Aller au contenu principal
Body

URGENT

Gaïd Salah appelle à la destitution du président Bouteflika

En déplacement aujourd'hui mardi 26 mars à la 4e région militaire, Ahmed Gaïd Salah, le vice-ministre de la Défense a fait une déclaration importante en appelant à l'application de l'article 102 de la constitution.

Extrait de son discours

"Dans ce même cadre, j'ai prêté serment, à maintes reprises, devant Allah Le Tout-Puissant, devant la Patrie et devant le peuple, et je ne manquerai jamais de rappeler et d'insister que l'Armée Nationale Populaire, en tant qu'Armée moderne et développée, est capable de s'acquitter de ses missions avec professionnalisme, en tant que garant et gardien de l'indépendance nationale et responsable de la défense de sa souveraineté nationale et de son unité territoriale, et de la protection de son peuple contre tout péril ou danger pouvant survenir, je dis, l'Armée Nationale Populaire demeure loyale envers son serment et ses engagements, et ne permettra jamais, à qui que ce soit, de détruire ce que le peuple algérien a pu construire.

Dans ce contexte, il devient nécessaire, voire impératif d'adopter une solution pour sortir de la crise, qui répond aux revendications légitimes du peuple algérien, et qui garantit le respect des dispositions de la Constitution et le maintien de la souveraineté de l'Etat. Une solution à même d'aboutir à un consensus de l'ensemble des visions, et faire l'unanimité de toutes les parties, à savoir la solution stipulée par la Constitution, dans son article 102».

Nous reviendrons plus tard sur le sujet avec plus de  détails

Auteur
La rédaction
 

Commentaires

Permalien

Il faut rester éveillé et vigilant contre la manipulation. 1ere question qui vient à l'esprit: Est ce normal et constitutionnel que ce soit le chef d'état-major qui annonce cette décision?

Permalien

En plein jour, sous la lumiere. Le conseil bidule en question N'EST PAS PLUS LEGITIME QUE VOTRE NAIN-CHEF. iL DOIT DEGUAGER DE LUI-MEME PAR RECONNAISSANCE QU'IL EST LUI ET TOUT LE SYSTEME QU'IL REPRESENTE, INCLUANT LE CONSEIL-MACHIN SONT ILLEGITIME. QUAND COMPTEZ-VOUS DEGUAGER ?
lE PROBLEME N'EST PAS CELUI D'INCAPACITE', MAIS D'ILLEGITIMITE', SON khraneral !!!

Permalien

Le probléme c est l'armée et ses autoproclamés généraux qui ne veulent pas céder le pouvoir que cette armée a confisqué au peuple algérien en 1962
L armée doit rentrer dans les casernes et ne plus s occuper de politique
La fraterie marocaine bouteflika sous traitante et ses larbins kouninef,hadad ,ould kadour,khelil ,et toute la smala ne sont que les éxécuteurs de ces "généraux" qui leur ont confiés la maffieuse sous traitance de l algérie algérienne

Permalien

ce n'est pas une demande, c'est simplement que le bidasse, que les intellos prennent pour un abruti, leur indique qu'il y a une constitution et qu'il faudra la respecter, parce que la classe politique qui n' a pas le QI d'un sergent chef, demande à l'armée d'intervenir, et donc l'abruti général donne là une leçon de démocratie et de respect des lois, aux gamins que sont les politiques algériens qui doivent, après cette réponse, prendre leur retraite définitive et se faire oublier, le bougres,

Permalien

M Gaid Salah, Bouteflika il aurait fallu appliquer l'article 102 ou 83 de l'ancienne constitution et le destituer en 2014, au lieu de cela vous l'avez soutenu dans son trafic des élections, et vous avez tenu en compagnie de Sellal un mini conseil des ministres au val de grâce. Vous avez fait un discours pour le soutenir pour un cinquième mandat et vous avez même menacé le peuple, s'il refusait d’obtempérer.Alors qu'il s'agit là d'un viol de la constitution, vous n'avez rien dit également lorsque Bouteflika a annulé l'élection prochaine en violant de nouveau la constitution car rien ne l'autorise à le faire. Vous êtes noyé jusqu'au coup dans les turpitudes de ce régime sénile à votre image. Ce que le peuple demande c'est le départ de votre régime en entier et non un replâtrage pour sauver le système. Vous avez mangé votre pain blanc, dégagez!!

Ajouter un commentaire