Aller au contenu principal
Body

CRISE

FFS: le Dr Belahcel annonce la dissolution de l'instance présidentielle et dénonce

Dans une déclaration qui se veut une information destinée en premier lieu aux militants du FFS, le Dr Hakim Belahcel, premier secrétaire, lève le voile sur la crise profonde que traverse le FFS et les graves manoeuvres internes et réunions clandestines qui minent le parti.

Dans cette adresse aux militants que le premier secrétaire entend prendre à témoin, il "rappelle que suite à la démission officielle des 03 membres de l’instance présidentielle et à la lumière des statuts du parti, l’Instance Présidentielle du parti est déclarée dissoute". 

Le Dr Belahcel est que "par conséquent, aucun de ses membres n’est désormais habilité à se prononcer ou à agir en son nom. Seul le premier secrétaire national vu son statut de porte-parole du parti, a les attributions légales de se prononcer et d'agir au nom du FFS jusqu'au prochain congrès. 

Puis il poursuit évoquant les tiraillements internes : "Je tiens à vous alerter, qu’après une réunion clandestine tenue par quelques membres du secrétariat national datée du 09 mars 2020, le comité d’éthique du parti avait établi un rapport signé le 11.03.2020 là où il a déclaré  qu’"aucune réunion du secrétariat national ne pouvait être validée sans la présence du premier secrétaire national ou de son intérimaire. Par conséquent, tout ce qui en découle ne pourrait être officiel.

Comité d’éthique : le coordinateur Bouachi Ikhlef. Les membres du comité d’éthique Présents : Mr Ikhlef Bouachi, Mlle Abdeslam Saida, M. Dahmani Hocine, M. Ksouri Sedik."

Malheureusement, aujourd’hui encore, quelques membres du secrétariat national viennent de récidiver en publiant une déclaration sur le site officiel du FFS au nom du secrétariat national et sans aucun respect des directives du comité d’éthique du Front des forces socialistes. 

Je tiens donc à dénoncer publiquement ces pratiques usurpatrices et frauduleuses qui visent à semer l'incompréhension chez la base militante et l'opinion publique en général. aucun membre du secrétariat national n'est autorisé à se prononcer ou à agir en son nom.

À ce titre, je vous annonce la confiscation du site officiel du parti par les camarades Ali Laskri et Nabil Aït Ahmed.

Ce dernier (Nabil Ait Ahmed) qui occupait le poste de secrétaire national, fonctionnaire, permanent au sein du parti, rémunéré par la caisse du parti, m'a délibérément supprimé depuis quatre jours en tant qu'administrateur du site officiel du parti.

De ce fait, et en ma qualité de porte-parole officiel du parti, je me démarque de toutes déclarations ou autres communiqués qui seraient publiés sans mon abrogation sur ce site officiel, et ce à compter de la date du 19.03.2020. 

Sur un autre registre, je tiens aussi à vous informer, du refus du camarade Madjid Lemdani qui était chargé des finances du parti, de me restituer malgré deux mises en demeure, les registres comptables (recettes, dépenses) ainsi que toutes les pièces financières justificatives du parti.

D’ailleurs, même le comptable du parti fut instruit par Madjid Lemdani pour ne pas me fournir en pièces justificatives nécessaires qui me permettraient d'établir un bilan financier clair et exhaustif du parti après une année d’exercice.

Évidemment, j’aurais bien aimé m’abstenir de toutes déclarations publiques de ce genre pour éviter de rajouter du trouble à une confusion déjà omnipotente.  

Mais l'aveuglement et l'irresponsabilité de certains énergumènes qui s'acharnent pour garder le pouvoir absolu au FFS, même au détriment de sa pérennité, m'ont contraint à rompre mon silence. Le contraire m'aurait attribué le rôle de complice.

Chers camarades et amis, en ces temps de crise sanitaire et de cacophonie généralisée, la lucidité et la discipline militante doivent prévaloir sur les attitudes aventurières et inconsidérées.

Pour ma part, en attendant la tenue de notre congrès national extraordinaire, tout en respectant les statuts et règlements intérieur de notre parti, je vous rassure, et avec votre aide, que je ne ménagerai aucun effort dans le cadre de mes missions statutaires afin de ramener la sérénité et l'apaisement au sein du parti."