Aller au contenu principal
Body

AUTO

Toyota domine les 24 Heures du Mans

La 89e édition de la mythique course automobile des 24 heures du Mans qui s’est tenue le 21 et 22 août sur le circuit de la ville du Mans (Ouest de la France) a été remportée par le constructeur japonais Toyota pour la quatrième année consécutive.

Dans la course reine l’Hypercar, la nouvelle catégorie qui remplace l’ancienne course LMP1, les deux voitures Toyota GR010 Hybrid n°7 et la Toyota TS050 Hybrid n° 8 se sont classées respectivement en première et deuxième positions devant la voiture du constructeur français Alpine.

C’est sous une pluie battante, hier samedi à 16h que le départ a été donné par John Elkaan le Président de Ferrari.

Devant des conditions atmosphériques difficiles, c’est derrière la voiture de sécurité que les 62 concurrents se sont lancé. c’est seulement après des tours de circuit sans dépassements autorisés que la voiture de sécurité s’est retirée pour un départ officiel de la compétition. cette course a connu de nombreux incidents et sorties de piste ce qui a obligé les commissaires à neutraliser la course à plusieurs reprises.

Le Mans

Après 24 heures de course, la Toyota GR010 Hybrid n°7 conduite par trois pilotes, le Britannique Mike Conway, le Japonais Kamui Kobayashi et l’Argentin José Maria Lopez, a franchi la ligne d’arrivée en première position après avoir effectué 371 tours. Elle a largement dominé cette course du début à la fin. Cette victoire a mis fin à la malédiction de ces dernières années qui les a privés du titre dans cette catégorie reine des 24 Heures du Mans. Ils ont devancé l’autre Toyota TS050 Hybrid n° 8, le tenant du titre depuis les trois dernière éditions, cette dernière a effectué deux tours de moins que le gagnant. La troisième place revient au constructeur français l’Alpine n° 36, cette voiture a effectuée 4 tours de moins.

Cette course rentre dans le cadre du championnat du monde d’endurance automobile de la Fédération internationale de l’automobile FIA. 

L’autre sensation de cette course vient de la catégorie LMP2. Alors que l'Oreca WRT n°41 en tête de course se dirige vers une victoire assurée, un incident inattendu provoque l’arrêt net de la voiture sur la piste et offre une voie royale pour un coude à coude entre l'Oreca WRT n°31 et l'Oreca Jota n°28.

Grâce à la photo finish, la n°31 conduite par le Hollandais Frijns, l’Autrichien Habsburg et le Français Milesi arrache la première place de cette catégorie avec seulement 7/100 de sec de différence.

Dans la catégorie GTE pro, c’est la voiture n°51 Ferrari 488 Evo (AF Corse) qui s’est imposée, alors que chez GTE amateurs la course de la catégorie a été remportée par la Ferrari 488 Evo (AF Corse) n°83. 

En raison de la pandémie Covid-19, cette course, qui s’organise régulièrement au mois de juin a été décalée au mois d’août.

Contrairement à l’année dernière, la compétition s’est passée sans public.

Pour cette édition, les organisateurs ont mis en place une jauge de 50 000 spectateurs au grand bonheur des amateurs des sports mécaniques. Habituellement, plus de 200 000 spectateurs assistent à cet événement sportif.

Auteur
Tarik Yadaden