Aller au contenu principal
Body

POLEMIQUE

Karim Tabbou souffre bien de "paralysie", confirment ses avocats

Dans un communiqué mis en ligne ce jeudi soir Me Abdelghani Badi écrit, au nom du collectif de défense du détenu Karim Tabbou :

« Le jour même, des membres du collectif de défense se sont rendus à l’établissement pénitentiaire de Koléa pour se rassurer sur l’état de santé de leur client, et après une longue attente et des informations contradictoires, il leur a été permis de le voir à 16h45 pour une durée qui n’a pas dépassé vingt minutes et ils ont pu constater une paralysie apparente du côté droit (le visage, la main et le pied), ce qui est une conséquence d’une hypertension artérielle », indique le communiqué du collectif de défense."

Le parquet, dans un communiqué, a soutenu une toute autre version des faits. Le parquet n'a à aucun moment parlé d'AVC ou d'incapacité à parler de Karim Tabbou. Bien au contraire, il écrit : "L’accusé Tabbou Karim a été appelé à la barre et après avoir été interrogé sur son identité et lui avoir notifié les charges retenues contre lui, il a refusé de répondre aux questions du Président de la chambre, demandant le report de son procès pour que sa défense soit présente et vu son état de santé qui ne permet pas de le juger". La même source soutient encore qu'un médecin a ausculté Karim Tabbou qui sera emmené à l'infirmerie. 

Mais après une heure d'attente, le juge, impatient, a décidé de poursuivre le procès et de condamner le détenu Karim Tabbou en son absence à un an de prison ferme.

En effet, pendant que Karim Tabbou était aux prises avec son malaise qui a provoqué, selon ses avocats une paralysie partielle de son corps, le tribunal a prononcé son verdict sans trembler.

 

 

Auteur
L. M.