Aller au contenu principal
Body

FOOT

JSK-Coton Sport (demi-finale/retour) : les autorités refusent 10 000 supporters

La JS Kabylie qui a "essuyé un refus pour la présence de 10.000 supporters", de la part des autorités nationales, selon l'accord donné par la CAF, a demandé "une jauge de 2.000 supporters", en vue de la demi-finale (retour) de la Coupe de la Confédération face aux Camerounais de Coton Sport, dimanche prochain au stade olympique du 5-juillet (20h00), a révélé mardi le directeur sportif du club, Kamel Abdeslam.

La CAF a donné son accord vendredi pour la présence de 10.000 spectateurs lors des demi-finales de la Coupe de la Confédération : Coton Sport - JSK et Pyramids FC - Raja de Casablanca.

Nous avons revu notre demande à la baisse, puisque une seconde demande a été formulée aux autorités pour une jauge de 2000 supporters, une manière de faire plaisir à nos sponsors et certains de nos fans désireux d'assister à cette rencontre", a indiqué à l'APS Abdelslam.

La JSK a fait un grand pas vers la finale, en s'imposant dimanche en déplacement, en demi-finale (aller), disputé au stade Ahmadou Ahidjo à Yaoundé (2-1).

"C'est vrai que nous avons réussi à battre Coton Sport à deux reprises lors de la phase de poules, mais ce n'était pas évident de refaire le coup dimanche dernier, car les matchs ont tendance à changer.

Dieu merci, les joueurs ont su relever le défi et revenir avec une victoire précieuse", a-t-il ajouté.

"Lavagne d'accord pour prolonger son contrat"

Ancien milieu offensif de la JSK (1978-1991), Abdelslam (62 ans) a cependant refusé de crier victoire avant terme, appelant les joueurs à "garder les pieds sur terre", pour éviter toute mauvaise surprise.

"Certes nous avons remporté la première manche, mais rien n'est encore acquis.

Les surprises sont légions en football, les joueurs doivent garder les pieds sur terre et aborder le match retour avec sérieux et abnégation, pour valider notre ticket pour la finale.

L'adversaire n'aura rien à perdre, il va certainement jeter toutes ses forces en attaque et se découvrir, chose qui va nous permettre de les surprendre", a t-il estimé.

Seule équipe de l'élite engagée jusque-là sur trois fronts : championnat - Coupe de la Ligue professionnelle - Coupe de la Confédération, la JSK est en train de réaliser une saison époustouflante, sous la houlette de l'entraîneur français Denis Lavagne.

Pour Abdeslam, la clé de la réussite réside dans deux atouts.

"Il y a la jeunesse d'un effectif talentueux et assoiffé de victoire, et un entraîneur qui a su remodeler un groupe pour en faire une équipe conquérante. Aujourd'hui, les résultats sont là, j'espère qu'on ira au bout de nos objectifs".

Interrogé sur l'avenir de l'entraîneur Lavagne, arrivé sur le banc de la JSK en janvier dernier en remplacement de Youcef Bouzidi, Abdeslam a déclaré qu'il avait "accepté l'idée de prolonger son contrat, mais sous certaines conditions, dont la préservation de l'ossature de l'équipe.

La succession des matchs sur les trois fronts ne nous a pas donné l'occasion pour officialiser la signature de son nouveau contrat.

On n'est pas prêts de lâcher cet entraîneur qui est en train de réaliser un excellent travail", a-t-il conclu.

Auteur
Avec APS