Aller au contenu principal
Body

Santé

Greffe de la cornée réussie sur deux patients non voyants à Batna

Le professeur Rougui.

En matière de greffe de la cornée, les résultats sont particulièrement réjouissants. C’est ce qu’a estimé Rougui Mohamed Fateh, professeur et chef de service en ophtalmologie, lors d'un point de presse, réuni à l’occasion de la journée mondiale de la santé. Selon ce professeur, deux opérations de ce type ont été réalisées en collaboration avec le professeur Rouarfa Abderrahmane de l’hôpital Béni-Messous, d’Alger, avec succès sur deux jeunes patients âgés entre 22 et 36 ans en cette fin de semaine dans le service ophtalmo du CHU de Batna.

Les deux patients étaient inscrits dans une liste d’attente depuis 05 années. Le prof  Mohamed Rougui a indiqué au Matin d'Algérie que la cornée est un organe transparent de 0.55 à 0.8 d'épaisseur située en avant du globe oculaire. Elle est un élément essentiel dans le mécanisme de vision car elle représente deux tiers de la puissance totale de l'oeil. Cette étude clinique et expérimentale a pour objectif de définir et caractériser la structure et les différentes couches de la cornée humaine. Il ajoute que la cornée représente une partie transparente du globe oculaire qui est pratiquement situé en avant de l’œil, entouré de l'enveloppe externe de l'œil.

A noter, qu’au jour d’aujourd’hui, les praticiens algériens tablent sur un chiffre plus important. Aussi, il est à signaler  selon le prof Rougui, des centaines de greffes de la cornée devraient annuellement être réalisées en Algérie, notamment à Batna. La greffe de la cornée est l'une des solutions à la baisse de l'acuité visuelle, quand cette dernière est causée par une pathologie cornéenne affectant sa transparence (opacité cornéenne) ou sa forme (kératocône).

Le greffon (cornée du donneur) est pris sur un cadavre dans les quelques heures après le décès, ce greffon sera mis en condition afin d'être placé rapidement sur l'œil du patient. Actuellement chez nous en Algérie, on importe les greffons, ce qui nécessite toute une logistique avant le jour de la chirurgie. C’est le souhait de toute la communauté ophtalmologique d'avoir une banque de cornées.

A rappeler aussi que la cornée est un organe dont le prix et la prise en charge se chiffre en milliers de dollars puisqu’il est importé. De ce fait, il est demandé à la population de prendre conscience de la nécessité du don d’organes oeil, foie, rein, et autres afin de sauver des vies humaines).

il est important de signaler, selon le docteur Dehili Halim, premier responsable de la direction paramédicale que toutes opérations de transplantation d’organes au CHU de Batna ont abouti évidemment avec succès grâce à l’aide  et la meilleure prise en charge par les paramédicaux de manière générale, à savoir les ( ATS , infirmiers, aide-soignants, réanimateurs). C’est un travail d’équipe ! Sachant que pour cette année, 25 patients inscrits (non voyants) sont  en attente de greffe.

M Boulagroune, directeur du CHU de Batna a indiqué au Matin d’Algérie, que l’hôpital de Batna est doté d’un service d’imagerie comportant un  matériel très sophistiqué de dernière génération lié aux différents services (mammographie, échographie, deux scanners, IRM, Radiologie universelle et autres imageries). Et ce donc, ce matériel a permis à nos éminents professeurs de travailler dans de  meilleures conditions.

Quant à la question posée par le quotidien  le Matin d’Algérie à propos d’une structure réalisée pour un centre des activités des intoxications, celle-ci se trouve à l’abandon depuis un bon bout de temps  à l’intérieur du CHU.

On apprend par le directeur, M. Boulagroune  que le CHU de Batna en collaboration du CHU de Rennes  (Ouest de la France) prévoit incessamment le lancement de la greffe hépatique du foie au niveau de Batna, sachant que celle-ci a été réalisée déjà par le professeur Abid, au niveau du centre de lutte contre le cancer de Batna (CAC) . Ainsi, le service de traumatologie du même hôpital cité, a prévu un plan d’action pour cette même année, le lancement des interventions des prothèses de hanches et genoux. A noter, que le service de traumatologie de l’hôpital  se distingue par ses quatre professeurs et maîtres assistants très renommés dans la wilaya de Batna, que sont Kharnane, Derdous Chaouki, Boujouref, Boussaha, Benmayouf Nazim.     

 

Auteur
Abdelmadjid Benyahia