Aller au contenu principal
Body

EUROPE

Espagne : les indépendantistes catalans défilent pour défendre la sécession

Comme tous les 11 septembre depuis près de dix ans, les indépendantistes catalans ont défilé dans les rues de Barcelone malgré la pandémie et la démobilisation due aux tensions internes et au manque de feuille de route claire pour atteindre leur objectif de sécession.

Comme chaque année depuis 2012, les indépendantistes catalans ont défilé dans les rues de Barcelone. Ce 11 septembre, jour de la « Diada », la fête nationale catalane, ils étaient plus de 100 000 selon la police locale, 400 000 selon les organisateurs de l'association ANC.

« On ne s'y attendait pas, c'est un succès et cela démontre que le peuple de la Catalogne est persistant, est toujours mobilisé et que même les divisions indépendantistes ne l'amènent pas à rester à la maison », explique Elisenda Paluzie, la présidente de l’association ANC.

Une démobilisation due à la pandémie et la colère contre le gouvernement régional

Ces chiffres restent tout de même bien en deçà des précédentes éditions. Pour les militants, la pandémie expliquerait une partie de la démobilisation, mais aussi la colère contre leur propre gouvernement régional.

« Ce qui se passe, c’est que les partis catalans, pour beaucoup de raisons, ne font que botter en touche et le peuple se sent seul », estime Felix Alacio.

D'ici quelques jours, l'exécutif catalan se réunira pourtant avec Madrid pour une reprise des négociations. Un dialogue qualifié d'inutile et de perte de temps par les plus fervents défenseurs de la sécession ce samedi. 

Auteur
RFI