Aller au contenu principal
Body

OPINION

M. Gaïd Salah, le peuple algérien accompagnera les généraux devant les tribunaux

Ahmed Gaïd Salah, rien n'y fait depuis 57 ans, vous étiez colonel, maintenant général, toujours le même logiciel construit par la brutalité et l'emprise euphorique du pouvoir. Mais vous êtes en phase terminale, donnez-nous au moins une petite chance de vous trouver une infime part d'humanité et de conscience du danger devant lequel vous faites face si vous persistez.

La puissance et les milliards ont anesthésié tout sens commun de discernement chez vous. Il fallait être totalement hors-sol pour ne pas avoir compris que cette jeunesse était à mille années-lumière de votre planète.

Il faut être drogué à un point de non-retour pour avoir cru laisser plus longtemps un homme au pouvoir, donc sous votre contrôle, alors qu'aucun jeune Algérien n'a jamais entendu la voix de cet homme grabataire, qui bavait et tremblait.

Il faut être dans une dimension extraterrestre pour imaginer qu'un général de 77 ans, au 21e siècle, puisse prendre le pouvoir en menaçant une jeunesse avec un képi et une quincaillerie sur les épaules et poitrine, à les faire mourir de rire.

Nous, nous connaissions ce genre de spectacle, avec Mobutu ou Idi Amine Dada ainsi qu'avec les colonels algériens de notre époque. Eux n'ont vu ces clowns qu'au cinéma, à la télévision ou dans les jeux vidéos. Ils ne s'étaient pas aperçus de votre présence car ils étaient dans leur monde et vivaient leur jeunesse insouciante, légitimement.

Il faut vraiment que vous soyez au fin fond de cette humanité pour ne pas vous apercevoir que les jeunes vous ont dit « Game over », vous ne les amusez plus et ils veulent passer à un autre jeu, celui de leurs rêves et de leurs ambitions. Et franchement, vous ne faites aucunement partie de leurs rêves.

Vous menacez cette jeunesse si elle ne revient pas au cadre défini par la loi. C'est une menace à inscrire pendant des siècles au Panthéon des phrases comiques, le « droit » invoqué par un général algérien !

Partez Messieurs, partez avant que l'impensable arrive, le point de non-retour soit atteint. Il vous reste encore une chance d'être jugés et condamnés par la seconde république. Contentez-vous de cet avenir, c'est encore le plus doux qui puisse vous arriver.

Les conventions internationales permettent maintenant de connaître vos comptes bancaires offshore, ceux de vos progénitures et amis. Vous rembourserez tout et vous vous en sortirez à bon compte, si j'ose dire, car si nous étions des monstres comme vous, c'est le peloton d'exécution qui aurait été votre remboursement pour solde de tout compte.

Et laissez cette seconde république se charger des milliardaires offshore, ne vous enfoncez pas davantage en les arrêtant dans la dernière seconde de votre pouvoir chancelant. Vous aviez eu 57 ans pour réunir les preuves de leurs fortunes mal acquises, y compris les vôtres et celles de votre entourage.

Monsieur Gaȉd Salah, enlevez cette paire de Ray Ban et votre accoutrement, vous êtes au crépuscule de votre vie. En prison, la télé est permise, vous vous rendrez compte que la planète a changé et qu'elle n'est plus celle de votre jeunesse lorsque les populations s'agenouillaient devant un homme en képi.

On vous expliquera tout ça, on vous racontera la naissance d'Internet, celle de la « nouvelle femme », les études à l'étranger et tout le reste. Ce que votre cerveau, hanté par le pouvoir et les milliards, ne vous a pas permis de voir.

Arrêtez, M. Gaȉd Salah, à votre âge il est temps de finir votre parcours de terreur, infligé aux autres. Arrêtez et ils vous jugeront en être humain. Très sévèrement mais avec la loi des démocrates et des humanistes.

Ne vous inquiétez pas, pas avec votre loi, nous sommes profondément contre la peine de mort qui nous révulse.

