Aller au contenu principal
Body

LECTURE

Jeunes Algériens à vos livres : l’Absurde !

Dans cette période mystique et d'incertitude politique, les jeunes Algériens ont toujours l'opportunité de se réfugier dans le plus solide constructeur de leur esprit de discernement et donc, de leur liberté, les livres.

L’œuvre que je propose aujourd'hui est la plus connue lorsqu'on évoque l'absurde en littérature. En fait, il s'agit d'une pièce de théâtre de Samuel Beckett publiée en 1952 à Paris.

L'auteur est le maître de l'absurde, un genre qui compte bien d'autres talents qui ont su porter l'exercice à son sommet.

Comme toujours, je ne vous inonde pas de références et de commentaires pesants et académiques. La lecture est un sentiment de liberté et vous pouvez terminer le livre avec cette certitude que vous n'avez pas aimé, sans le moindre remord.

Mais notre rôle à tous est de vous amener à la lecture car nous savons qu'elle construit, en partie, la puissance du raisonnement et de la capacité à être un citoyen libre de tous les dogmes.

Vous trouverez dans n'importe quelle référence sur Internet l'origine latine du mot « absurde », « absurdus » qui signifie « dissonant », une définition qu'en avait donné Cicéron.

Ce qui est « dissonant », ce qui n'a donc pas lieu d'être car totalement contraire à la raison. Nous voilà donc au cœur de mon propos. Passer par l'absurde, comme d'autres passent par l'humour ou la parabole, c'est le meilleur moyen d'une liberté d'expression et de point de vue face à une réalité dont les contours sont souvent dessinés par la pensée unique, le dogme dominant.

Rassurez-vous, je choisis toujours un livre court, facile de lecture et peu cher. Il n'y a aucune pensée rébarbative dans cette œuvre désopilante d'humour et de légèreté, pourtant profonde de sens.

Tout au plus, si vous n'en percez pas tous les sens, consulter les très petits ouvrages des œuvres « commentées ». Mais d'abord le plaisir du texte, sans aucun intermédiaire, aucun filtre d'entrée dans l’œuvre, juste le plaisir de lire.

Vous comprendrez certainement, à la fin de votre lecture, pourquoi l'absurde est l'un des moyens d'atteindre la raison lorsqu'elle est parfois inatteignable.

C'est ce que certains essaient de faire avec l'humour, y compris sur Facebook, avec des sujets qui semblent être sérieux et dogmatiques. L'absurde et l'humour nous permet d'essayer de l'atteindre même si, la plupart d'entre nous, ont de minuscules talents littéraires, je revendique en premier ce petit niveau.

Samuel Beckett est le talent incarné pour cet exercice difficile mais tellement formateur.

Auteur
Boumediene Sid Lakhdar, enseignant
 

Commentaires

Permalien

"les jeunes Algériens ont toujours l'opportunité de se réfugier dans le plus solide constructeur de leur esprit de discernement et donc, de leur liberté, les livres."

Franchement ca me rend ivre: depuis quand on lit des livres ici en Algérie?

Ajouter un commentaire