Aller au contenu principal
Body

FOOT

Hommage : la jeunesse sportive de Tadmaït (JST)

Cette équipe qui souffle ses 52e bougie, a progressé en dents de scie, depuis sa création au lendemain de l’indépendance et plus exactement au courant de l’année 1968, une année durant laquelle ni le jour et ni le mois n’avaient de l’importance, car l’urgence suscitée à l’époque était de rassembler, les quelques jeunes de Tadmait, qui s’avaient quoi faire avec un ballon rond, la vingtaine à peine entamée et dont certains ont fait les plus beaux jours de l’USM Mirabeau, en vue de constituer l’équipe type sénior. 

Il était donc impératif pour les responsables du bureau politique  de la Kasma de Tadmait de ne pas rater l’opportunité portant création d’un cadre organisationnel permettant l’intégration par le football de cette jeunesse, pétrie de qualités, au Mouvement National Sportif au sein duquel elle était appelée à apporter sa contribution.

C’est ainsi que face à la responsabilité qui était la leur, un certains nombre de Moudjahiddines qui étaient au fait de la situation politico-sociale de la localité n’ont pas hésité un seul instant pour mettre à exécution la proposition qui leur avait été faite par le tout nouveau directeur de l’École primaire de Tadmait en la personne de M. Tirèche Boudjemaa quant à la nécessité de mettre sur pied une équipe de football.

Ainsi donc est née cette équipe de la Jeunesse sportive de Tadmait (JST), arborant une tenue officielle à rayures en noir et blanc, avec l’appui et le concours des membres fondateurs suivants :

  1. Gribissa Omar 

  2. Djerroudi Mohamed

  3. Hachemanr Tahar

  4. Amgoud Ali

  5. Tirèche Boudjemaa. Celui-ci faisant office d’entraineur en même temps joueur.

Dans sa première composition, Tirèche Boudjemaa, était désigné à être le portier de l’équipe dans l’attente d’un gardien de but et c’était sans compter sur la disponibilité de Hocine Choubane qui a été plus tard appelé pour renforcer le compartiment défensif en qualité de gardien de but. 

La composition de cette équipe toute nouvelle y compris les dirigeants et autres sympathisants qui apparaissent sur la seule et unique photo de l’époque, est la suivante :

Debout de gauche à droite :

  • Hachemane Tahar (Dirigeant-membre fondateur)

  • Djerroudi Mohamed (Dirigeant-membre fondateur)

  • Omar Boukezzoula- Slimani Lounes- Bayou Mohamed dit Moh cadet-Belouar Kader-Cheheb Boussad-Saidoun Ahmed-Haddad Ahmed (fan)-Aiboud Mohamed (fan) en compagnie de son fils Ahcène

Assis de gauche à droite :

  • Berkani Amar-Tirèche Boudjemaa (Gardien de but) Boualem Benkanoun- Berkani Ahmed- Hamaidi Ahcène.

La situation du pays au lendemain de l’indépendance n’était pas reluisante et la participation financière du budget communal quant à la promotion et la prise en charge de l’équipe était dérisoire.

Selon le témoignage de M. Djerroudi Mohamed, membre fondateur : «L'équipe n’avait dû son secours que grâce aux participations financières des membres fondateurs qui déboursaient de leur salaire une contribution mensuelle ayant permis à l’équipe de surmonter les difficultés dues aux manques de financement par le budget de l’État » 

Cette situation de précarité n’a pas eu raison de la volonté des joueurs de voir infléchir ni même empiéter sur leur rendement en dépit du fait qu’il leur est arrivé de ne « pouvoir être en mesure de prendre en charge les frais de transport individuel qu’en puisant dans les poches des membres fondateurs » devait-il ajouter.

Il me semble pour ma part avoir participé un tant soit peu, par ma modeste contribution, à clarifier certaines zones d’ombre lesquelles ont été sciemment ou par inadvertance cultivées, en ce qui concerne les véritables hommes ayant concouru à créer ex-nihilo cette équipe de football, qui n’a pas déçu pour avoir su honorer tout en continuant tant bien que mal a vouloir le faire, pour rehausser le prestige de toute la région de Sidi-Ali Bounab.

Il est du devoir de tout un chacun de faire en sorte tant au niveau individuel que parmi ceux qui se relayent à la barre technique et administrative de faire preuve de reconnaissance au dévouement de toutes ces personnes qui n’ont ménagé aucun effort pour avoir permis à l’équipe de la JSTadmait de voir le jour et par de-là à toute cette jeunesse d’hier et d’aujourd’hui de s’être épanouie et de continuer à donner le meilleur d’elle-même pour le bonheur de tous.

La meilleure des reconnaissances que l’on puisse apporter aux aînés qui ont contribué à la naissance dans des conditions particulières de cette équipe de football de la JST, est celle qui consiste à toujours s’en rappeler pour ne pas oublier. Tel est notre souhait pour une meilleure des barakas.

Auteur
Rezki Djerroudi