Aller au contenu principal
Body

Tirage au sort Russia 2018

Fortunes diverses pour les Africains

On y est. Avec le tirage au sort effectué tout à l'heure, la coupe du monde 2018 est lancée. Les 32 équipes qualifiées pour ce mondial russe connaissent leurs adversaires. Le moins que l'on puisse dire c’est que ce tirage n'a, une fois n'est pas coutumes, pas donné lieu à un groupe de la mort.

Certes, il y a des groupes relevés notamment celui de l'Argentine (groupe D) ou celui du Portugal (Groupe B). Les autres groupes sont relativement équilibrés. Deux équipes ont hérité d'un tirage au sort plus que clément. D'abord le pays hôte, la Russie qui peut d'ores et déjà se projeter dans le tour suivant. Il en est de même pour la France qui a dans sa poule les plus abordables adversaires possibles.

Le pays hôte pour les  Pharaons

Le premier représentant du continent africain a faire son entrée dans cette coupe du monde, l'Egypte se retrouve dans un groupe largement à sa portée. Hormis le pays hôte, la Russie, qui comme tous les pays organisateurs, bénéficie de « petits avantages », les autres adversaires, à savoir l'Arabie saoudite et l'Uruguay ne sont pas meilleurs que les coéquipiers de Mohamed Salah. Premiers éléments de réponse dès le 16 juin face aux Uruguayens Cavani (PSG) et Suarez (FC Barcelone).

Ronaldo pour le Marocains !

Pour les Lions de l'Atlas, le tirage au sort n'a pas du tout été clément pour eux. Versé dans le Groupe B, le Maroc aura en face de lui les champions d’Europe en titre, le Portugal d'un certain Christiano Ronaldo et une équipe habituée des grands rendez vous, l'Espagne. Les protégés du « sorcier » Hervé Renard auront toutefois la chance de débuter leur aventure contre une équipe abordable, l'Iran en l'occurrence, même si les Perses du Portugais Querros ont fait une phase qualificative époustouflante.

...Et Messi pour les Nigérians

Ils ont dominé le groupe qualificatif ou se trouvait l'Algérie. Mais pour les Nigérians, la main de Maradona n'a pas du tout été clémente avec eux. Pour preuve, l’ancienne star du football mondial a choisi de leur offrir ni plus ni moins que l'actuel meilleur joueur du monde, son compatriote Lionel Messi. Certes il y a moins d'un mois, cette équipe d'Argentine s'est inclinée 2-4 face au représentant africain en match amical, mais le mois de juin prochain, les données seront toutes autres ! En plus de l'Albiceleste, les hommes de Gernot Rohr devront croiser le fer avec une constellation de stars croates à l'image de Rakitic, Modric ou Mandzukic. Enfin, les surprenants Islandais ne seront pas une proie facile pour des Super Eagles capables du meilleur comme du pire.

La Tunisie face aux Anglais

Dans un groupe relativement jouable, les Aigles de Carthage doivent croiser le fer avec deux belles équipes du Vieux continent. D'abord, le lundi 18 juin, ils vont se mesurer à des Anglais, certes meilleurs sur le papier, mais jamais fringants dans les grandes compétitions. Solides, notamment en défense, les Tunisiens sont capables de résister face aux Anglais comme l'avait fait l'Algérie face au même adversaire en 2010. En suite, c'est une Belgique séduisante qui se présentera devant les coéquipier de Youcef Msakni avant de terminer cette première manche en affrontant la modeste équipe du Panama dont c'est la toute première participation a une coupe du monde. Dans ce groupe, l'Angleterre et la Belgique sont des favoris logiques, mais la Tunisie est capable de jouer les troubles fêtes.

Le Sénégal sur le chemin de Vahid

Pour le Sénégal, c'est sans doute le tirage le plus clément de toutes les autres équipes africaines. Versés dans le groupe H en compagnie du Japon, de la Pologne et de la Colombie, les capés d'Alliou Cissé ont de réelles chances d'atteindre le deuxième tour. Certes la Colombie de Radamel Falcao pratique un football léché porté vers l'offensive et le Japon de Vahid Hallilodzic est très disciplinée tactiquement, les Lions de la Teranga peuvent très bien occuper l'une des deux places qualificatives pour le second tour. Avec un Sadio Mané au sommet de sa forme et un Moussa Sow toujours aussi prolifique devant les buts, le Sénégal est capable de battre n'importe quelle équipe.

R.S

Auteur
Rédaction sportive