Aller au contenu principal
Body

OPINION

Laïcité, rempart contre les extrémismes

La laïcité est la séparation de la religion de l’État, excluant ainsi la religion de l'exercice du pouvoir politique ou administratif et garantissant une école publique laïque.

Dans les pays dits musulmans, cette laïcité est déclarée inadaptable et incompatible car l'islam est religion de paix, de tolérance et du pardon. Bizarrerie sémantique, inconséquence philosophique et contradiction religieuse!

Belle argumentation sournoise pour refuser promptement, sans appel, un concept assurant la liberté de culte, la tolérance de la différence religieuse, le vivre-ensemble.

Puisque l'islam est religion de paix, de tolérance et de pardon, pourquoi refuser alors une laïcité qui ne va que dans le sens de ce triptyque coranique: paix, tolérance et pardon?

Une laïcité qui n'a pour finalité que de faire s'accepter des croyants de différentes religions dans le respect mutuel, assurant ainsi librement l'exercice de tout culte.

Les religieux dans leurs différences, les non-religieux, les agnostiques se côtoieront dans la tolérance, dans l'entente et dans le respect total: à la limite, dans l'au-delà chacun répondra de ses faits et méfaits, dira la raison.

Pourtant, lorsque la religion investit le champs politique, elle devient un instrument politico-religieux pour régenter la société selon le bon vouloir de ceux qui sont au pouvoir.

Et ceci, c'est-à-dire ce totalitarisme, avec tous les interdits et les injustices qu'il fait subir, n'est pas inconnu de ceux qui crient que la laïcité est péché: curieusement, ils le combattent des années durant.

Nous voilà dans le cœur du problème: combattre les conséquences en défendant les causes.

En effet, lorsque la religion est celle de l’État, ce qui est inconcevable du fait qu'un État ne peut avoir une foi, la religion devient donc un pouvoir exercé par des personnes qui auront à appliquer les règles islamiques comme les conçoivent leurs orientations politico-économiques.

Et c'est ainsi que l'islam deviendra un outil politique pour les causes des puissants plutôt que de rester dans sa sphère initiale, celle de rapproche l'humain de Dieu.

Un redoutable outil politique pour interdire la différence, pour persécuter les libertés et diaboliser la pensée.

Mais ceux qui disent que la laïcité est Kofr, péché, se sont-ils demandés pourquoi Dieu ne nous a pas créés tous croyants, tous musulmans?

Comment déclarer qu'un pays est religieux alors que la foi est personnelle, alors que croire ou pas en dieu est une affaire individuelle, alors que dieu lui-même ne l'a pas fait depuis l'avènement des trois religions monolithiques.

 C'est bien simple, l'humanité a devancé toutes le religions.

Les dictatures se sont servies de la religion pour s'imposer, pour sévir, et, pire encore, pour durer et s'éterniser.

Les exemples sont nombreux: les régimes autoritaires, instables, injustes, despotiques sont des régimes qui ont inscrit la religion dans leurs constitutions.

La laïcité libère et protège la religion, par voie de conséquence, elle libère et protège le citoyen.

Auteur
Achour Boufetta