Aller au contenu principal
Body

DISSIDENCE POPULAIRE

Drapeaux amazighs : les manifestants mettent en défi Gaïd Salah (Vidéo)

Des centaines de milliers de manifestants arborent le drapeau amazigh qu'Ahmed Gaïd Salah a promis, mercredi d'interdire dans les manifestations.

Le face-à-face peuple et l'Etat-major représenté par le vieux général, Ahmed Gaïd Salah se cristallise. La dernière sortie du vice-ministre de la Défense sur l'interdiction des drapeaux amazighs a fait monter la colère de plusieurs crans. 

La preuve ? En ce 18e vendredi de la contestation populaire pour "dégager" le système, les manifestants par un nombre incalculable marchent munis de ces drapeaux que Gaïd Salah a promis de faire disparaître.

Cette énième déclaration de Gaïd Salah, ajoutée à toutes ses admonestations précédentes ont fini par exaspérer plus qu'autre chose l'opinion publique très impatiente de voir un début de solution à la crise institutionnelle qui paralyse le pays. 

Auteur
La rédaction
 

Commentaires

Permalien

encore un grand mensonge de ce journal Kabyle à deux cent pour cent car ces vidéos et ces photos à alger sont anciennes et d'une puis dans toutes les autres contrées que ce souit à djidjel, constantine, Setif, ghardaia, guelma, Ouargla ou Batrna ce chiffon n'a pas fait d'apparion sauf uniquement à Tizi Ouzou et Bejaia et quelque villages de la Kabylie où il a fait une faible apparition. Ce ci n'est nullement une peur des services de sécurité ni de Gaid Salah bien sure mais d'un plus fort et plus courageux c'est le peuple algérien qui tien plutot à son emblème nationale datant de plusieurs sièclers avant ce chiffon dessiné par un juif et qui 'a connu le jour qu'en 1987 tout étranger au peuple Algérien. Je tiens ici à félicité ce grand peuple qui s'est élevé comme un seul homme pour barrer la route aux extrémistes kabyles qui veulent nous imposer toutes leurs lois et le peuple Algérien est seul maitre de ce pays et ce n'est ni les gouvernants passés qui ont abdiqué aux caprices des kabyles ni ceux qui avaient pour leur propres interetS admis à ce chiffon de flotter dans le ciel de l' Algérie des millions de martyrs de toutes les régions du pays pour que flotte haut et aux grands vents du Sud de l'Est de l'ouest et du nord de ce grand pays. Le peuple Algérien restera vigilant et pret à affronter tous les ennemis de ce pays de l'intérieur et de l'exterieur particulièrement à ceux qui toucheront à son intégrité, à sa religion, à ses meurs et coutumes particulièrement les adhérent du MAK qui jouent sur les cordes pour semetrr la Zinzani et ce mot d'ordre clamé aujourd'hui " ARABES ET KABYLES KHAOUA KHAOUA " vient de nos grands sentiments de fraternité mais ne permettre à aucun alérien de quelque soit sa région de fouler au sol l'emblème nation en se servant d'un chiffon dessiné par un juif. et dans n'importe autre région . Nous resteront vigilants et nous protégerons notre pays contre tous les détracteurs et ennemis de notre peuple et seront à la hauteur de nos valeureux chouada.. E,n dernier VIVE L'ALGERIE INDEPENDANTE ET UNIE, GLOIRE A NOS MARTYRS QUI SONT TOMBES AU CHAMP D'HONNEUR POUR QUE FLOTTE CET EMBLEME VERT ET BLANC FRAPPE DE CE CROISSANT ET DE CETTE ETOILE ROUGE QUE NUL NE PRENDRA SA PLACE AVANT QU(IL NE PASSERA SUR NOS CORPS.

Permalien

bonjour
oh algériens oyez oyez:
les analyses adn et anthropologique ainsi que l étude récente des ethnies d Algérie, Maroc, Tunisie ont démontré que la population algérienne est composée de 15 pour cent d arabes,Maroc 10 pour cent ,Tunisie 25 pour cent.
informez vous

Permalien

Un remake de ce que disait un policier des stades en 2001, l'éternel recommencement,
en 2019, il fallait bien fêter l'anniversaire de la crise berbériste de 1949, soit 70 ans après, les mentalités sont les mêmes chez certains qui ne devraient pas être au pouvoir, mais chez eux, dans leurs jardins, à lire les bonnes nouvelles d'une algérie forte, libre, démocratique, entourés de leurs petits enfants, ou en communication via satelite avec leurs filles, fils, gendre, brus, chaouis, arabes, kabyles, mozabites, allemands, suédois, chinois, russes, targuis,
mais non, ils sont des retardés mentaux,
si le pays est dirigé par une constitution, avec un sénat, un parlement, un gouvernement , que fait le pacha qui doit être sous les ordres, du seul chef reconnu constitutionnellement et exceptionnellement,
début juillet faudra faire ce qui est logique et légal,
- nomination du président du sénat à la place du chef intérimaire actuel,
- démission du gouvernement actuel,
- nomination d'un gouvernement de technocrate pour gérer les affaires courantes,
- nomination d'une commission spéciale pour organiser les éléctions du nouveau président avec un minimum de candidats (3), non issus des partis politiques, des associations, des organisations, ni des institutions du vieux systéme, et une mobilisation du peuple pour ce vote,
- le nouveau chef élu aura la responsabilité de créer la république dont rêvent les algériens,

Ajouter un commentaire