Aller au contenu principal
Body

Complexe sidérurgique d'El Hadjar

Fuite d'une bande sonore prouvant que le député Tliba paierait des voyous pour terroriser les employés! (Vidéo)

C'est un document explosif. Une bande sonore qui circule sur les réseaux sociaux montre une discussion entre "un baltaguia" et celui qui serait vraisemblablement le député FLN de Annaba,  Baha-Eddine Tliba, où il est question de semer le trouble et de provoquer des violences au sein même du complexe sidérurgique d'El-Hedjar. "Tu me dis alors que je dois ramener des chômeurs et de les habiller en bleus de travail? Puis de foutre la pagaille et de tout allumer ? Est-ce bien cela El Hadj?" lui demande le "baltaguia à gage".  

Ce à quoi répond Baha-Eddine Tliba avec agacement et énervement, visiblement sur ses gardes: " Je ne vais pas te répéter encore ce que je t'avais déjà dit. Et en plus combien de fois t'avais-je demandé de ne pas dire ce genre de chose au téléphone", criait le député.

Puis d'averir : "Mais cette fois ci-je veux avoir ma part, pas comme les autres fois ou je me suçait le pouce(...) J'ai failli me retrouver en prison à cause de toi", disait le baltaguia. " Aucun syndicaliste ne nous suivra. Il n'y a que les chômeurs qui accepteront de me suivre,  à qui on doit donner des bleus de travail, afin qu'ils passent incognito (...) Mais ça va coûter beaucoup d'argent, car ils peuvent (les syndicalistes d'El Hadjar) me reconnaître comme la dernière fois et nous empêcher de rentrer", insiste encore l'homme de main  
Pour rappel, Tliba a vu le syndicat qui lui est inféodé à El Hadjar dirigé par un certain Amouri Noureddine, dissout il y a quelques temps,  et tous ses hommes de main dépossédés de leur fonctions syndicales et en passe d'être licenciés. 

Il y a quelques jours, la population Annabi est sortie, dans un geste inédit, dans la rue afin de dénoncer les agissements de Tliba, l'accusant de baron de la drogue qui a transformé l'usine d'El Hadjar en scène de combats entre lui et les autres affairistes aguerris de la sidérurgie.

Auteur
B. Karima
 

Commentaires

Permalien

Donc la conclusion qu'il faut tirer est que KLIBA Baha EDDINE est le voyou en chef. De toutes les manières il a la gueule de l'emploi. Une enquête très approfondie des services du D.R.S devrait être menée avec la collaboration étroite des autres services de sécurité . L'affaire est sérieuse. La sécurité du pays est menacée.

Permalien

Les tonton macoutes du systeme se portent bien. Ils se sont mmeme achetes des titres de Hadj en Arabie. Hadj ceci, Hadj cela... Quelle tartuferie

Permalien

L'algérienne algérienne séquestrée par DES MAINS ETRANGERES marocaines et tunisiennes!

Permalien

La mère de Merzoug Touati, blogueur séquestré (la prison dans un pays où il y a une justice), a résumé tout de notre une phrase "si mon fils était traître, le pouvoir voyou lui aurait tout donné".

Permalien

Il y a beaucoup d'ingrédients qui pourraient constituer un détonateur dans le pays.
L'affaire de la cocaïne, celle du choléra, les derrières inondations dont les causes semblent être liées à l'inconsciences des responsables des constructions, les manifestations qui touchent plusieurs catégories, dont celles des retraités de l'armée et précédemment les résidents, les déclarations d'un ancien ambassadeur français….Que veut dire tout cela ? C'est curieux...

Permalien

On voudrait bien savoir si ce bonhomme est d'origine tunisienne et qu'il aurait acquis la nationalité algérienne. Si cela s'avérait vrai comment est-ce possible qu'il ait été membre de certaines institutions stratégiques, et qu'il fasse l'objet actuellement de faits graves à l'endroit des syndicats d'entreprise publiques importantes. N'y aurait-il pas là velléités de détruire le tissus industriel du pays au profit de qui ?? De déstabiliser même les ressources humaines ?

Permalien

Ceci est un micro-délit, une petite contravention, quoi! Ça ne va même pas chuinté dans son oreille ! C'est indigne de lui, il ne se reconnait pas dans cet article, il aura peur que ses acolytes se marrent et se paient sa tronche d'avoir été pris pour si peu. Il sait qu'il mérite mieux, ce n'est pas sa taille, ce n'est pas son poids, ce n'est pas son gabarit.

Permalien

L'Algérien peut ressembler à tout, sauf à cet énergumène. Regardez moi cette tranche, il n'a rien d'Algérien vraiment. Une espèce que l'on ne peut classer nulle part ailleurs. Je parie que même les bédouins autochtones ne voudraient pas de lui. Et il mène une vie d'un nabab dans la terre des martyrs. C'est ça le régne des bouteflika qui aiment s'entourer d'apatrides comme eux.

Permalien

Le" tunisien" Kliba ,le NATIF "marocain"à oujda , mari de la palestinienne,chekib KHELIL ,,le bienfaiteur des bedjaouis seront jetés en prison le jour où,le natif du maroc à oujda "said bouteflika ne sera plus là avec son bouclier rétrocommissionné gaid et ses amis chefs képis!
La main étrangére, du cartel maroco -tunisien,des prédateurs de l'algérie algérienne s en ira avec ses gardes du corps chefs képis le jour où cette main ne pourra plus voler le trésor publique algérien et sa réserve en devises qui sera liquidé dans 2 ans!

Ajouter un commentaire