Aller au contenu principal
Body

REGARD

La déroute de l’Algérie, c’est la faute à Ferhat Mehenni !

De vous à moi, ils sont tombés bien bas, ces malfrats ! Ne vaut-il pas mieux en rire que de larmes pleurer ?

Rien ne va plus au pays, c’est la faute à Mehenni

On n’entend plus le Hirak, c’est la faute à Ferhat

Des milliards volés par leurs « mac-aques », c’est la faute au MAK

Si d’aucuns sont débiles, c’est la faute aux Kabyles

Si la harga reprend de plus belle, c’est la faute au Rebelle

Et vogue la galère, c’est la faute à Molière

Si le peuple est fatigué, c’est la faute aux bébés 

Si le billet d’avion est cher, c’est la faute aux enchères

Si Air-Algérie coule, c’est la faute à Kaboul

Si la Kabylie brûle, c’est la faute à truc-bidule

Si Le peuple a faim, c’est la faute à truc-Machin

Si l’APS s’enflamme, c’est la faute aux femmes

Si même la pluie boude, c’est la faute à Mouloud

Si Injustice il y a, c’est la faute au Sida

Si les caisses sont vides, c’est la faute au Covid

Si Tebboune est nul, c’est la faute aux consuls

Si Chengriha est ridicule, c’est la faute à la pilule

Plus d’eau dans les robinets, c’est la faute à Grosminet

Si le pays est malade, c’est la faute au Marquis de Sade

Si tout part en transes, c’est la faute à la France

Si tout cela n’est pas marrant, c’est la faute à Macron

Si le peuple en a marre, c’est la faute à Maâmar

Bientôt plus de pétrole, c’est la faute aux Trolls

Si tout va de mal en pis, c’est la faute au MAK et Ferhat Mehenni !

Pour Tebboune et sa smala, c’est toujours la faute des autres. C’est à croire que leurs miroirs ne reflètent que l’obscurité, pour ainsi ignorer que si le pays va mal, c’est la faute à « son général » ! 

Mais qui, quand, comment arrêter cette folie qui sévit en haut lieu ? 

C’est à tomber par terre, face à tant d’arbitraire !

K.M.

 

Auteur
Kacem Madani