Aller au contenu principal
Body

DISSIDENCE CITOYENNE

Grève et marche à Akbou

La ville d’Akbou a observé une grève de deux heures suivie d’une marche à l’endroit du siège de la daïra et ce pour signifier aux autorités leur refus  de la tenue des élections prévues pour le 12 décembre prochain.

En effet la population akboucienne est venue en masse et s’est  rassemblée à la place du Printemps noir lieu qui était le point de démarrage de la marche vers la daira. 

La foule justifie le recours à cette action, suite à l’entêtement du pouvoir d’imposer un scrutin que la majeure partie des citoyens rejettent fermement. Il est à noter que cette marche a pu englober des citoyens de tous  âges dont des jeunes, des vieux. Ce qui caractérise la marche de ce lundi c’est la présence en force de la junte féminine venue de tous les coins de la localité d’Akbou pour exprimer leur rejet de cette mascarade électorale.

L’une des femmes présente dans la marche en l’occurrence madame B. Naima a tenu à nous livrer son impression sur cette grandiose marche : « Nous,  citoyens d’Akbou et à l’instar de toutes les régions d’Algérie, nous refusons ce scrutin qui va permettre à la mafia de se ressusciter et revenir en force sous l’égide de Gaïd».

Quant à M. Benkhellat Zahir, un des animateurs les en vues a réitéré les revendications populaires concernant la mise en liberté des prisonniers d'opinion arbitrairement incarcérés par la junte gaidienne ainsi que l'annulation des élections prochaines.  La foule a été massive que même la place de la daïra n’a pu contenir.

L’appel des citoyens algérien doit être entendu voire respecté par le général Gaid Salah, il y va de la stabilité de l’Algérie.

 

Auteur
Rachid Chekri
 

Ajouter un commentaire