Aller au contenu principal
Body

REGARD

Jeunes Algériens, passez du "livre" aux "livres" !

Lisez, bon sang, lisez, c’est votre salut pour sortir de cette nasse qui vous a emprisonné l’esprit. Trouvez la joie de lire, elle donne une liberté et une force qui équivalent à mille révolutions.

Choisissez, au début, des livres facile d’accès. Ne vous laissez pas avoir par le snobisme qui consiste à dire que la simplicité n’est pas de la grande littérature, de la hauteur d’esprit.

C’est absolument faux. Les plus grands auteurs sont ceux qui vous accompagnent dans un plaisir immense de lecture d’une histoire compréhensible.

Ne recherchez pas, dès le départ, les sens cachés, les grandes réflexions, prenez juste du plaisir à lire une histoire.

L’alchimie entre le plaisir et l’accès aux grandes réflexions se fait miraculeusement, sans s’en rendre compte. Normalement l’école en a été l’un des outils mais ne vous alarmez pas, il y a tellement de chemins accessibles pour y parvenir.

N’hésitez jamais à vous avouer qu’un livre célèbre vous ennuie, ne vous apporte pas de plaisir. Il arrivera un jour où vous serez fascinés par une rencontre, elle arrivera fatalement.

Ce n’est certainement pas la seule façon d’être un citoyen libre mais c’est sans aucun doute une voie des plus solides.

Sentez le papier d’un livre de littérature, touchez le, prenez-le en main, il est votre ami. Mais ne le sacralisez pas, n’en faites pas du fétichisme. Il est là pour servir votre liberté, pas le contraire. Respectez-le mais n’en faites pas un objet de dévotion. 

Critiquez-le, malmenez-le, prenez-en le maximum pour votre culture mais ne vous enfermez pas dans une prosternation qui vous enchaîne.

Sortez du livre révélé, unique et liberticide,  pour passer au pluriel, à l’explosion des libertés, à l’étalement des diversités. 

C’est tout simplement sortir des ténèbres vers les Lumières. Libérez-vous !

Auteur
Boumediene Sid Lakhdar
 

Ajouter un commentaire