Aller au contenu principal
Body

JUSTICE

France : condamnations au procès de Mila

“La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique.” Blaise Pascal

Le procès de la jeune Mila, harcelée, insultée et surtout menacée par des dizaines de milliers d’internautes lâches comme il se doit qui, soit se cachent « courageusement » sous des pseudos, soit se trouvent dans des pays autres, a finalement eu lieu à Paris. Même s’il s’agit d’une goutte d’eau dans un océan, ces condamnations ouvrent la voie à une prise de conscience pour les « justiciers » du net qui s’octroient le droit de mettre une cible dans le dos de celles et de ceux avec lesquels ils ont des divergences. 

Sur les treize personnes qui siégeaient sur les bancs des prévenus, présentes ou pas, neuf ont été condamnées à 4 mois avec sursis pour « harcèlement », à 5 mois avec sursis et à 6 mois avec sursis avec inscription au casier judiciaire. Un mail d’une virulence extrême a valu à son auteur, une femme, une condamnation à 6 mois de prison avec sursis pour « menace de mort » cette fois avec, évidemment, inscription de la condamnation au casier judiciaire.

Outre les peines dont il est fait mention plus haut, tous les condamnés écopent d’un an d’inéligibilité, de dommages et intérêts chiffrés à la somme de 1500 euros et au règlement de 1000 euros pour frais d’avocat pour la jeune Mila.

Même si les prévenus s’en tirent plutôt bien, satisfaction a été donnée à la plaignante et à son avocat, Maître Richard Malka, de faire comprendre à ceux qui insultent, harcèlent et menacent, bien calés derrière leurs claviers, que le dernier mot revient au Droit. Pour ma part, inutile de préciser que j’aurais aimé que les prévenus écopent d’une peine exemplaire.

 

Auteur
Kamel Bencheikh