Aller au contenu principal
Body

ARBITRAIRE

Hirak : procès et condamnations en cascade

Les convocations et procès des manifestants du mouvement de dissidence populaire se poursuivent.

Si Karim Tabbou est maintenu en détention pour quatre mois encore par le juge d'instruction du tribunal de Sidi M'hamed, le procès en appel des deux manifestants Saradouni Lyes et imad Djilali aura lieu mardi 21 janvier à la cour d'Alger (Ruisseau).

Ils ont été placés sous contrôle judiciaire depuis leurs arrestation le vendredi 28 juin à la marche d'Alger, pour port du drapeau amazigh ; ils sont accusés d'atteinte à l'unité nationale selon l'article 79 du code pénal. Ils ont été condamnés à une peine de 6 mois de prison ferme en novembre dernier, par le tribunal de Sidi M'hamed alors qu'ils sont sous contrôle judiciaire.

Le verdict du procès d'Abdelkrim Zeghileche (affaire de la Radio Sarbacane) sera rendu mardi 21 janvier au tribunal de Constantine.

Le détenu d'opinion Abdelkader Belarbi ainsi que les ex-détenus en liberté provisoire depuis 2 janvier (Tah Khaldi et Didine Bouzouiza) ont été entendu lundi dans le fond par le procureur du tribunal de Tlemcen.

Quant à la réponse à la demande de la libération provisoire du détenu Belarbi Abdelkader sera connue le jeudi 23 janvier.

Rappelons enfin que le militant des droits de l'homme, Rafik Diaf, membre de la LADDH de Médea, a été placé sous mandat de dépôt hier, dimanche 19 janvier par le procureur du tribunal de Tablat (Médea).

Il a été placé en garde à vue jeudi 16 janvier et est accusé d'atteinte au moral des troupes de l'armée, révèle le CNLD.

Auteur
La rédaction