Aller au contenu principal
Body

Plusieurs articles et vidéos postés dans ce sens

Echourouk incite sournoisement à la violence contre Amin Zaoui, Kamel Daoud et Mihoubi ! (Vidéo)

C'est un grave précédent, la chaîne de télévision offshore Echourouk, au financement occulte, incite sournoisement à la violence contre Kamel Daoud, Amin Zaoui et le ministre de la Culture Azedine Mihoubi.

Dans une vidéo aux effets visuels et sonores hollywoodiens, ils s’attaquent violemment d’abord à l'écrivain Amin Zaoui, qui a signé dernièrement une chronique sur Liberté, où il disait, tout le bien qu’il pensait des islamistes, des ulémas et de la charia. 

«Tout musulman ou simplement celui qui vit dans un pays musulman est condamné de vivre en otage d’un côté par la charia et de l’autre par les ulémas. La charia islamique est une violence intellectuelle. Une violation de la vie privée. Une répression culturelle contre le sens de la citoyenneté participative», avait-il écrit dans sa chronique du 5 avril dernier. 

Dans la vidéo d’Echourouk, on peut lire que « dernièrement des écrivains irrévérencieux (outrageants) de l’islam et des us de la société algérienne sont nombreux, le dernier étant Amin Zaoui. Il a prétendu que la Charia islamya était une source de violence et que le musulman en était le prisonnier. Mais plus que ça, il a attaqué les Ulémas de l’Islam et a écrit qu’ils n’avaient aucune relation avec la science. Selon Zaoui, le fondateur de Facebook, marc Zuckerberg, est supérieur aux deux imams, Abou Huraira (un apôtre du prophète) et El Boukhari (l’auteur des célèbres recueils des hadiths) », pouvait-on lire dans la vidéo, qui sournoisement, prend sciemment l’exemple de Marc Zukerberg, parce que Juif, alors qu’il a été cité parmi d’autres scientifiques que Zaoui considérait, à juste titre, comme des Ulémas, c’est-à-dire, des inventeurs. 

On pouvait lire également sur la vidéo d’Echourouk, qu’Amin Zaoui, avait des « positions connues à l’égard de la civilisation arabo-islamique, et qu’il a prétendu que le lecteur francophone était plus intelligent que les arabisant », le but étant d’augmenter le niveau de la charge émotionnelle et violente de celui qui visionnera la vidéo. 

Amin Zaoui avait pourtant expliqué que les imams durant des siècles, n’ont fait que traduire les désirs hégémoniques des Califs et gouvernants islamiques en charia, afin de soumettre les peuples, et ce, d’après le chroniqueur, depuis le décès du prophète de l’islam. Il a également attaqué l’utilisation outrageuse du mot « âlim », ou uléma, par des gens qui n’ont aucun lien avec la science et ses méthodes, et c’est sûrement pour cela qu’il fut si violemment attaqué. «D’abord, les ulémas ont violé et ont volé ce nom de «âlim» qui signifie en arabe «savant» «homme de science» «scientifique». Ils ont enfilé une fausse appellation. Ils ont usurpé d’un faux nom, une fausse identité. En réalité, les ulémas musulmans n’ont rien de « science» ni de « scientifique». Universellement un âlim, c'est-à-dire un « savant», est celui qui arrive à inventer quelque chose pour l’humanité : en médecine, en mathématique, en physique, en biologie, en nucléaire…

Un savant ou un âlim c’est un Einstein, un Pasteur, Pierre et Marie Curie, Thalès, Newton, un Mark Zuckerberg … Les ulémas (les savants musulmans) à l’image de Abou Houraira, El Boukhari, Mouslim, Qaradaoui, Ghazali, Chaâraoui, Aidh Al Qarni… tout ce monde n’a aucun rapport avec le concept «âlim» ou avec «el îlm» la science. Ils sont des moulins de la rhétorique. ».

Mais Echourouk TV ne s’arrête pas là, puisqu’elle s’attaque également à d’autres personnes comme l’écrivain Kamel Daoud, l’une de leurs cibles préférées et même, et c’est une première, à un ministre en exercice, Azzedine Mihoubi, ministre de la Culture, qui avait refusé les doléances des islamistes, quant à l’envoie de la statue de Ain El Fouara au musée. « Et même avant Zaoui, des écrivains ont tenu des propos injurieux à l’égard de tout ce qui est islamique, et même arabe et algérien. À l’image de Kamel Daoud qui s’est attaqué à plusieurs reprises à l’histoire islamique, à l’arabe et aux constantes culturelles algérienne ! Les déclarations du ministre Azzedine Mihoubi, concernant la statue de Ain El Fouara, ont versé dans le même sens, car ce responsable de l’État a eu une position virulente lorsque la demande de l’enlever lui a été faite, et a signifié aux demandeurs que leur place était au musée », poursuit la chaîne Echourouk, Puis d'écrire que « malgré tout cela, les intellectuels et les officiels se taisent. Mis à part l’association des ulémas musulmans algériens qui a appelé à répondre avec fermeté à de tels outrages ». 

Mais là où ça devient carrément affolant, c’est lorsque la chaîne de télévision, termine sa vidéo, par un véritable appel au meurtre déguisé, de ces personnalités, sous forme d’un questionnement aux propos menaçants et glaçants. « Faut-il des positions extrémistes sur ces outrages pour bouger ? ». Suivez mon regard ...

C’est ainsi que la chaîne d’Echourouk, jette la balle dans le camp des extrémistes, en les incitant à bouger, comme si on leur disait que c’était à eux de jouer ! Elle leur désigne les ennemis de l’Islam, de l’arabité, des constantes identitaires et de l’Algérie et leur dit sournoisement, aux islamistes extrémistes et violents de s’en occuper. 

Que fait l’ARAV, les services de sécurité, et l’État face à cette nouvelle forme de vindicte populaire et de terrorisme médiatique ? Avant, les extrémistes avaient des caves pour rédiger leurs appels au meurtre, là, ils ont des chaînes de télévision aux financements occultes pour le faire. Il faut absolument sévir et vite !

Voir ici la vidéo d'Echourouk

Auteur
Hebib Khalil