Aller au contenu principal
Body

DECRYPTAGE

Des lobbies à Sonatrach défient Tebboune et son gouvernement  

Depuis hier lundi des groupes de pression en Algérie et à l’étranger qui ont des intérêts et de l’influence dans le mode de gouvernance de Sonatrach  laissent fuiter délibérément que les  dernières coupes prises par Abdelmadjid Tebboune lors du conseil des ministres, ne peuvent être appliquées.

Cette rumeur se répand notamment dans les bases des sociétés de services qui se sentent visées par la ponction du budget d’exploitation de Sonatrach. Ils avancent comme preuve l’application immédiate du décret exécutif n° 20-69 du 26 Rajab 1441 correspondant au 21 mars 2020 relatif aux mesures de prévention et de lutte contre la propagation du coronavirus (Covid-19).

Ainsi, selon ces rumeurs, le management de Sonatrach aurait libéré les chefs de départements et les chefs de services et gardé d’autorité de simples travailleurs et confiés les tâches stratégiques aux jeunes sans expérience. De nombreux  noms de responsables circulent pour avoir obligé des jeunes filles sans défense de prendre des intérims dans des activités qu'elles ne les maîtrisent pas encore. Ils parlent même d’une opération de «hogra par excellence ».

La plus virulente serait cette mouche électronique sur la toile sous forme d’une page Facebook (01) qui circule ces derniers temps dans les réseaux sociaux mais sa ligne éditoriale reste inusitée par son paradoxe pour le moins que l’on puisse dire. En effet, elle s’attaque nommément au président de la république Abdelmadjid Tebboune et à son gouvernement par des termes parfois indécents tout en faisant l’éloge du management actuel de Sonatrach. (02).

Ce qui est surprenant, c’est qu’elle a brillé par la mise en ligne des informations à caractère non public de Sonatrach qui ne pourraient parvenir que de l’intérieur de l’entreprise même. Ce genre d’informations selon toute vraisemblance, attirent de nombreux lecteurs de groupe en créant une pagaille qui suscite parfois une préoccupation et instaure un jeu paradoxal qui pourrait à la longue affecter sérieusement le climat social pour faire de la mamelle du pays un méga-cybercafé qui éloignerait le personnel de ses activités surtout en ces moments très difficiles que traverse le pays. Et surtout, en ce tournant majeur, le mastodonte attend beaucoup comme responsabilité économique et sociale de son encadrement.

Un des nombreux commentaires dans les réseaux sociaux, visiblement d’un cadre soucieux de l’avenir de Sonatrach résume bien l’ampleur de cette offensive électronique insolite comme suit (03) :

« Ce site est géré par Hakkar et son conseillé AF, avec la contribution d'un ancien journaliste du quotidien Echaab, arrêtez vos salades, tout le monde sait que Hakkar et Chikhi ont une alliance familiale. Au lieu de s'occuper de choses sérieuses, la situation est catastrophique à Sonatrach. Depuis 2017 à ce jour, elle ne fait qu'empirer, la production des hydrocarbures est en chute libre, les rentrées en devises pour le pays s'amenuisent de plus en plus, et ces énergumènes trouvent le moyen de mener une guerre juste pour se maintenir aux poste et profiter sur le dos de 40 millions d'Algériens. Ce Hakkar est complice dans toutes les décisions d'Ould Kaddour, il était membre permanent du CE et du CA, donc arrêtez de nous raconter des bobards, d'ailleurs c'est Ould Kaddour  qu'il la récupère en 2017 pour lui confier BSD et la promu au rang de VP, Ould Kaddour ne fait pas les choses gratuitement. Il faut que la justice se focalise sur ce fléau rapidement pour épingler les responsables".

Pourquoi ces groupes d’influence appréhendent-ils mal les dernières mesures prises

Pour la première fois dans l’histoire du mastodonte, son management est mis devant ses responsabilités qui l’inciteraient à rechercher des artifices intensifs pour compléter le financement de ses dépenses d’exploitation et d’investissements. En effet, lors du conseil des ministres  qui s’est tenu dimanche 22 mars, de nombreuses mesures ont été prises pour faire face à la chute des prix du baril à cause d’une contraction de la demande notamment chinoise fortement touchée par le coronavirus puis accélérer par cette guerre des prix de l’axe Riyad-Moscou suivie par les Emirats arabes Unis et le Koweït. Ces pays, membres de l’OPEP ont décidé d’ouvrir les vannes pour inonder le marché à compter du 1er avril qui coïncide avec l’expiration de la date de leur accord de ponction. (04)

Ayant jugé les dépenses effectuées par le groupe Sonatrach dans le cadre de son mégaprojet SH 2030 excessives dans notamment son recours aux cabinets étrangers, le conseil des ministres a décide « l’arrêt de la conclusion des contrats d'études et de services avec les bureaux étrangers, ce qui épargnera à l'Algérie près de sept milliards USD/an. Il a de même instruit le groupe Sonatrach de «réduire, de 14 à 7 milliards de dollars, les charges d'exploitation et les dépenses d'investissement afin de préserver les réserves de change.» 

