que pour des instants furtifs, aux hymnes à la joie de nos racines. 

Quand on sait que le pauvre Takfarinas a beaucoup de mal à franchir cette barre symbolique du million de vues avec son « Kabylia », il y a de quoi saluer ces productions qui nous viennent du bled avec les moyens dérisoires que l’on connaît. Preuve que le talent et le beau ne riment pas toujours avec dollar ou euro !

Cela est peut-être aussi un signe que seul un retour aux sources peut s’avérer garant de succès. Allez Tak, un petit clin d’œil « i l’varaka n t’mourth » après Kabylia ! Triomphe garanti au tournant.

Que l’on se trouve à Montréal, New York, Paris ou Alger, rien de tel pour oublier l’atmosphère morose que distillent, partout sur la planète, les restrictions liées au Covid-19, que d’écouter « Imuras » en boucle et se laisser séduire par ces images et ces sons époustouflants !

 

Auteur
Kacem Madani