Aller au contenu principal
Body

Qualification du Maroc au Mondial

La fête tourne à la violence à Bruxelles !

Les scènes de liesse qui ont accompagné la qualification du Maroc pour la phase finale de la coupe du monde de football 2018 ont dégénéré en violences samedi soir dans le centre de Bruxelles, où des véhicules ont été incendiés et 22 policiers blessés.

Scènes de pagailles et de violence à Bruxelles. Des petits groupes ont commencé à dégrader les installations du Marché de Noël qui sont en construction. La présence policière a alors été renforcée. Des policiers, en tenue de protection, équipés de boucliers et matraques ont été déployés sur les lieux. La situation dégénère rapidement. Des voitures ont été renversées et incendiées, des vitrines brisées dans le centre de la capitale belge. La police a fait usage de canons à eau pour disperser la foule devant la Bourse de la ville.

Il s‘agit de la première qualification du Maroc pour un mondial de football depuis 20 ans.

Aucune arrestation n‘avait été effectuée dimanche matin, a déclaré le parquet. Le ministre belge de l‘Intérieur, Jan Jambon, a déclaré à la station Radio 1 que les responsables de ces troubles “inacceptables” devraient rendre des comptes.

Mille cinq cents personnes s’étaient rassemblées dans le centre pour fêter la qualification du Maroc grâce à sa victoire 2-0 sur la Côte d‘Ivoire, et 300 d‘entre elles se sont livrées à des violences et ont attaqué des policiers et des pompiers accourus pour éteindre les feux de voitures et de poubelles.

Auteur
Avec Reuters