Aller au contenu principal
Body

ARBITRAIRE

Karim Tabbou : lourde réquisition et acharnement

Karim Tabbou est encore passé devant le tribunal de Koléa ce lundi 30 novembre. Le procureur a requis contre lui 3 ans de prison ferme assorti d'une amende de 100 000 Da.

Karim Tabbou paye son opposition intraitable avec le régime. Cet énième procès a été renvoyé plusieurs fois.

Quel crime donc a commis cet homme politique qui ferraille seul à faire reconnaître son organisation politique ?

Le procès qui a eu lieu aujourd'hui a trait à sa première arrestation le 11 septembre 2019, rappelle le CNLD. Il a été libéré le 25 septembre 2019 par le tribunal de Koléa, avant son arrestation le 26 septembre et sa mise sous mandat de dépôt par le tribunal de Sidi M'hamed d'Alger.

Pour rappel, Karim Tabbou est condamné en catimini lors du procès en appel à la cour de Ruisseau d'Alger (24 Mars) à un an de prison ferme alors que le tribunal de Sidi M'hamed l'avait condamné à un an de prison dont 6 mois de sursis. Il devait quitter la prison de Kolea le 26 mars dernier, mais les juges en avaient décidé autrement.

Karim Tabbou est en liberté provisoire depuis le 2 juillet 2020, souligne le CNLD. C'est dire que cet homme politique n'en a pas fini avec l'acharnement judiciaire, comme bon nombre de militants épris de justice dans ce pays.  

Auteur
L. M.