Pourtant, ces coupes paraissent tout à fait bien réfléchies sans aucune incidence sur le rythme d’investissement de l’entreprise notamment en exploration. En effet, en 34 ans depuis 1986 qui coïncide avec la date de la promulgation de la loi 86-14 instaurant le régime de partage de production à fin 2019, Sonatrach a investi près de 20,613 milliards de dollars en exploration pour 373 découvertes ; à raison en moyenne de 606,27 millions de dollars par an avec des pics qui ont débuté en 2013 et 2014 avec 2,420 milliards de dollars.  

Donc le montant retenu ne changera pas le rythme habituel de l’exploration durant cette échéance prévue. Il se pourrait que l’investissement prévu pour le raffinage et notamment la raffinerie prévue à Hassi Messaoud sera affecté mais ceci dépendra bien entendu  de ce que ramènera la nouvelle loi sur les hydrocarbures pour alléger Sonatrach du côté recherche et développement pour se consacrer à l’aval.

Par contre, le catering qui prend prés de 600 millions de dollars par année, les missions à l’étranger, le recours excessive des sociétés de services et cette solution de facilité de tout importer jusqu’au moindre  tube de Backer Lock pour le filetage des tiges de forage devra être revue.

Le groupe est orienté aussi de ne compter dorénavant sur lui-même pour rechercher des voies intensives comme l’exportation de l’électricité au pays voisins ou éventuellement augmenter les volumes de production pétrolière et gazière pour les destiner au marché spot, une manière de sortir des solutions de facilités habituelles.

Vraiment, il était grand temps !

R. R.

Renvois 

(01)-https://www.facebook.com/Street54Street/posts/2298678520433356

(02) – Posts contre Tebboune et le gouvernement  https://www.facebook.com/Street54Street/photos/a.1794476337520246/2276603009307574/?type=3&theaterhttps://www.facebook.com/Street54Street/posts/2269321186702423?__xts__[0]=68.ARCHMrOSTTdDXNmFxQRN1IiEF-FpDIEvCJ9eOlAmMHcgJ6nYuyeWyHEeH6Kh2WZ6cd3cpJjaSaVArIN0VXTEjalLsnT_C7oQesMk3opVAuXT2OylgVzcugUdS-D_DAy5IisWvWGtv54jYl9TkamCmOWGGZxOdIUIjbucwA7QK6SMG03wRfFt-tOC8GVFx6mKzoQbD01EJ_JIavyXfqsXrYpewz2xjbDVFlm5ArzIKKzFTJZFEcMnIP47220LJ51UWptHkZxSMBuXjJsk8YQASLspbLU_j_XyPppcY9XZRboXN4P0pnJYVDTrhhaLT9maAWqE4_DRPreFMi1H_PJX-8DF&__tn__=-R

https://www.facebook.com/Street54Street/photos/a.1794476337520246/2256804857954056/?type=3&theater

https://www.facebook.com/Street54Street/photos/a.1794476337520246/2254912244809984/?type=3&theater

https://www.facebook.com/Street54Street/photos/a.1794476337520246/2252923651675510/?type=3&theater

https://www.facebook.com/Street54Street/photos/a.1794476337520246/2239081269726415/?type=3&theater

https://www.facebook.com/Street54Street/photos/a.1794476337520246/2236118130022729/?type=3&theater

Posts en faveur du management actuel de Sonatrach:            https://www.facebook.com/Street54Street/photos/a.1794476337520246/2298678483766693/?type=3&theater  https://www.facebook.com/Street54Street/photos/a.1794476337520246/2289949967972878/?type=3&theater  https://www.facebook.com/Street54Street/photos/a.1794476337520246/2273486869619188/?type=3&theater  

(03)-https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2298678520433356&id=1772001196434427

(04)-https://www.lematindalgerie.com/texte-integral-du-communique-de-la-reunion-periodique-du-conseil-des-ministres

 

Auteur
Rabah Reghis
 

Ajouter un commentaire