Auteur
Boumediene Sid Lakhdar
 

Commentaires

Permalien

Je comprends parfaitement Mr Boumèdienne votre sentiment sur tout ceux qui ont mené le pays à cette ruine économique, financière et surtout morale ! Si je partage votre réquisitoire bien que justifié il ne saurait être question - si l'on veut sauver ce pays - à se laisser emporter par un extrémisme pouvant provoquer un glissement dangereux qui pourrait emporter tout le pays gouvernants et gouvernés !
Inspirez-vous de cet admirable et respectable Mr Bouchachi, et également des suggestions de Mr Sofiance Djilali qui a maintes fois déclaré "Nous voulons aider ce régime à s'en aller"
Ne faites pas svp perdre espoir d'une clémence à ces gens condamnés, présent, par l'histoire en provocant chez eux une réaction comparable à celle d'une certaine organisation dite O.A.S qui avait opté pour la politique de la terre brulée, un certain été 62, La veille de l'indépendance de l'Algérie. Les souvenirs sont vivaces

Permalien

Moi autant que citoyen j'aimerai vous posez une question : pourqoi les 80% des voleurs (rebrab, sid said , haddad, , , sellal , tehkout ; ..) et 70% de ceux que peuple demande de se dégager sont des KDS , de votre région ?!!!!!!!!!

Permalien

c'est suite au mot d’ordre lancé de la France , attaquer le Gaid

Permalien

pourquoi les voleurs sont d'une même région ? Ces voleurs sont les prêts-noms d'une autre même région. Et pour répondre à votre question, il faut savoir que la soumission forcée d'un peuple, par la répression féroce, laisse des traces : des morts et des blessés, et donc des crimes contre l'humanité qui conduisent au TPI. Pour arriver à ce même but, sans courir aucun risque, les dictateurs recourent à la corruption créatrice d'oligarques. Et ces derniers se chargent de faire les sales besognes qui sont la criminalité, la drogue, la prostitution, le chantage ... et voilà !

Permalien

Sans chercher à vous vexer, vous semblez verser dans quelque chose de nauséabond, mais on essaiera quand même de vous rappeler certaines vérités.

- Le premier voleur est bien BOUTEFLIKA qui n'est pas Kabyle,
- Le sodonbd grand voleur est son ami descendant des Turcs qui est monsieur CHAKIB KHELIL qui n'est pas kabyle,
- le troisième grand voleur est BEDJAOUI qui n'est pas Kabnyle aussi,
- le quatrième grand voleur est le hadj GHOUL qui n'a rien à voir avec la Kabylie,
- le cinquième grand voleur est Tayeb LOUH qui n'a rien à voir avec les Kabyles,
- le sixième grand voleur est BOUCHOUAREB qui n'a rien à voir avec les Kabyles,
- le septième grand voleur est le singe de SAIDANI qui n'a rien à voir avec les Kabyles,
- le huitième grand voleur est l'ancien ministre de l'agriculture qui s'est enrichi sur le dos du fonds de développement de l'agriculture si vous voyez de qui je parle et qui n'a rien à voir avec les Kabyles,
- Quand aux hommes d'affaires qui se sont enrichis sur le dos du trésor public, on peut vous citer sans être exhaustif la fratrie des KOUNINEF qui sont de l'Ouest du pays, les BENHAMADI et BENAMOR de l'est qui n'ont rien à voir avec les Kabyles.

J'arrête là, la liste est trop longue pour être donnée ici.

La région que vous honnissez à mourir a donné à l'Algérie 13 colonels durant la guerre de libération nationale sans lesquels vous seriez encore aujourd'hui entrain de cirer les bottes des colons.

Sans rancune.

Permalien

Le pouvoir corrompu corrompt se sert de ceux (ou celles) qui acceptent de marcher avec lui. Il ne se demande jamais de quelle région ils viennent. Il est temps que chacun de nous soit fière de la diversité de notre culture qui nous rend riches forts. Le régionalisme a servi le colonialisme et sert maintenant le système corrompu qui est en place.

Ajouter un commentaire